Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par COLE 24/06



Deuxième saison du classement des séries. Une chronique postée chaque jour, du lundi au jeudi vers 12 heures, jusqu'à fin août. Quelques nouveautés cette année : le classement a été étendu à 40 séries afin de faire un véritable tour de la diversité des séries actuelles et celui de l’année dernière a été réactualisé afin de pouvoir faire de petites comparaisons. De plus, suites aux réclamations de l’an passé, un ‘indice spoiler’ de 0 à 5 vous permettra de décider si vous souhaitez lire l’article ou non en fonction de votre avancement.






PLACE 38 - UGLY BETTY – Saison 3. Classement précédent : 28ème (- 10 places)


Diffusion sur ABC le jeudi soir à 20h (Moyenne saison 3 : 7,68 millions de téléspectateurs, -18% par rapport à la saison 2) et sur TF1. Renouvelé pour une saison 5.


Créé par : Fernando Gaitan et Salma Hayek Avec : America Ferrara, Eric Mabius, Vanessa Williams, Becki Newton, Michael Urie, Judith Light, Ahsley Jensen, Ana Ortiz, Tony Plana, Mark Indelicato et Grant Bowler.


Indice Spoiler : 1/5


Bilan : Il faut que je me confesse à vous aujourd’hui. Je n’y suis pas parvenu, mes amis, je vous l’avoue, j’ai craqué. Par conscience professionnelle et même dans les cas les plus horribles, je me suis toujours forcé à regarder les séries jusqu’au bout afin de pouvoir vous en faire la critique lors de ce grand classement. Croyez-moi, cela n’a pas toujours été aisé. Je suis allé loin. Très loin. Prison Break, Dirt, Nip / Tuck, oui Mesdames, Messieurs, je les ai toutes regardées jusqu’à la dernière seconde. J’avais même lutté devant les pilotes d’Aquaman et Cavemen pour vous ! Mais là non, je n’ai pas pu. Passé le 13ème épisode, je suis arrivé au bout de mes limites de connerie humainement supportable.


Passé un certain niveau, la seule chose que je pensais en regardant Ugly Betty était ‘s’il vous plait, achevez-moi !’. Chaque séance de torture était ainsi précédée d’une préparation bien spécifique où, enfermé dans une camisole de force, je devais absolument parvenir au bout de ces interminables 42 minutes. Croyez-moi, ce fut les pires instants de la vie. A chaque nouvelle leçon de morale sirupeuse de Betty, à chaque nouveau dialogue dégoulinant de bons sentiments, c’était la rechute. Je finissais alors par baver des insanités tout en me débattant pour qu’on m’éloigne de cet écran satanique : ‘Ahh Betty, espece de ***, tu *** le père Candem pendant qu’il se fait *** par cet *** de Charles Ingalls’. Je vous jure, c’était terrible. J’espère donc que vous me pardonnerez.


Rappelez vous de la saison 1 de Betty, la série était alors une parodie totalement décapante d’une tele novela, à mi chemin entre le soap ultime et la comédie délurée, détournant les codes usuels et proposant des intrigues volontairement borderlines. Deux saisons plus tard, le rêve a laissé place au cauchemar avec une série encore plus guimauve que son homologue allemand. On se retrouve avec une bluette ultra-moraliste détestable, rempli de clichés Hollywoodiens puants.


Les méchants deviennent plus gentils que les gentils, les rebondissements tordus laissent place à des intrigues fades et insupportables. Cette chère Whilelmina par exemple, la garce par excellence, mais qu’en ont-ils fait bon dieu? Cruella devient Cendrillon et passe les trois quarts de la saison à tenter lamentablement de défaire un couple car elle tombe éperdument amoureuse du gars en question. Et quand elle finit par l’obtenir, la voilà heureuse et épanouie, gentille comme du bon pain, s’envoyant en l’air au gré du vent et des saisons. On se serait cru dans le film de Disney ‘Il était une fois’. J’ai vu le moment où elle se mettait à chanter ‘Un jour, mon prince viendra’ dans des draps de soie avec des hirondelles, des biches et des souricettes sifflotant à ses côtés. Un cauchemar, je vous dis.







