Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par thomas 16/08 20h30

 

 

 

Dossier spécial sur la télé dans le Nouvel observateur en vente ce jeudi : "Les dessous du star system".

Ils gagnent des fortunes. Portent leur notoriété comme un fardeau, mais s'ouvriraient les veines si on les retirait de l'antenne. Les stars de la télé, ces nouvelles icônes, incarnent les dérives de la société du spectacle. A la veille de cette rentrée, alors que la guerre des chaînes fait rage plus que jamais, on se les arrache à coups de millions comme les footballeurs. Véronique Groussard et Claude Soula ont enquêté de l'autre côté de la lucarne. Ils ont écouté la complainte des divas de l'écran, sondé leurs angoisses et leurs passions. Ils racontent le carnaval des ambitions et des intrigues, les réseaux d'influence et l'argent fou. Tout ce qui se cache derrière les applaudissements enregistrés et les sourires de commande.

 

Vous pouvez lire gratuitement  ( sur le site du Nouvel obs )quelques jours une partie des articles de ce dossier.

Ci dessous, les liens menant vers les articles :

Les dessous du star system

 

Salaires de stars...

 

Pourquoi ils sont devenus fous (Derrière la bataille des ego se cache une révolution technologique )

Les vedettes au jeu de massacre

Le riche roi Arthur. Retranscription de l'article de Claude Soula :

"Ses petits camarades ne seront jamais que des gagne-petit comparés à Arthur, qui a la réputation, avec Jean-Luc Delarue, d'être un des hommes les mieux payés du PAF. Avec son acolyte Stéphane Courbit, ils ont réussi un coup en or en vendant leur société à Endemol. Arthur a déjà touché un paquet, mais pas encore l'intégralité. Les négociations à ce propos devraient se clore d'ici à septembre. Sa créance est estimée à 150 millions d'euros... De quoi faire oublier des revenus mensuels qui seraient pourtant d'au moins 100 000 euros ! Pourquoi ces chiffres faramineux ? Selon ZenithOptimedia (groupe Publicis), les émissions d'Arthur sont celles qui génèrent le plus gros chiffre d'affaires publicitaire de la télé : 195 millions d'euros. Loin devant la « Star Ac » de Nikos Aliagas, qui rapporterait 120 millions d'euros à TF1. Et à des kilomètres du chiffre d'affaires généré par Laurent Ruquier (42 millions, le plus gros de France 2) ou par Michel Drucker (7 millions !).
Cette année, Arthur a en plus réussi un étonnant changement d'image grâce à son one-man-show. Il a eu droit à d'excellentes critiques jusque dans « Libération ». De quoi se négocier peut-être une petite augmentation de salaire avec lui-même."

Interview de Fogiel

Extrait :

"j'ai même posé avec mes chiens ! Au début, on vous explique que pour susciter des articles il faut montrer sa vie personnelle. Je ne veux plus jamais le faire.
(...)J'ai la chance aujourd'hui qu'on accepte de parler de moi sans photographier mon intimité ! Ces dernières semaines, j'ai pourtant encore eu une dizaine de propositions, dont certaines financières - de l'ordre de 15 000 euros. Une agence m'a même proposé 75 000 euros pour simuler un retour sur les traces du tsunami... J'attaque tout paparazzi par principe, même si la photo n'a rien de compromettant."

"Je vais vous raconter quelque chose que je commence tout juste à pouvoir évoquer. J'étais en vacances en Thaïlande lors du tsunami. Je me suis occupé de certaines personnes en grande difficulté financière, je suis intervenu pour qu'elles soient remboursées... Quand je suis rentré, une rumeur parisienne persistante m'est revenue : j'aurais marché sur les cadavres pour attraper le premier avion et rentrer en France en première classe tout en réclamant le remboursement de mes billets ! C'est exactement l'inverse qui s'était passé. Là, tout d'un coup, votre image devient un poids".

