Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par pascal 19/04 00h

 

Tom C. vient d'apprendre la décision du CSA...

 

 

 

 

Par lettre du 22 février 2006, M. Jean-Michel Roulet, président de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), a appelé l'attention du Conseil sur l'envoi à plusieurs médias par une association dite humanitaire liée à l'Église de scientologie de différents messages vidéos assurant la propagande indirecte de ce mouvement sectaire.

 


 
À l'occasion de journées consacrées à des grandes causes humanitaires (la Journée de l'enfant et la Journée internationale des droits de l'homme), l'Association internationale des jeunes pour les droits de l'homme aurait en effet tenté de faire diffuser gratuitement par des services de télévision trois courts messages sur les thèmes de la Déclaration universelle des droits de l'homme, de la discrimination, de la liberté de pensée et de la liberté d'expression.

 


 
Le Conseil a donc décidé, en assemblée plénière du 4 avril 2006, d'informer, l'ensemble des services de télévision et de radio que la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires les alerte sur les liens existant entre l'Association internationale des jeunes pour les droits de l'homme et l'Église de scientologie.

 

 

Commenter cet article

P. 20/04/2006 12:22

Et bien prenons vous... Vous employez le mot fourre-tout de secte pour condamner un groupe. Si vous, votre famille, votre club de foot, ou je ne sais quoi était traité de secte, il n'y aurait rien à prouver, le seul fait d'accoler ce mot à votre nom donnerait le droit à tout un chacun de vous traîner dans la boue comme un moins que rien. Sans avoir étudié le dossier, ni connaître quoi que ce soit sur le sujet, juste en répétant l'injure, servant de relais bien docile à quelques lobbies et fonctionnaires mal embouchés. A mon avis, il est mieux d'être plus vigilant, de ne pas gober n'importe quoi et le répéter sans avoir vraiment réfléchi à ce que l'on disait, surtout lorsque les propos sont accusateurs et jettent l'opprobre à la volée.
Etrange façon de faire, non ?
Cordialement

E. 19/04/2006 19:27

En l'occurence l'association est tenue par une secte! Bien sûr qu'il faut faire la promotion des droits de l'Homme mais justement c'estcen passant par des thèmes fédérateurs comme cela que les sectes se font bien voir et peuvent espérer passer entre les mailles du filet.
Et j'aime toujours beaucoup les phrases du genre "les Français sont comme ci, les Français comme ça...", genre tous des cons sauf moi!

P. 19/04/2006 16:36

Les français répètent vraiment sans réfléchir ce qu'on leur dit de dire.
Qu'est-ce qui les dérange dans le fait qu'une association fasse la promotion des droits de l'homme ? S'ils étaient appliqués, la vie serait meilleure, non ?
Ouvrez les yeux, bon dieu, vérifiez les choses par vous-même, plutôt que mettre votre âme et votre pensée entre les mains de quelques fonctionnaires mal embouchés !

E. 19/04/2006 13:10

Faut arrêter le délire : une secte essaie de placer des vidéos à elle c'est normal que ce soit interdit!
Déjà si une religion faisait ça serait intolérable mais en plus une secte...(bon pour moi la différence est ténue mais ce n'est pas l'objet de l'article! :) )

hélÚne 19/04/2006 12:16

 
Qu'est-ce que signifie cette posture de la MIVILUDES et du CSA ?
 

Pour avoir une activité quelconque en France, bénévole ou rétribuée, faut-il montrer, en passe-droit une carte annonçant sa religion ou non religion ? Faut-il avoir été préalablement intronisé par Monsieur Roulet, président de la MIVILUDES ou le CSA ?
 

D'ailleurs, comment se fait-il que nous n'ayons pas connaissance de la religion ou non religion de Monsieur Roulet et des responsables du CSA ? Comment ces personnes peuvent-elles prendre ainsi des options publiques sans avoir préalablement annoncé leurs convictions, puisque c'est cela qu'elles voudraient exiger des autres.
 

Le CSA, organe critique de protection des droits fondamentaux et de la légalité, n'est pas ici en train de faire son travail, mais tout le contraire, je suis d'accord sur ce point. Ce Monsieur Roulet attente à la liberté de pensée et de conviction, sa position met la démocratie en péril.
 

Pascale 19/04/2006 11:30

Bonjour,
Pour information, la rapporteuse spéciale sur la liberté de religion ou de conviction de la Commission des Droits de l'homme des Nations Unies était en France en septembre 2005. Dans son rapport, elle fait, entre autre, la remarque suivante :
"... elle [la rapporteuse] est d'avis que la politique suivie et les mesures adoptés par les autorités françaises ont provoqué des situations où le droit à la liberté de religion ou de conviction de membres de ces groupes [minorités religieuses ou de conviction] a été indûment restreint. En outre, la condamnation publique de certains de ces groupes ainsi que la stigmatisation de leurs membres se sont soldées par certaines formes de discrimination, notamment à l'égard de leurs enfants"
Le zèle déplacé de Mr Roulet, président de la MIVILUDES, et la soumission docile du CSA, plutôt que la posture critique que l'on serait en droit d'attendre de cette instance de défense contre toute discrimination, donne malheureusement un écho de profonde vérité à ces propos.
Plus que jamais, la France a besoin qu'on lui rappelle les principes fondamentaux auxquels tous les citoyens ont droit, et qui sont listés dans la Déclaration des droits de l'homme.
 

jp 18/04/2006 23:28

+ 1 !

eric 18/04/2006 23:23

Une fois n'est pas coutume, je soutiens totalement le csa sur ce coup là !