Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par thomas 17/05





Laura-D.jpg





Ce samedi 17 mai, le magazine "13h15 le samedi", présenté par Laurent Delahousse sur France 2, propose un sujet d'une vingtaine de minutes sur la prostitution étudiante.




"Je m’appelle Laura, j’ai 19 ans. Je suis étudiante en langues vivantes et je suis obligée de me prostituer pour payer mes études. Je ne suis pas toute seule dans ce cas. Il paraît que beaucoup d'autres étudiantes font comme moi. Tout s’est enchaîné dans une logique bizarre, sans que je me sois vraiment rendu compte que je tombais. Je ne suis pas née avec une petite cuillère en argent dans la bouche. Je n’ai jamais connu le luxe et l’aisance, mais jusqu’à cette année, je n’ai jamais manqué de rien. Ma soif d’apprendre, mes convictions m’ont toujours fait penser que mes années étudiantes seraient les plus belles, les plus insouciantes. Je n’aurais jamais pensé que ma première année à l’université se transformerait en un véritable cauchemar."




A partir du témoignage de Laura D., une équipe du magazine a voulu comprendre comment des étudiantes peuvent tomber dans la prostitution.




Laura racontera comment la prostitution s'est montrée être une première réponse à sa précarité. Puis comment l'urgence s'est transformée en engrenage infernal.




L'équipe a enquêté pendant trois mois en rencontrant étudiantes et clients.




Aucun chiffre réellement disponible, car évidemment cette forme de prostitution s'exerce en toute discrétion, à partir d'internet. Mais ave cla paupérisation des étudiants, le phénomène pourrait s'accentuer...




Commenter cet article

Mickaël 19/05/2008 16:14

Je connais des étudiants, garçon ou fille, qui se prostituent pour financer leurs études. Moi je propose une chose: arrêter de juger. Ceux qui le font pour gagner beaucoup d'argent facilement, comprenez bien que ce n'est pas non plus un acte gratuit, ils ont un passé derrière eux qui leur font accepter plus facilement ce genre de chose.Et il y a aussi ceux qui font vraiment ça car ils ne peuvent pas faire autrement. Dans le reportage on voit bien que cette fille avait un boulot qui lui prenait beaucoup de temps et qu'elle croulait sous les dettes. Elle ne mangeait plus pour payer son loyer. C'est dans cette situation extrême qu'elle accepté de se prostituer.J'ai trouvé le reportage justement très intéressant pour avoir montré ces deux versants de la prostitution étudiante.

rachida 19/05/2008 15:23

Excuse-moi Brita je t'ai confondu avec Marcupoilu!! ;-)Voilà ce que c'est de se lever la nuit pour s'occuper de son bébé pendant que Monsieur ronfle après faut pas s'étonner qu'on ne soit plus fraîche ;-)

brita 19/05/2008 11:56

rachida  je ne vois pas la raison de cette explication. Je dis qu'il y a un marché pour la chaire fraîche car beaucoup d'hommes les préfèrent jeune. Point à l ligne.

rachida 19/05/2008 10:39

Brita les femmes ne vont pas voir les prostitués c'est peut-être ça la différence. Les films pornos sont fait pour les hommes même si les femmes les regardent. Les femmes ont une libido qui fait rarement oublier les enfants, les maris etc. Bref, on ne pense pas avec notre sexe c'est ça qui est bien et qui fait la différence  ;-)

Flo 18/05/2008 23:44

Nathalie, l'un ou l'autre, le raccourci est tout aussi mauvais. Croyez vous que tous les hommes vont voir les prostitués pour satisfaire leurs incessantes pulsions ? Et ceux qui ont une femme, veulent-ils toujours et uniquement la b**** comme vous dites ?

brita 18/05/2008 15:44

Il y a un marché pour la chaire fraîche, faut pas l'oublier

Marcupoilu 18/05/2008 15:36

Super...comment s'enfoncer encore plus..."la vraie nature des hommes est de baiser n'importe qui n'importe quand", c'est du niveau de "la b... des noirs..." d'un certain Sevran ça.D'expérience, je peux dire que les femmes n'ont vraiment rien a envier aux hommes au niveau pulsions et libido, mais bon, allez-y, rentrez dans le crâne de vos enfants des idées pareilles, si ce sont des garçons ils auront honte et se dévaloriseront, si ce sont des filles, elles auront peur des hommes.

Nathalie 18/05/2008 13:20

Flo, vous m'avez mal lue : la vraie nature des hommes est de vouloir b... à tout prix, n'importe qui et à tout moment ! (pas forcément des étudiantes).

