Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 07/07/2011

 

CARNET_DE_VOYAGE_D_E_preview.jpg

 

Ma maison pour l'été est un reportage de Martin Boudot et Bertrand Follet, proposé ce jeudi lors du Carnet de voyage d'Envoyé spécial sur France 2.

 

Chaque année, 550 000 maisons et appartements sont mis en location pour les vacances dans toute la France. Les tarifs de location sont en moyenne moitié moins chers que ceux des hôtels. En haute saison, en août, pour une petite maison, il faut tout de même compter en moyenne 1700 euros la semaine. A présent, les touristes ne passent plus par des agents immobiliers classiques, 80% des locations se négocient sur Internet. Pour être sûrs d’être repérés dans la jungle des offres, les propriétaires passent par les grands sites de location. Ce marché colossal attire toutes les convoitises, notamment de grands groupes de location.

 

Mais quelle est la fiabilité de ces annonces ? Qui est responsable en cas de problème ? Qui contrôle la qualité des prestations ? Y-a-t-il un label de qualité ? Des escrocs passent par ces sites officiels pour proposer des maisons à louer pour les vacances. Ils imposent au client de payer à l’avance. Mais les maisons n’existent pas. Ainsi, 172 familles françaises se sont fait avoir, elles ont payé d’importants acomptes pour des maisons fictives sur la Costa Brava en Espagne. Une arnaque de plus de 2 millions d'euros, une instruction est en cours.

 

De nombreux propriétaires de résidences secondaires, mettent aussi leur maison en location une partie de l’été pour couvrir les frais d'entretien et de rénovation. D'autres familles, plus modestes, louent leur propre maison pour compléter leurs revenus ou couvrir les emprunts. Elles quittent leur résidence principale le temps des vacances scolaires, pour la louer au prix fort. Signe de la crise : 20% des maisons à louer pour les vacances en France sont en fait des résidences principales.

 

Enfin, il y a de nombreux investisseurs, échaudés par la bourse, qui achètent plusieurs maisons et appartements uniquement pour les louer à des touristes, bien plus rémunérateur qu’un loyer classique. Cette pratique déstabilise le marché de l’immobilier dans certaines régions touristique, et même à Paris.

 

Crédit photo © DR.

 

Commenter cet article