Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 13/12 13h50

 

COUPABLES_INDULGENCE_preview.jpg

 

En 2010, les digues ont sauté au sein de l'Église. Pour la première fois elle a été obligée de reconnaître des milliers de viols d’enfants par des ecclésiastiques. Paul Moreira décortique plusieurs histoires afin de comprendre pourquoi l’Église a tenté de protéger ces hommes suspectés d’actes pédophiles. Une enquête à découvrir ce lundi à 22h40 sur Canal+.

 

Le scandale des prêtres pédophiles, hantise de l’Église, n’est pas près de se calmer. La hiérarchie catholique les a couverts, soustraits à la justice, cachés, exfiltrés. Le pape lui-même est mis en cause. Un groupe de victimes a mis le feu à la plaine ; ils agissent comme des militants politiques, très organisés et efficaces. Après avoir amené l’Église américaine au bord de la faillite, ils débarquent en Europe. Le scandale est leur arme. Certains de leurs avocats rêvent de traîner le pape Ratzinger devant les tribunaux, pour complicité de crime. Pourrait-il un jour être arrêté à la sortie d’un avion ? Quel rôle a-t-il vraiment joué au sein de l’Église au regard des crimes pédophiles ? A-t-il couvert ou a-t-il au contraire changé le cours des choses, instauré une tolérance zéro ?

 

Paul Moreira a enquêté sur le visible et l’invisible. Il a pu se glisser dans les coulisses de l’internationale anti-curés pédophiles, rencontrer des prêtres abuseurs, mais aussi enquêter au cœur du Vatican, auprès des autorités. Des découvertes qui vont parfois à l’encontre de ce que l’on suspecte.

 

Il est clair, souligne Paul Moreira, qu’"il ne s’agit pas d’un 'complot pédophile' au sein de l’Église, mais d’une culture particulière qui place les hommes d’Église dans une solidarité profonde et justifie de les soustraire à la justice des hommes."

 

Crédit photo conférence de victimes italiennes de prêtres pédophiles © PREMIERES LIGNES TELEVISION.

Related Posts with Thumbnails 

Commenter cet article