Flo 18/05/2008 00:07

Nathalie, il ne faudrait pas faire non plus un raccourci intolérable. La vraie nature de l'homme serait d'aller voir des prostituées étudiantes... Allons...
Le raccourci inverse serait tout aussi idiot. Un reportage sur la vraie nature de la femme : la prostitution.

Mythrandil 17/05/2008 19:29

En fait après avoir vu le reportage je suis outré. Surtout la demoiselle qui disait "ouais c'est de l'argent facile" en gros ce sont des petites pimbèches qui veulent vivre dans le luxe facilement ...Je ne blame pas celles qui vont ça pour manger mais je n'ai aucun scrupule à critiquer et mépriser celles qui font ça pour avoir un train de vie à 1000 € la semaine ...  

Nathalie 17/05/2008 18:29

1- Reportage à la sauce TF1/Villeneuve : Entendre parler de sodomie à l'heure où mes enfants sont devant le poste, c'est limite2- Après tout, c'est davantage un reportage sur la vraie nature des hommes, que sur la prostitution étudiante

E. 17/05/2008 15:14

Jerem, déjà je suis une fille merci et je dis pas qu'elle a fait ça par plaisir mais par facilité oui clairement...Et comme j'ai moi-même fait pas mal de jobs et que je suis une femme je m'autorise à réagir et j'assume parfaitement mes propos et je ne vois pas en quoi ils sont des conneries.Tu me trouves peut-être insultante envers cette fille mais moi c'est moi qui me sens insultée par elle, comme si parce qu'on est une fille et qu'on est pas riche on est obligé de se prostituer! C'est faux et je l'affirme!Elle a pas trouvé de job de baby-sitter, de cours particulier à donner, ni de mac do, ni de quick, ni d'endroit où faire serveuse, ni d'animations commerciales en super ou en hyper, ni de jobs de caissières, ni de distribution de flyers, ni de vestiaire en boite, ni de job d'hôtesse, ni aucun inventaire, ni un job de vendeuse à mi-temps, ni de marchés à faire, ni de cueillette ou de ramassage, de palissage, de vendange, ni de job dans un call-center, ni d'enquête en face-à-face, ni de distribution de journaux gratuits (pour les plus grandes villes), aucun centre aéré a voulu d'elle et aucune boite d'intérim n'a su lui trouver le moindre boulot et y'avait rien au crous ni à l'anpe!Effectivement elle a vraiment pas de bol...ou alors elle a trouvé une solution de facilité et elle s'est engagé dedans...Perso la ville où je me suis le plus galéré c'est Angers pour les petits jobs (sûrement à cause de la proximité avec Nantes) mais j'ai quand même réussi à faire quelques inventaires, distribution de flyers et j'ai découvert le bon plan des animations...Oui aussi parce que pour ton info j'ai fait quelques villes, et non je n'avais pas les moyens c'est justement pour ça que je travaillais...pas pour le plaisir de me retrouver à pas d'heure à l'autre bout de la ville après un inventaire en me demandant comment j'allais rentrer chez moi...(je me suis même fait ramener par les flics une fois ils ont eu pitié de moi...).Même dans la petite ville de 35 000 habitants d'où je suis originaire y'a un plateau d'appel, un macdo, un quick, un hyper, plusieurs supers et aussi des grandes surfaces spécialisées...Ah tiens encore un autre, j'ai aussi une cop qui elle non plus n'est pas née avec une cuillère en argent dans la bouche qui elle distribuait des journaux dans les boites aux lettres (encore une conne qui a préféré travailler), un bon moyen de perdre du poids...J'ai aussi une collègue qui a fait des ménages pendant ses études...et si t'es tellement dans la merde que tu en viens à envisager de te prostistuer (ce qui perso m'échappe mais bon), dans ces cas-là autant devenir étudiant salarié...Et le pire c'est que quand je regarde en arrière je me dis que j'aurai du travailler plus, ça m'aurait permis de mettre de l'argent de côté...parce que là ce que je gagnais passait dans ma vie de tous les jours (sans voiture et sans clope).Donc après 6 ans d'études, plusieurs villes et un certain nombre de petits jobs je peux dire que moi aussi j'en sais qulque chose et même visiblement plus que toi...Désolé pour le pavé les garçons...

