Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 18/06/2011

 

de_rome__venger_ce_usar____docside_indige_cnes.jpg

 

“Si vis pacem, para bellum” (si tu veux la paix, prépare la guerre). De l’assassinat de César à la victoire d’Octave sur Marc Antoine et Cléopâtre, alliant images de synthèse et dialogues en latin et en grec, un documentaire fiction annoncé époustouflant est proposé ce samedi. A 20h40 sur Arte : Le destin de Rome. Avec une reconstitution spectaculaire des batailles de Philippes et d’Actium, deux épisodes cruciaux dans la rivalité qui opposa les héritiers de Jules César.

 

Le but ? Rendre les connaissances divertissantes !

 

Partie 1. Venger César.

En 44 avant J.-C., Jules César est assassiné par Brutus et Cassius, deux sénateurs hostiles à sa toute-puissance. Marc Antoine, le bras droit de César, et le jeune Octave, son petit-neveu et héritier de ses biens, s’emparent du pouvoir et en appellent à la vengeance. À l’automne – 42, les deux hommes gagnent la Grèce pour défier les conjurés mis en fuite lors de la bataille de Philippes. 200 000 soldats, césariens et républicains, s’affrontent dans des combats d’une rare violence qui font 30 000 morts. Démontrant une fois encore l’étendue de son génie militaire, Marc Antoine sort vainqueur de cette guerre et assoit sa légitimité auprès du peuple.

 

Partie 2. Rêves d’empire.

Marc Antoine s’éprend de Cléopâtre peu de temps après son éclatante victoire à Philippes. Tandis que les amants s’enivrent de plaisir à Alexandrie, Octave règne sur Rome avec une ambition grandissante. Devenus rivaux, les héritiers de César s’affrontent à Actium, dans le golfe d’Ambracie, en 31 avant J.-C. Cette bataille navale, réunissant 200 000 hommes répartis sur plus de six cents vaisseaux, se solde par la terrible défaite de Marc Antoine et Cléopâtre, qui prennent la fuite pour sauver le trésor de guerre égyptien. Auréolé de gloire, Octave devient, sous le nom d’Auguste, le premier empereur romain en 27 avant J.-C.

 

Documentaire fiction de Fabrice Hourlier coécrit avec Stéphanie Hauville (France, 2010, 2x52mn).

Avec : Pawel Delag (Marc Antoine), Andy Gillet (Octave), Laëtitia Eïdo (Cléopâtre), Cédric Brenner (Brutus), Olivier Neveux (Cassius), Tom Hygreck (Agrippa).

Coproduction : ARTE France, Docside Production, Indigènes.

 

A propos du tournage, par Manon Dampierre :

"Pour reconstituer la topographie des lieux, les déplacements des légionnaires et leurs combats acharnés, Fabrice Hourlier a engagé une équipe de graphistes chargés de façonner des images de synthèse spectaculaires. “C’est une forme d’écriture nouvelle qui présente l’avantage de n’imposer aucune limite. Je peux replacer les événements dans des décors somptueux, peupler un champ de bataille avec 200 000 hommes, faire apparaître à l’écran les six cents navires de la bataille d’Actium, etc.”

Incrustés dans ce décor virtuel grâce à la technique du “compositing spatial”, les acteurs, en costumes, ont joué sur un fond vert. Fabrice Hourlier reconnaît qu’“ils ont été confrontés à une double difficulté : ce fond vert qui les prive de repères, et la langue, car tourner en français me semblait un non-sens”. Les dialogues ont ainsi été traduits en latin et en grec moderne – le grec du Ier siècle avant J.-C. étant mal connu – et enregistrés sur des baladeurs numériques distribués aux comédiens qui, un mois durant, ont apprivoisé et récité avec application leur texte. Réunie dans les studios de Malakoff pendant neuf jours, l’équipe a ensuite tourné le film scène par scène, avec le renfort de conseillers linguistiques".

 

Crédit photo © DOCSIDE / INDIGENES. 

 

Commenter cet article

charles 18/06/2011 12:22



plus exactemengt sour le Proconsulat du " divin Jules " ...



charles 18/06/2011 12:17



GENIAL !

Pour le latin, faut voir, perso, je n'aime pas la VO que j'identifie à du snobisme ...


En revanche, un docu-fiction sur l'après César et la lutte des deux Triumvirs ( second Triumvirat ) choisit par Arte avec la conviction et la curiosité qu'on leur connait, cela ne peut ètre que
passionnant !


Reste la question de Marc Antoine et comment on va la traiter : on sait que le valeureux second de Caius Julius Caesar et amant de Cléopâtre n'a pas été ménagé par les historiens antiques qui
écrivaient, d'abord, sous le contrôle d'Auguste et puis sous celui de ses descendants et héritiers, héritiers jusqu'au dernier des " empereurs romains " puisque, si César conquit en grande partie
l'Empire, c'est le jeune Octavien qui lui donna sa structure et son mode de fonctionnement ...


En tous cas, c'est le sort du monde, et pas seulement romain, et pas seulement antique qui se joue dans cette lutte titanesque et mortelle entre les deux Héritiers du Conquérant des Gaules, d'un
côté, Octave Auguste, l'Européen, le Romain, le continuateur de César ou Sylla ou Pompée ( en beaucoup plus fin et innovateur ), de l'autre, Marc Antoine, l'Oriental, l'Egyptien, l'héritier
d'Alexandre Le Grand et de son rêve de fusion de l'Occident et de l'Orient, oui, à Actium, c'est ni plus ni moins que le sort du monde qui se jouait ...  


 


VAE VICTIS !


 


sinon, bien-sûr, je vous recommande l'excellente série, ROME, qui se déroule juste avant sous le Consulat de César ...