Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 01/07 16h35





Communiqué de professionnels siégeant dans la Commission Copé :




"Le 1er juillet 2008




Les déclarations du président de la République, lors de la remise du rapport
Copé, ont laissé croire que certaines de ses affirmations, émanaient du
travail de réflexion et des propositions de la commission à laquelle nous
avons participé pendant quatre mois.




Il nous a semblé nécessaire, pour dissiper les malentendus et éviter les
amalgames,  et afin de clarifier une problématique éminemment passionnelle,
de réaffirmer quelques principes qui ont dicté notre conduite et nos
propositions.




Notre seul objectif a été de concevoir une nouvelle architecture (et son
financement), du service public après que le président a fait part de sa
volonté de supprimer la publicité sur France Télévisions.
Avec des parlementaires, dont nous voulons souligner leur attachement
profond à une télévision de service public, digne d¹une grande démocratie,
nous avons dégagé quelques orientations qui permettent - nous semble-t-il -
de faire de France Télévisions un acteur majeur et exemplaire dans
l'audiovisuel des dix prochaines années.




-     France Télévisions, entreprise unique.
-     France Télévisions, organisée en média global.
-     France Télévisions, indépendante du pouvoir politique puisqu¹il s¹agit
bien d'une télévision publique et non d¹une télévision d'Etat.
-     France Télévisions, financée de manière pérenne et dynamique.




Certaines annonces du président de la République vont à l'encontre et
mettent à mal quelques-uns de ces principes, pour nous fondamentaux,
notamment sur la gouvernance et le financement.




- Sur la gouvernance : si l'actionnaire unique peut revendiquer le droit de
nommer directement le président de France Télévisions, même s'il modère
cette réalité par une consultation du CSA, nous redoutons l¹absence de
contre-pouvoir, notamment dans le domaine éditorial et plus particulièrement
dans celui de l'information. Si l'actionnaire principal désigne le président
de France Télévisions, sur quels critères peut-il le démettre ? La réponse à
cette question est fondamentale. Rien n'a été précisé qui nous empêcherait
de craindre un arbitraire d'un autre temps.

- Sur le plan du financement : nous restons convaincus (même si la
commission n'a pas fait sienne notre recommandation), que l'augmentation
d'une redevance devenue progressive et proportionnelle aux revenus, était le
seul moyen de sortir véritablement la télévision publique de son sous
financement.

(Faute de mieux) nous avons donc demandé a minima, l'indexation de la
redevance sur l'inflation, ce que le président n'a pas publiquement accepté.




Sa décision de taxer à 0,9%, au lieu des 0,5% proposés par la commission,
les opérateurs mobiles et les FAI d¹une part, la taxation de l'effet
d'aubaine de la pub sur les télévisions privées pour financer France
Télévisions d'autre part, nous semblent dangereuses, car peu vertueuses.
Comment trouver sain que le futur de la télévision publique dépende du
succès du secteur privé qui reste un concurrent ? Comment ces  taxations et
leur mécanisme peuvent-ils assurer une quelconque pérennité du financement
de France Télévisions ? Comment ne pas redouter que ces entreprises privées,
taxées significativement, ne se dérobent demain à leurs obligations de
production qui sont pour l'ensemble du secteur le moteur de la création
française, sa force et son originalité ?




En d'autres termes sur l'indépendance et le financement de France
Télévisions, nous partageons l'inquiétude de la majorité des acteurs du
secteur audiovisuel.




Nous continuerons (pendant la préparation du projet de loi Copé et des
débats qui vont l'accompagner), au sein du comité de suivi de la commission,
et au dehors, à défendre ce qui nous semble correspondre à l'objectif qui
nous fut fixé au début de cette année : faire de France Télévisions une
entreprise solide, audacieuse, moderne et indépendante.




C¹est ainsi que nous avons compris, en toute bonne foi, la mission que nous
avons été honorés de remplir."




Hervé Chabalier
Catherine Clément
Sophie Deschamps
Marin Karmitz
Marie Masmonteil
Martin Rogard
Jacques Santamaria
Nicolas Traube  




Commenter cet article

brita 01/07/2008 19:44

chose certaine les pro anglais ont noté une nette amélioration de la qualité des émissions après le passage sans pub de la BBC. Serait-ce le cas en France ?les commissions n'ont pas toutes portées fruits ce serait faux d'affirmer le contraire.quant au "zébulon au pouvoir" faudrait lui trouver saine compétition de la gauche actuelle, c'est pas gagné

Jozz 01/07/2008 19:37

euh... y'a quoi là-dedans qui va faire s'améliorer les chaines privées... ? Il dit qu'il voit pas trop le rapport.Quant au fonctionnment des commissions, faire croire que ça relève seulement du politique est faux. Le travail des commissions est habituellement bien mené et relativement équilibré. Sauf dans des cas patents comme celui-ci où un zébulon en mal de reconnaissance n'écoute que lui et passe, au vu de tous, outre le système. Quant en plus on arrive des annonces aussi peu réfléchies, à pleurer de bétise...

brita 01/07/2008 17:27

si ces annonces ont pour effet de faire lever un minimum de qualité de ces télé privées, je ne dis pas non lol

Balkany 01/07/2008 17:21

Le plus "drôle" fut les annonces du président eurent lieu dans l'après midi suivant la remise du rapport... Décidément, quel leader bosseur ! Quel lecteur formidablement rapide, et quel décideur formidablement prompt !

brita 01/07/2008 17:03

en même temps, il ne faut pas faire l'autruche.les recommandations venaient de consultations incluant celles des politiques.

JM 01/07/2008 16:48

Une commission qui n'a servi à rien tant tout est écrit d'avance !

TLC 01/07/2008 16:47

1ers règlements de comptes...