Et Betty. Bon dieu mais faites là taire ! Elle passe les épisodes à tenter de sauver la morale, à agir pour le bien, à être plus politiquement correcte que toute la marmaille Candem réunie. Si bien que ça en devient parfois très limite, voire carrément nauséabond. Un exemple : dans un épisode, Betty privilégie sa carrière au détriment de sa famille. Résultat des courses : son père a une attaque et elle n’est pas là lorsque l’on emmène à l’hôpital. Non mais où la morale la dedans ? A 25 balais passés, on doit continuer à vivre avec ses parents et travailler à la maison au cas où quelque chose arrive ? Le pire est qu’effectivement, elle retourne vivre chez son père. Affligeant. Et comme si les scénaristes étaient fier de leur trouvaille, Betty s’improvise encore plus donneuse de leçons cucu d’épisodes en épisodes. Il faut bien payer le loyer à temps ; la discrimination positive ce n’est pas beau ; profiter d’un garçon pour qu’il nous paye à boire, c’est pas très gentil. Stop ! Je n’en peux plus ! Et je ne parlerais même pas du père Suarez dont la seule fonction, hormis faire des ensaladillas à longueur d’épisode, est de donner des conseils navrants à ses deux rejetonnes ou encore de la sœur de Betty, l’enfant illégitime vulgaire qu’auraient pu avoir Thelma et Tanguy.



Ainsi, hormis les premiers épisodes de la saison plutôt réussis jusqu’au départ d’Alexis (et le dernier twist récalcitrant de la série), aucune intrigue n’est inspirée, rien ne ressort de cette vaste galère. La série se contente de tomber dans les lieux communs, les storylines déjà revus 350 milliards de fois hors taxes. Ainsi, pendant la moitié de la saison, Daniel court après la femme de l’un de ses associés dont il est tombé amoureux (la fameuse femme au mec dont Whilelmina s’est aussi éprise). Et pour les faire craquer, ils n’ont rien trouvé de mieux que le fameux ‘Peux tu me boutonner ma robe ? Ni vu, ni connu, je t’emballe’. On a d’ailleurs eu un espoir lors de cet épisode car Whilelmina les avait enregistrés et possédait ainsi une vidéo compromettante. Mais au lieu de le faire chanter comme elle savait si bien le faire, elle se contente de détruire la vidéo. A cet instant, on a beau invoquer les esprits d’Amanda Woodward, Sue Ellen et autre Sherry Palmer, malheureusement, rien n’y fait. Cela sonne presque comme un désaveu pour Betty



Récapitulons donc si vous le voulez bien : Whilelmina n’est plus une garce, Daniel n’est plus un tombeur, Betty n’est plus drôle, la famille Suarez n’est plus attachante. Et pourtant, ce n’est pas le pire. Cramponnez-vous à votre siège : Marc et Amanda, les deux atouts délire du show, sont devenus gentils avec Betty. C’est donc un cauchemar sans fin. Les trois acolytes insoupçonnés constituent un espèce de Scooby-Gang horripilant avec Amanda qui emménage avec Betty, Marc qui suit des cours avec elle ou encore les trois comparses qui s’organisent des road trip improvisés. C’est comme si tout d’un coup J.R partait en week-end dans le Vermont avec Cliff Barnes ou qu’Amanda Woodward organisait une soirée raclette avec Lexi et Sydney ! Ca vous parait dingue ? C’est pourtant bien ce qu’il se passe dans Betty !



Il faut dire aussi que la série a joué de malchance avec le départ simultané d’Alan Dale conjugué à l’arrivée d’Eddie Cibrian. Alan Dale a un véritable don pour savoir quand quitter le navire avant qu’il ne fasse naufrage tandis qu’Eddie Cibrian souffre du syndrome inverse. Alors, imaginez les deux conjugués ! Lindsay Lohan viendra véritablement crucifier la série avec son personnage risible et antipathique, digne des pires teen movie de l’histoire.



Et pourtant, en dépit de la catastrophe que je viens de vous décrire, une partie de moi reste attachée et à la fois enrage face à cette série. En effet, dans chaque épisode, au détour de vastes intrigues inutiles et édifiantes, une bonne réplique s’échappe, une scène drôle surgit de nulle part, et nous rappelle à quel point la série était excellente auparavant. C’est un peu comme si une bonne série était enfermée dans le corps d’une mauvaise et qu’elle nous montrait qu’elle était toujours là mais qu’elle ne parvenait plus à reprendre sa place. C’est donc une double peine que nous inflige Betty : celle d’un ennui profond doublé d’une nostalgie terriblement frustrante.








En bref :

Meilleur épisode : 3.03 – Crimes of fashion

Pire épisode : 3.08 – Tornado Girl



Prix special: Award ‘Révérend Candem’ de la donneuse de leçon la plus détestable pour Betty Suarez (America Ferrera)



Les points forts : Globalement, les épisodes 2 et 3 sont très réussis et renouent avec l’ambiance loufoque et délicieusement soapesque de la saison 1. La chute de qualité ne sera que plus vertigineuse dans la suite de cette insupportable saison. On notera malgré tout que, malgré le fait qu’elle perde totalement son aura de garce, Whilelmina est le seul personnage nous permettant de rester éveiller pendant les épisodes.



