Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 18/09 10h25





Le festival du film Grolandais à Quend débute aujourd'hui et se poursuit jusque dimanche. Dredi, sadi et grom.Pour commencer, le mot du Président de la présipauté, Mr Salengro.


"GROLANDAISES, GROLANDAIS, Bienvenue au 5ème Festival du Film Grolandais de Quend Plage les Pins. Nous vous recevrons 5 sur 5. Vive le festival de Quend, et pourvu que ça dure ! Ils ont le G5, le G7, le G20… bientôt le G30 ? On s’en fout, on a le Q5 et Groland. Groland est la plus grande présipauté au monde et son festival le plus festif.

Quend 1 c’était bien.
Quend 2 c’était encore mieux.
Quend 3 on y a eu droit.
Quend 4 nous a donné la patate avant la CRISE, mais voici Quend 5 qui va nous requinquer !

La crise de quoi, au fait ? La crise de foi ? La crise de croissance ? La crise de fou rire ? Ou la crise de nerfs ? Où l’on voit rouge, on perd, on passe, ou l’on voit noir, anar, et une paire de claques ! Faites sauter la banque ! Régulons, dérèglons ! Les élèves sont plus nombreux, mais on ne remplace pas les profs. Les prisons enflent et les gardes à vue se multiplient, le garde à vous et de rigueur, tout pour la sécurité mais pas la sécurite sociale ! Nous on s’en fout, on a Groland ! Bon, mais si tout le monde s’en fout ! On a le Festival de Quend, on va bouffer du cinema. The show must go on et ce sera chaud
!"


Pour présider le jury cette année, Jean-Pierre Mocky. Parmi les membres du jury, Julie Depardieu, Patrick Menais, Miossec, Noël Godin, Jiho.


Un hommage sera rendu à Guillaume Depardieu, avec la projection de trois films.


Vous pouvez télécharger le programme complet (projections, expositions, débats, animations) via ce lien : http://festival-quend-film-grolandais.blogspot.com/ (dans l'article du mercredi 9 septembre : "le journal Soir matin")



Commenter cet article

second gérard 21/09/2009 09:29

suite à un article du courrier picard sur l'interdiction aux musiciens de s'exprimer dans la rueLa musique est un délit pour beaucoup de mairie encore un exemple avec la ville de quend lors du festival groland, comment accepter cette conception des choses pour un moyen d'expression artidtiqe reconnu depuis la nuit des temps. seul moyen de subsitance pour certains.Alors que les facades de nos mairie arbore la maxime LIBERTE EGALITE FRATERNITE des mots qui deviennent obsolêtes dans une sociéte qui sacrifie de plus en plus au mercantilisme et pour qui cette maxime ne veut plus rien dire.les musiciens de rue ne sont pas des mendiants, mais des troubadoursde notre époque qui donnent à ceux que ça intéresse un moment de bonheur partagé en tout liberté qui veut écouter s'arrête les autres passent leur chemin. gérard second