Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 08/06/2013 16H

LECLANDESLANZAC_preview.jpg

 

Josée Dayan a réalisé la mini série Le Clan des Lanzac, une fiction en deux parties écrite par Philippe Besson, sur le destin d’une famille d’industriels du bois en proie aux luttes de pouvoir, aux secrets et aux jalousies. Première partie ce samedi 8 juin à 20h45 sur France 3. Dans le rôle de la chef de clan-femme d’affaires-dame de fer, on retrouve Fanny Ardant et, dans celui de la sœur frivole, Muriel Robin.

 

Dans la région de Bordeaux, Elisabeth Lanzac, 65 ans, dirige d'une main de fer un groupe industriel spécialisé dans le bois, hérité de son père. Nicolas, son fils aîné, promis à la succession, meurt dans un accident de voiture. La lecture de son testament réserve une surprise de taille : il lègue ses parts à Julien, son fils caché de 17 ans, né d'une liaison clandestine avec Laurence Verneuil, son amour de jeunesse. Dès lors, une guerre de succession s'ouvre : François, le fils cadet, et Laurence – qui détient l'usufruit des actions – envisagent, chacun de leur côté, de déloger Elisabeth du pouvoir. Mais celle-ci, secondée par son fidèle secrétaire général, et soutenue par sa sœur avec qui elle partage un secret de famille, organise la riposte. Elisabeth ira-t-elle jusqu'à sacrifier le dernier fils qui lui reste ?

 

Auteur : Josée Dayan.

Scénario & dialogues : Philippe Besson.

Coproducteurs : Gaspard de Chavagnac, Josée Dayan, Alban Etienne, Sébastien Pavard.

Avec Fanny Ardant (Elisabeth Lanzac), Muriel Robin (Anne Lanzac), Claire Nebout (Laurence Verneuil), Jérôme Kircher (François Lanzac), Christopher Thompson (Nicolas Lanzac), Assaad Bouab (Brahim Hassani), Serge Hazanavicius (Fabrice Moulin), Florence Darel (Angélique Lanzac), Irène Jacob (Valérie Lanzac), Jean-Michel Martial (Aristide), Jacques Spiesser (Michel Duvert), François Civil (Julien Verneuil), Samuel Mercer (Barthélemy Lanzac), Corine Masiero (Suzanne Bernier), Arthur Molinier (Marcello Padovani).

 

Fanny Ardant à propos de son personnage Elisabeth :"Élisabeth Lanzac est une chef de famille. C’est quelqu’un qui n’a pas peur, qui se cache de ses sentiments. Elle est en charge d’une entreprise qu’elle doit mener à bien, donc elle ne peut pas se payer le luxe d’avoir des états d’âme ou des tergiversations de cœur. Le Clan des Lanzac, ce n’est pas seulement une histoire de famille. C’est une histoire de pouvoir. Et le pouvoir est toujours fragilisé par les sentiments. Élisabeth aime avoir la mainmise sur chacun des membres de cette famille. Elle n’a pas de démagogie et voit les gens exactement comme ils sont, avec leurs faiblesses. La seule personne sur laquelle cette madame Je-sais-tout s’est trompée, c’est son fils qu’elle adorait. On se trompe tous..."

 

Muriel Robin concenrant son personnage Anne : "Ce personnage m’a intéressée parce que la légèreté était quelque chose que je n’avais jamais joué. Anne Lanzac est souriante, colorée, jusque dans ses vêtements, ses grandes robes. C’est une femme qui a l’air d’être dans le plaisir, qui vit avec un gigolo. Le spectateur mettra ce qu’il veut derrière cette légèreté ; moi, j’y mets peut-être une forme de désespoir, mais aussi d’élégance. C’était important que ce personnage existe, à côté de celui de sa sœur Élisabeth, qui est dure. À un moment, c’est elle qui dénoue les choses et qui peut se permettre de dire à sa sœur qu’elle va trop loin. Elle est légère, mais quand il faut être là, elle est là. Elle est lucide et intelligente. "

 

Crédit photo © Marianne Rosensthiehl - France télévisions.

Commenter cet article

charles 08/06/2013 17:38


Je regarde la soirée " romaine " d'Arte et j'enregistre ça ce soir : toujours content de retrouver Fanny Ardant !