Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 19/06 7h25











A voir ce jeudi dans le magazine Envoyé spécial sur France 2, le sujet réalisé par Philippe Bodet et Denis Pardonche : Les faux papiers du travail.




Les sans-papiers seraient entre 200 000 et 400 000 en France. Nul ne sait combien d’entre eux travaillent, mais ils sont nombreux à disposer de faux papiers. Pour Medhi, Tidiane et les autres, ces papiers leur ont permis de s’inscrire en agence d’intérim, d’obtenir un contrat de travail en bonne et due forme ou de trouver un logement. Nous avons suivi ces hommes et ces femmes qui vivent grâce à ces précieux documents. L’explosion du nombre de ces "faux" oblige les policiers de l’OCLCO (Office central de lutte contre le crime organisé) à intensifier la traque des trafiquants et des faussaires. Aujourd’hui se multiplient les démantèlements d’officines de faux papiers. Mais alors, est-il aussi facile que cela de se procurer une fausse carte d’identité, de fausses fiches de paye ou une fausse attestation d’employeur ? Nous faisant passer pour des clandestins, nous avons très facilement obtenu de faux papiers avec lesquels nous avons cherché et trouvé un emploi de femme de chambre. Car l’économie française a terriblement besoin de main-d’œuvre, surtout dans les métiers du bâtiment, de la restauration et… du nettoyage.




Et tout le monde ferme les yeux ! Les employeurs, souvent, ne sont pas dupes. Ils exploitent sans vergogne des employés rendus corvéables à merci, à cause de leur statut précaire et des faux papiers qui ne les protègent pas de la reconduite à la frontière. Mais en avril 2008, quelques centaines de travailleurs sans-papiers de la région parisienne sortent de l’ombre. Malgré la précarité de leur situation, certains osent afficher au grand jour leurs faux papiers. Mais pour quelques-uns qui seront régularisés, combien continueront de vivre en France, dans la clandestinité avec leurs faux papiers du travail ?




Commenter cet article