"Je sais que j'ai un statut de privilégié. Impossible de s'en plaindre. Mais je connais aussi les risques de la notoriété. Ne plus s'appartenir, vivre dans un monde artificiel. Quand le resto est plein, il y a toujours une table pour vous. Avec toutes les montres qu'on veut m'offrir, je pourrais monter une collection... J'ai vu trop de gens souffrir, croire en l'image qu'ils renvoyaient d'eux-mêmes. Avant d'être devant la caméra, j'ai été derrière, comme producteur. J'ai observé chez certains ce que je ne voulais pas être. J'ai l'obsession de ne pas devenir cinglé."

 

 

Interview de Christophe Hondelatte "si une chaîne me proposait le 20-heures, encore plus exposé que le 13-heures, je serais capable de dire oui et de replonger ! "

 

Qui roule pour qui ?

Extrait :

"Les parrains hauts placés
En 2005, l'émission de Marc-Olivier Fogiel, « On ne peut pas plaire à tout le monde », est menacée - déjà - de disparaître. Fort opportunément, plusieurs hommes politiques prennent des nouvelles du « formidable Marco » auprès des patrons de la télé publique. Fogiel conteste que l'émission doive sa survie momentanée à ces manifestations de soutien. De là à prétendre qu'elles lui ont nui... La plupart des stars de l'écran savent que l'affichage d'un copinage fort peut s'avérer bien utile. Quand Jean-Pierre Raffarin, alorsPremier ministre, indique aux dirigeants de TF1 qu'il s'inviterait bien au 20-heures de TF1, ces derniers, qui font alors des misères à Claire Chazal, reçoivent le message cinq sur cinq. Aujourd'hui, à France Télévisions, nul n'ignore que Daniela Lumbroso est amie avec Michèle Alliot-Marie, et que son mari, Eric Ghebali, a de solides accointances à gauche et le coup de fil facile, mais pourtant cette rentrée, l'animatrice est nettement moins en cour auprès de l'équipe Carolis « très UMP ». Car l'appel aux parrainages haut placés ne marche pas à tous les coups. Karl Zéro a fait donner Fabius et Sarko pour sauver « le Vrai Journal ». Il n'y a gagné qu'un sursis d'un an. Le réseau rassure la vedette soumise aux aléas de l'audience. Mais le réseau ne résout pas tout. Et surtout n'explique pas tout. Ainsi Harry Roselmack fait partie du Club Averroès, un cercle militant pour la promotion des minorités dans les médias, en théorie apolitique, mais créé par Amirouche Laïdi, un élu de l'UMP, proche de Sarkozy. C'est donc avec la bénédiction du ministre de l'Intérieur, que TF1 a décidé de faire un exemple d'intégration en embauchant le journaliste antillais. Pour autant, l'indépendance politique de Harry Roselmack, tout à fait décomplexé sur l'utilité des réseaux, semble totale."
La suite



 

Commenter cet article

HENRY 17/08/2006 16:12

C'EST MAGOUILLES ET COMPAGNIE COMME DANS LA POLITIQUE C'EST POURRIT JUSQU'A L'OS     BEUK BEUK

philo 17/08/2006 09:28

Il est tout de même rentré par le premier avion...
et parmi les gens qu'il a aidés à se faire rembourser, il y avait le copain avec qui il était en vacances - qui avait, semble-t-il, une très jolie garde-robe.

Rabatjoie-tv 17/08/2006 01:29

Même si on peut critiquer MO Fogiel sur son... attitude en plateau vis à vis des invités... J'aime cette vision qu'il a du métier et de pieds sur terre...
C'est bien sur ce modèle là que j'aimerais avancer.
Savoir si on est prêt ou non à vendre son âme...

rv 16/08/2006 22:47

Je recommande plus particulièrement le premier article :
Les dessous du star system

kaolak 16/08/2006 22:42

oui, idem, merci :-)

rv 16/08/2006 22:39

Très interessant ce dossier, merci pour les liens !!