Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par thomas 30/06 15h42




Lors d'un entretien publié hier par le site du nouvel observateur, Fabrice de la Patellière, dit que Canal+ dont il est directeur de la fiction, développe une série de 52 minutes sur la politique minutieusement documentée. "On souhaite réinventer une classe politique en reprenant l’héritage des partis fondateurs français. Un peu à la manière de la série “A la maison Blanche” (“The West Wing”)."



Concernant la comédie française, Fabrice de la Patellière déclare que la chaîne cryptée planche sur des projets d’unitaires dont l’écriture reste pour l’instant trop classique pour se différencier de ce que font les chaînes concurrentes. "Aussi nous concentrons nous surtout sur des séries de 26 minutes dans la même veine que “Californication” ou “Weeds"".



A propos du département fiction TV tricolore, 45 millions d’euros de budget par an, ce qui représente environ 3 à 4 séries et 3 à 4 unitaires.



SOURCE
http://tempsreel.nouvelobs.com



Commenter cet article

steak 01/07/2009 08:31

Perso, je pense que ce que Pierrick ou Boodream appellent timidité est en fait de l'intelligence.Je m'explique, autant Bush, les partis Républicains et Démocrates sont des entités ou des personnes connues mondialement, autant l'UMP, le PS et ses chefs ne sont connus qu'en France. Ce qui peut entraîner deux gros écueils pour une vente à l'étranger des séries françaises: un background trop franco-français et un série trop datée. D'où je pense des clins d'oeil très appuyés sur des faits et des personnages actuels, comme dans Reporters par exemple, sans nommer de noms (c'est aussi une protection du point de vue judiciaire je ne le nie pas).Et pour ce qui est de trouver des auteurs pour des comédies, il suffirait que Fabrice de la Pattelière fasse un tour du côté des auteurs de bd (par exemple dans le magazine Fluide Glacial) pour trouver tout un tas d'auteurs capable d'écrire sinon des scénars au moins donner des pistes et créer des "bibles" pour des séries d'humour ancrées dans le réél (voir les bd de Lindingre par exemple qui pourrait être de vrais bombes en dessin animés du style Simpsons trash).

Boodream 30/06/2009 22:22

Qy'il y'ait une réelle volonté à Canal je n'en doute pas, que Fabrice de La Patellière se donne du mal c'est évident. Mais aprés franchement Engrenages, c'est par exemple de mieux en mieux, mais il faut quand même avouer que si cela avait étéune série américaine j'aurais pas regardé. C'est dur de jauger la qualité d'une fiction Canal car y'a toujours une prime à l'effort, à la bonne volonté qui fausse l'appréciation globale. Sulivan, je sais que vous vous êtes assez emballés par Reporters par exemple pour l'avoir lu sur votre site, mais trés franchement c'est un petit peu de l'audace à minima malheureusement. C'est trés louable hein, mais y'a une ENORME différence entre dire "tel homme politique dont on ne donne surtout pas la mouvance ou l'appartenance fait le con" comme l'ont fait des unitaires ou comme le fait Reporters (même si en lisant entre les lignes, on sait), et dire " Tel Démocrate pense ça, tel Républicains pense ça" comme dans The West Wing, avec des défauts et des qualités chez les deux même si on sait que Sorkin est pas un néoconservateur.Je pense tout simplement que cette liberté n'existe pas en France pour ce qui est de la fiction, et c'est bien dommage.

tao 30/06/2009 20:38

Canal+ a de bonnes productions (notamment Reporters comme ça a été dit). Mais ces fictions sont malheureusement pas assez connues ni assez mises en lumière. C'est en tout cas sur C+ que l'on peut voir les meilleures séries comparés au ton "tout va bien madame la marquise" de la plupart des autres fictions.

Sullivan 30/06/2009 19:22

Oui enfin Canal a quand même derrière elle des unitaires ou mini-séries sur l'affaire Elf, le Rainbow Warrior, le Sang-contaminé... Et il n'y a pas six mois, une mini-série sur l'Ena mettait en scène des doubles de Ségolène Royal, François Hollande et de Villepin et racontait le désanchantement après l'arrivée de la gauche au pouvoir dans les années 80.Elle a, en outre, déjà une série a l'antenne très politique, qui s'appelle Reporters et dans laquelle on décrivait en première saison les systèmes de financements occultes du parti du Premier Ministre, tandis que la deuxième saison évoquait la guerre économique et les systèmes de commissions et de rétro-commissions mis en place par les politiques, soit le scénario de l'attentat de Karachi alors inconnu de (presque) tous -- et notamment inconnu des scénaristes qui ont réinventé la réalité sans le savoir : http://www.a-suivre.org/levillage/article.php3?id_article=1673Donc ce n'est pas comme si la chaîne partait de rien dans le domaine de la représentation mordante du politique... Ni d'ailleurs dans le domaine des séries. La deuxième saison d'"Engrenages", les deux de "Reporters", "Braquo" et "Pigalle La Nuit" à venir avant fin 2009 qui s'annoncent *très* prometteuses, le savoir-faire en matière de série aussi, elle est largement en train de l'acquérir.

pierrick 30/06/2009 16:34

Boodream avait des raisons d'avoir des craintes :Les Américains ont très tôt parlé de Bush dans leurs fictions. Sommes-nous prêts en France à faire de même ? – Nous n’avons pas cette culture, cette liberté anglo-saxonne. Le problème n’est pas juridique mais culturel. J’attends ce moment où l’on pourra faire allusion au pouvoir en place. Mais la classe politique n’est pas la même, elle réagirait différemment. La liberté d’expression des créateurs s’en ressent, il y a comme une auto-censure.

thomas 30/06/2009 16:24

Désolé, je me suis planté dans le lien, j'ajoute le bon : http://teleobs.nouvelobs.com/rubriques/focus/articles/les-projets-fiction-de-canal-fabrice-de-la-patelliere?page=1

Boodream 30/06/2009 16:15

Le serpent de mer...j'attends ça avec beaucoup d'impatience, même si je pense que c'est impossible à faire en France. Ou alors ça va être consensuel à en crever et ça n'aura aucun interêt. Et puis vu l'inexpérience et le manque de savoir faire français sur le format série, va falloir trouver un virtuose et le mettre aux commandes...Par contre j'ai beau chercher, je trouve rien sur le site de l'Obs... Non pas que je vous mette en doute hein, mais j'aimerais bien lire l'entretien en entier.