Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 30/04 8h20





Benjamin Locoge a interrogé pour l'hebdomadaire Paris Match Julien Doré. Une interview à découvrir dans le numéro paru ce mercredi.




Alors que l'album sort mi-juin, le journaliste prévient que les fans de "Moi Lolita" seront déçus, et que les choses sérieuses commencent. "Doré s'est entouré de pointures comme Arno, Christophe, Cocoon, BabX (...) Ici, les mélodies sont apaisées. On pense au Velvet Underground, à Mazzy Star, à Bertrand Burgalat. On est loin de la variété à la Christophe Willem. Le public suivra-t-il ? (...)"




Julien dit qu'il n'était pas pressé pour faire cet album. Il avait envie d'un disque folk, presque brut. Les grosses pistes évidentes, il les a rejetées. Ce qu'il voulait avant tout, des univers proches du sien. "Cocoon par exemple, ce sont mes potes. Je savais que leur style allait parfaitement avec mes envies. Et je me suis forcé à signer 4 chansons moi-même". Il dit que pour la première fois, il a du écrire en français...en réaction à tous ces Christophe Maé qu'il entend en ce moment...




Fierté sur l'album ? La présence de Christophe. Un génie et un chanteur qui n'a pas la reconnaissance qu'il mériterait, selon le dernier vainqueur en date de Nouvelle star. Emission qu'il remercie et où il a participé pour décrocher un contrat, souligne-t-il. Tout le monde lui avait prédit qu'il serait l'esclave des maisons de disques : "ce n'est pas le cas". Il a choisi d'aller chez Jivepic et personne ne lui a mis la pression.Auquel cas, il aurait tout envoyé ballader !




Concernant l'album, musicalement, Julien voulait une synthèse de ce qu'il écoute. Les textes sont arrivés plus tard. "Le second degré s'est rapidement imposé comme une arme redoutable".




Au cours de l'entretien à découvrir pages 4 à 6 dans Paris Match, Julie Doré revient sur son duo avec Virginie Efira lors de la conférence de presse de rentrée de M6. C'était du pipeau. M6 tenait à ce qu'il vienne présenter son album en avant-première alors qu'il était inachevé. Il est donc arrivé avec cette fausse info qui a fait peur jusqu'à sa maison de disques...Julien dément par ailleurs que Bertrand Cantat a écrit des textes sous pseudo.





Enfin, à propos de Christophe Willem, il dit avoir beaucoup de respect pour un type qui a vendu autant de disques, alors que le marché est sinistré.



Commenter cet article

zeb 30/04/2008 17:23

La chute sera violente dans quelques temps...

El magnifico 30/04/2008 16:07

Quand il va voir que son album va traîner dans les profondeurs des charts, il va devoir filer droit avec sa maison de disque...

brita 30/04/2008 13:31

"... Et je me suis forcé à signer 4 chansons moi-même". Il dit que pour la première fois, il a du écrire en français...en réaction à tous ces Christophe Maé qu'il entend en ce moment...Enfin, à propos de Christophe Willem, il dit avoir beaucoup de respect pour un type qui a vendu autant de disques, alors que le marché est sinistré.Ça va les chevilles ? ;-)

Sandra 30/04/2008 12:52

Et bien entendu il n'était pas esclave Nouvelle Star pour se faire connaitre...