rachida 17/05/2008 14:18

J'ai vu le reportage assez ennuyeux je trouve parce qu'il n'y avait pas grand-chose à dire?? Elles font ça pour l'argent pour leurs études si j'ai bien suivi.Mais après? Redevenir respectable?? Et si un jour elle rencontre par hasard un client dans un autre cadre? M'étonnerais qu'on oubli ce genre "d'expérience je les plains de tout mon coeur.  Comme le disait une intervenante on ne devient pas prostituée par hasard il y a un passé derrière.

cyril 17/05/2008 14:01

bonjour à toutes et tousj'ai vu le reportage et je souhaitais réagir.pour moi il y a deux problèmes, le 1er concerne la jeune fille qui se met à la prostitution par l'argent facile et elle le dit elle-même. je tiens à dire que je n'ai jamais eu à travailler pendant l'année universitaire, même si je passais mes congés à travailler. donc oui, c'est dur de bosser à mcdo, j'ai un pote que l'a fait, mais même étant dans la misère, il se payait une ps3 à sa sortir en bossant à mcdo. et il n'avait pas 2 smic, seulement celui de sa mère, et ils n'étaient pas 2 mais 4 enfants. Alors peut être qu'il a retapé un an sur les 5, mais il est en passe d'être ingénieur. La conclusion est que l'on peut très bien s'en sortir sans faire la prostitué, même si c'est plus dur.l'autre problème, c'est les clients. je comprendrais jamais pourquoi un homme (et j'en suis un) va voir une prostituée, encore plus quand 99% sont mariés avec des enfants. pour conclure, il n'y a pas de recettes miracles pour lutter contre ce phénomène (présent ouvertement en allemagne d'ailleurs). mais dire qu'on est obligé de faire la prostituée pour vivre alors qu'on a une famille, qu'on n'a pas été battu ni violée, je ne suis pas d'accord. Mais elle a choisi, et toute la vie elle le vivra, donc ça la regarde...

jerem 17/05/2008 13:18

Désolé Pascal, parfois je m'enporte. Pas de soucis pour la modération, je ne sais même plus ce que j'avais dit.Wesh, en effet tu ne connais pas les détails de la vie de Laura donc ne dites pas que elle a CHOISSI. Sinon quels solutions moins extrême existent ?

Mythrandil 17/05/2008 13:17

Flippant certaines réactions. Vous croyez qu'elle a fait ça par choix ? Vous pensez pas qu'elle a tenté les Mac Do et autres emplois étudiants ?...Franchement, ça me débecte ... Si cette jeune fille s'est prostituée, c'est fort probablement qu'elle a pas eu le choix. Une femme ne se prostitue jamais par plaisir ...     

Wesh 17/05/2008 12:12

Assez d'accord avec E. Je ne connais pas les détails de la vie de cette Laura mais des solutions moins extrêmes existent. On n'est pas encore dans un pays totalement miséreux et tout le monde ne loue pas son cul pour se payer à manger. L'astuce est simple : la prostitution rapporte pas mal. C'est sur ce point que le glissement se fait, si l'individu est matérialiste, il plonge dans cette spirale noire. Comme les étudiantes japonaises (le phénomène existe là-bas depuis trèèès longtemps) qui se prostituent pour se payer... des sacs Vuitton.

Pascal (leblogtvnews) 17/05/2008 11:36

Bonjour Jerem,merci de rester courtois et d'éviter les insultes. D'où une partie modérée dans ton commentaire.

jerem 17/05/2008 11:35

Quel beau petit provocateur le " E", ton commentaire pue la connerie :évidemment elle a choissi de se prostituer ... C'est vrai quoi, les filles elles aiment bien faire des fellations à des vieux mecs violents et gerbants ! C'était surement son fantasme ...(EDITE MODERATION), tu as peut être eu la chance d'avoir des moyens, et d'être dans une ville, où il y avait des jobs étudiants. Mais ce n'est pas le cas de toute le monde, ni partout. Et j'en sais quelque chose, alors tes conneries gardent les pour toi.

pierro 17/05/2008 08:51

Je soupçonne fortement une amie étudiante de faire de même. Curieux de voir ce reportage.

E. 17/05/2008 08:50

Oué bah moi aussi j'étais étudiante, pas née avec une cuillère en argent dans la bouche et j'ai fait tous les jobs possibles sauf pute...Cette fille et son bouquin m'insupportent, c'est elle qui a choisi faut arrêter le délire, elle n'était pas "obligée" comme elle dit! Si elle voulait pas se prostituer elle avait qu'à pas le faire point...en plus elle était en langue vivante pas en prépa c'est pas comme si elle avait pas de temps!