Les points faibles : Ils sont si nombreux … Des intrigues fades, sans aucune inspiration ni aucun intérêt. Des personnages qui deviennent transparents et tous plus gentils les uns que les autres ajouté à un ton bluette et mielleux qui rompt totalement avec le délire qu’a pu nous proposer la série dans le passé.



Conclusion : C’est une véritable catastrophe. Ugly Betty est devenu encore pire que le genre de séries dont elle se faisait la pastiche en saison 1. Politiquement correcte à n’en plus pouvoir, dégoulinante de morale désuète pour adolescente républicaine de 12 ans, la série est devenue tout simplement irregardable. Abandonnant tout coté irrévérencieux et décapant, Ugly Betty n’est plus que l’ombre d’elle-même, encore plus mièvre que le destin de Lisa. Les détracteurs de Betty qui la comparait déjà à son homologue allemand lors de son arrivé en France doivent doucement rigoler. Nous, malheureusement, plus du tout

.



Commenter cet article

windowz 07/12/2009 06:00


Franchement,ayez un peu de personnalité sur ce site ! au lieu de croire ce que l on vous raconte,jugez par vous meme ! l auteur de ce brulot peut penser ce qu il ecrit mais qd je lis les
reponses du style "j ai pas vu la suite mais ca me refroidit" etc...je rigole !! franchement j en suis a la saison 4 episode 7 (je suis abonné a ABC Northern Europe) et c est superbe ! 
alors je le dis haut et fort et sans honte.....J AIME CETTE SERIE SI DROLE ET ATTACHANTE !! et franchement que ce soit Betty,Amanda,Marc ou Whilelmina ils sont toujours aussi tarés et delirants !
je vous demande pas de me croire mais de reflechir par vous meme et de critiquer une fois que vous aurez vus les episodes que vous n avez jamais vu apparement !  viva Betty y viva Mode
!!


kE2o 10/07/2009 10:59

Début de saison très marrant slon moi, c'était amusant de voir Willy tomber amoureuse de quelqu'un!!Par contre la mi saison fut horrible, comme tu le dit on ce serais cru dans 7 a la maison tellement c'était niais (épisodes 12 à 14/15 en gros)!!Heureusement dès l'épisode 16 la série à su se redresser pour donner un super final qui ma convaincue de suivre l'année prochaine (au moins les premiers épisodes vu le chliffanger ^^) : Willy redevient la reine des sa**pes, Betty devient enfin imporante, beaucoup de choses changent et j'ai envi de voir ce que ca va donner

titi 25/06/2009 13:04

Bon , il n'y aura pas eu beaucoup de suspens poru Ugly betty. La première saison de cette série était fantastique. La deuxième, tout ce que j'ai retenu c'est le talentueux Freddie Rodriguez et une intrigue bien trop mièvre entre Betty et ... Henry (fiou ça à mit du temps a me revenir ! ) Le reste de la série était .. convenable sans plus. La saison 3 par contre , les décors sont biens, le look de Betty est innovant mais plus personne ne semble remarqué que Betty est moche et fringuée comme un cartoon. Plus de regards en travers des tiny beach du magazine... Bref . Et puis tout dégringole, Willy sympa, Betty amoureuse, Betty super sauveuse du monde, Daniel amoureux, papi suarez amoureux, Hilda amoureuse d'un gard insignifiant, Willy amoureuse, Christina sur la touche. très très dur. Cependant cette série je l'aime et cela aveugle mon jugement donc durant les 42 minutes je savoure et je ne retrouve la raison qu'en lisant les rubrique de Tao... Concernant ceux qui n'ont pas suivi la premiere saison, c'est vraiment dommage car c'était paradoxalement les meilleurs moments! Moi je me souviens que je restais réveillée pour suivre la série tout en ayant cours le lendemain ^^ . La saison 2 reste potable malgré de longs passage sur la relation Henry-Betty. Le début de la saison 3 est amusant (malgré le petit frenchie que je n'ai jamais plus blairé) juqu'au départ de Alex. Ensuite c'est regardable mais sans AUCUN rebondissement et une BONNE DOSE de morale. Enfin la fin de saison est de meilleur qualité avec quelque évènements marquants malgré toujours un ton un peu niais.Pour ceux qui hésite à suivre la série après la Review, hé bien essayez de voir par vous même et apres s'il le faut,  lachez totalement

tao 25/06/2009 11:55

Alan Dale était peu présent, c'est vrai. Mais cet acteur a un charisme énorme et chacune de ses séquences était drôles car il jouait justement un mec très sérieux sans se prendre la tête. Un vrai méchant comme en aurait bien besoin de la série aujourd'hui.

