Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 16/06/2011

 

M2228.jpg

 

David Servan-Schreider est en Une du Nouvel observateur ce jeudi. L'accroche : "Le livre testament. Son bouleversant combat contre la mort". Victime d'une grave récidive du cancer du cerveau, il publie "On peut se dire au revoir plusieurs fois" et a choisi de témoigner dans les colonnes de l'hebdomadaire.

 

Le site du Nouvel Obs publie un extrait de l'entretien. Et on peut lire ceci avant :

 

"En juin 2010, le célébrissime neuropsychiatre, auteur d’"Anticancer" et de "Guérir", atteint d’un cancer du cerveau depuis près de vingt ans, a fait une grave rechute. En février, des zones de prolifération cancéreuse, inopérables, ont fait leur apparition dans son lobe frontal. Depuis, la partie gauche de son corps est paralysée. Son œil, son bras, sa jambe sont touchés, jusqu’à ses cordes vocales. Au mois d’avril, David Servan-Schreiber a fêté ses 50 ans dans l’appartement parisien de son frère, Franklin. A ses amis proches, il a décidé de dire la vérité : "Je suis atteint d’un glioblastome de stade 4 dont les pronostics sont parmi les plus mauvais de tous les cancers." Mais la bataille continue, a-t-il insisté".

 

Extrait de l'entretien : "La première idée qui console, c’est qu’il n’y a rien d’injuste dans la mort. Dans mon cas, la seule différence, c’est le moment où cela arrive, pas le fait que cela arrive. La mort fait partie du processus de vie, tout le monde y passe. En soi, c’est très rassurant. On n’est pas détaché du bateau. Ce n’est pas comme si quelqu’un disait : "Toi, tu n’as plus de carte, tu ne peux plus monter." Ce quelqu’un dit simplement : "Ta carte s’épuise, bientôt, elle ne marchera plus. Profites-en maintenant, fais les choses importantes que tu as à faire.""

 

RETOUR PAGE D'ACCUEIL.

LES 40 DERNIERS ARTICLES EN LIGNE

Related Posts with Thumbnails 

Commenter cet article

Nath.33 16/06/2011 08:08



Courage, qu'il se batte, rien n'est jamais perdu.



Dom. 16/06/2011 07:48



Un commentaire plein d'espoir pour lui parmi ceux écrits sous l'article du Nouvel obs : "


"Ma mère a eu un glioblastome stade 4 il y a 5 ans . Elle est toujours avec nous et elle est heureuse !"