Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 01/08 13h00









Laurent Ournac et Emeric
sont en Une du magazine Télé Loisirs, dans le numéro que vous trouverez en vente lundi 3 août.


Il y a quatre ans, Laurent Ournac était la vedette de Mon incroyable fiancé, avec un personnage à la fois mal élevé et attachant. Depuis la semaine dernière, les téléspectateurs de TF1 (bien moins nombreux cette fois) ont fait la connaissance d'Emeric, "bluffeur" de la seconde saison.


Laurent Ournac dit avoir été scotché par le début de cette saison 2 et trouve le comédien et le candidat Christopher convaincants. "Ils ont mis le paquet sur la réalisation et l'habillage".


Emeric revient sur la façon dont il a été choisi. Il pensait être venu pour passer un casting pour un format court. Ce comédien juge que ce programme est une vraie mise en danger et qu'on se sent perpétuellement sur un siège éjectable. Même s'il y a un travail de préparation pour le personnage et qu'il existe une trame très écrite, il faut sans cesse s'adapter aux réactions du cobaye.
"Et faire attention de ne pas se faire piéger. Christopher avait une super mémoire".


Emeric dit ne pas avoir peur de souffrir de la comparaison avec le jeu d'acteur de Laurent Ournac. Il souligne que cette année le thème apporte du fond là où la première version jouait plus sur la forme. Ce que confirme Laurent Ournac qui précise que lui était dans le burlesque et qu'Emeric n'a que son regard et ses mots. La difficulté du job est, dit-il, de trouver le bon chemin pour susciter chez le candidat ou la candidate une réaction précise. Il se souvient qu'Adeline avait décidé de quitter le jeu, le trouvant trop odieux. "Du
coup, j'ai dû m'isoler deux heures avec elle et trouver les mots pour la convaincre de rester. Improvisation totale..."


Emeric déclare que rien ne s'est passé comme prévu avec Christopher. Ce dernier n'était par exemple pas aussi coincé que l'espérait la bible de l'émission. Dans le scénario, il était écrit qu'il devait quitter la soirée Movida dégouté, par exemple. Emeric a dû trouver en urgence comment le déstabiliser. Et quand rien ne se passe comme prévu, la séquence peut être interrompue, en invoquant un problème technique. Le temps pour le "coach" de l'aider à reprendre le dessus.


Interviews complètes et anecdotes sur Christopher (qui aurait notamment fait une gringue d'enfer hors caméras à l'une des fausses tentatrices du début du jeu) à découvrir lundi dans Télé loisirs n° 1223.



Commenter cet article

jphfr56 01/08/2009 15:09

Un candidat trop prêt à tout pour les 100 000 euros, surtout. Il a pas caché pourquoi il est là.

Romain 01/08/2009 14:10

Je penses pas que cette saison aura le meme succès que le 1

KLF 01/08/2009 13:41

Pas du tout accroché mardi :(

Gilles 01/08/2009 13:05

Le hic est qu'ils ont pris un candidat trop gay friendly.