Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 26/03










Diffusion ce 26 mars de la première partie du téléfilm inédit Sa raison d'être. Sur France 2 à 20h50.




Avec : Michael Cohen (Nicolas), Nicolas Gob (Bruno), Clémentine Célarié (Hélène), Nozha Khouadra (Nadia), Valérie Donzelli (Nathalie), Valérie Mairesse (Mado), Sophie Quinton (Isabelle), Carlo Brandt (Alain Guichard), Jean Dell (Michel), Philippe Lefebvre (Pierre Bresson), Cyril Descours (Jérôme), Alexandra Mercouroff (Gabrielle), Sophie de la Rochefoucauld (Mme Frémond), Isabelle Ferron (Muriel Blondel) et Dominique Frot (Médecin).




Bruno, Isabelle et Nicolas ont 20 ans en 1981. C’est le temps des grandes espérances et de leurs premières histoires d’amour. Bruno aime Isabelle, la soeur de Nicolas. Nicolas, lui, aime Bruno. Entre eux s’installe une relation aux frontières de l’amour et de l’amitié. Quand Isabelle meurt tragiquement, Nicolas propose à Bruno de s’installer ensemble pour élever son fils Jérémy, que Bruno devait reconnaître. D’outre-Atlantique parviennent alors les premières rumeurs d’une maladie mystérieuse, le sida.




Réalisé par Renaud Bertrand. Selon lui, "Cette fresque des années 1980 raconte l’histoire de ma génération, frappée en pleine jeunesse par la maladie et la mort. Elle évoque des souvenirs personnels, bien sûr, mais elle parle aussi de thèmes qui me sont chers : la famille, l’amour, l’amitié. A l’époque, un certain nombre de choses m’était resté en travers de la gorge. J’ai perdu des amis proches, victimes du sida. Et j’ai été véritablement choqué par le manque d’engagement, l’absence de réaction des pouvoirs publics. Contrairement à ce qu’on voyait dans certains pays, aux Etats-Unis notamment, il y avait en France une indifférence, une ignorance générales (sous un gouvernement de gauche !), alors que la situation exigeait une urgence, une mobilisation… "





sa-raison-d--tre-copie-2.jpg




Quelques critiques presse du téléfilm :




Télé Câble Sat :

"Les comédiens sont formidables, la réalisation d'une grande qualité mais l'accumulation des malheurs et l'absence d'humour alourdissent le propos".




Le Parisien :

"
Le scénario de Véronique Lecharpy n'occulte aucun des drames qui se sont noués : les premiers homosexuels qui ne comprennent rien à ce qui leur arrive, les contaminations par transfusion sanguine, les protocoles de soins mis en place en tatonnant, les ravages que la maladie provoquait dans les familles...Et la mort, qui mettait ses menaces à exécution sans faire de détail".
(...)
"En mère ravagée par les soucis, Clémentine Célarié est remarquable, et les deux comédiens principaux, Michael Cohen et Nicolas Gob, ont été récompensés par des prix d'interprétation au dernier festivla de la fiction de Luchon".




Le Figaro :

"
Remarquable téléfilm"
(...)
"Les auteurs racontent l'apparition du Sida dans l'Hexagone à travers les amours de personnages attachants. A grand renfort de détails, parfois trop nombreux, comme s'ils avaient voulu ne rien oublier du sujet
."




VSD :

"Nicolas Gob et MIchael Cohen sont impressionnants de justesse, cultivant les failles de leurs personnages. Une histoire émouvante sans pathos ni morbidité, qui agit comme une piqure de rappel. Aujourd'hui encore, on meurt du Sida".




Télé Loisirs :

"Une chronique tendre et grave sur l'évolution de la société face au sida, portée par des acteurs formidables".




Télé star :

"Ambitieuse et bien interprétée, cette histoire souvent touchante irrite toutefois, tant elle est démonstrative, avec une volonté affirmée de coller à l'air du temps".





Photo copyright France 2/Gilles Schrempp.




Commenter cet article

Sullivan 26/03/2008 15:34

Autre critique sur Le Village : http://www.a-suivre.org/levillage/article.php3?id_article=1185