Syll 24/06/2009 16:08

Alan Dale ne servait pas à grand chose dans la serie...J'hate de voir la serie que tu vas mettre en numero 1... 

tao 24/06/2009 15:15

Comme tu l'as si bien écrit, il y a un gouffre entre ce que la série était en saison 1 et ce qu'elle est aujourd'hui en saison 3. J'espérai même voir ABC mettre fin à l'agonie de cette série qui m'avait pourtant fait énormement rire quand je l'ai découvert.Les personnages deviennent trop gentils, trop moralisateurs et je ne supporte plus les Suarez tellement ils sont insipides et clichés. Après ces trois grosses séries déjà tombées dans le fond du panier, la suite ne pourra être que meilleure en remontant dans le classement.

pascal - blogtvnews 24/06/2009 15:12

Je rectifie ça Blagman.

yann 24/06/2009 15:09

A quand les inédits de la saison 2 sur TF1 ?

blagman 24/06/2009 15:08

puisqu'on parle du menu, +1 pour la vignette, mais pourquoi mettre les commentaires avant les articles ? Ca ne me parait pas des plus logiques.Je chipoterai bien sur le cadre des commentaires, mais là, c'est à over-blog qu'il faudrait s'adresser :)

stéphane 24/06/2009 14:22

Bon retour Cole, Tao, Boodream& bienvenue aux 2 nouveaux. je viens de dévorer vos 3eres critiques. Cinglantes mais en même temps logique vu que ces séries sont denrières !Exposition plus nette sur le blog, c'est bien. Le fait de laisser en "une", en haut l'article du jour + la vignette photo à droite, c'est top !Bravo pour votre travail. Même si je n'ai vu (et ne verrai pas) aucune des séries chroniquées jusqu'à présent, c'est un plaisir à lire. J'éviterai la lecture de Desperate Housewives 5 et Dexter 3, ne les ayant pas encore vu.

blagman 24/06/2009 14:14

j'ai jamais trop osé regardé non plus : tf1 + horaire tardif, c'est un cocktail mortel.Si ça devient du 7 à la maison, on peut être sur que la série va trouver sa place le samedi ou le dimanche après-midi...

Jérôme Q. 24/06/2009 14:13

Mon top 3 des plus mauvaises surprises est assez semblable :Ugly Betty, Desperate housewives (la 1ere saison où je ne suis pas affamée de voir les épisodes suivants!!) et Heroes.Pas vu Prison break, décroché depuis belle lurette.Sinon, c'est incroyable de voir le nombre d'internautes suivant les séries avant diffusion ;)Pour le top, House mais seulement la saison vue ce printemps sur TF1. Pas vu la 5.Au fait : excellents papiers chaque jour pour cette rubrique estivale très agréable et distrayante ! Viré la semaine dernière du blog de Morandini( compte supprimé pour avoir fait une remarque!), je viens avec plaisir ici.

Lionel_78 24/06/2009 14:02

Oulala les 3 derniers du top sont des series que j'ai regarde assidument :(si j'en suis mes gouts, vont suivre desperate, lost, one tree hill, how I met your mother et mentalistme dites pas que vous allez mettre House et les experts en haut du classement :(

Fabulio 24/06/2009 13:56

J'ai bien fait de jamais m'y mettre, à cette série. Allez, demain, DH saison 5 ou je fais un malheur. ^^

Caiera 24/06/2009 13:35

Ca c'est du taillage en règle! Bon ben je crois que je vais passer cette fois. J'ai adoré la saison 1 et la saison 2 était sympa, mais il y aavit déjà une baisse de qualité. là apparemment, c'est une chute!

Kar.L. St Omer 24/06/2009 13:13

Critique très sévère (trop?). Une saison que j'ai apprécié mais je suis déçue de la fin. Et TF1 prend trop de retard sur la diffusion !

XXL 24/06/2009 13:07

Au risque de me faire ridiculiser, j'ai préféré...Le destin de Lisa...

Val. 24/06/2009 13:02

Croyez-moi, ce fut les pires instants de la vie. A chaque nouvelle leçon de morale sirupeuse de Betty, à chaque nouveau dialogue dégoulinant de bons sentiments, c’était la rechute. Je finissais alors par baver des insanités tout en me débattant pour qu’on m’éloigne de cet écran satanique : ‘Ahh Betty, espece de ***, tu *** le père Candem pendant qu’il se fait *** par cet *** de Charles Ingalls’. Je vous jure, c’était terrible.

Elo. 24/06/2009 13:01

J'ai laché prise à cause de l'horaire tardif sur TF1. Pas de regrets au vu de ce qui m'attendait !

Swoon 24/06/2009 12:32

Je n'ai jamais accroché à cette série que je trouvais irregardable dès le premier épisode.

Véro.57 24/06/2009 12:29

Moi qui me faisait une joie de voir la suite de la saison 2 sur TF1, ton billet me refroidit :(

Jillij 24/06/2009 12:13

Classement cohérent jusqu'ici.