Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 04/11 7h20





Les salles de cinéma vont mal, communique la fédération nationale des cinémas français. Pour manifester leur vive inquiétude auprès des pouvoirs publics face à leur situation économique dégradée, les 2.100 cinémas de France s’unissent pour une opération symbolique en éteignant leurs enseignes lumineuses ce mercredi 4 novembre de 18h à 19h.


Un communiqué rappelle qu'à la suite de la Loi création et Internet (Hadopi) et de la nouvelle chronologie des médias, "la durée d’exclusivité d’exploitation des films par les salles de cinéma est désormais amputée du tiers (réduite à 4 mois) voire de moitié, et l’équilibre économique des salles déjà précaire est ainsi considérablement fragilisé. Dans ces conditions, de plus en plus salles ne sont plus en mesure de faire face aux échéances".


Des mesures rétablissant une situation à nouveau équitable doivent maintenant être prises sans délai par les pouvoirs publics pour assurer la pérennité des salles de cinéma, fait savoir le fédération nationale des cinémas français : "Voici les mesures qui doivent être prises de toute urgence : - une baisse à 45% du plafond des taux de location des films actuellement fixé par la loi à 50% - des mesures fiscales (exonération sectorielle de la taxe professionnelle, crédit d’impôts)"...


Ecoutez sur RTL le témoignage de Laurent Coët, gérant d'un cinéma à Saint Pol sur Ternoise : http://www.rtl.fr/fiche/5929529431/mercredi-les-cinemas-de-france-vont-s-eteindre-symboliquement.html



Commenter cet article

Laurent C. 04/11/2009 10:43


Vous parlez effectivment des multiplexes et grosses structures. Mais le cinéma Français c'est également un maillage unique au monde de petites salles de proximités et de moyennes exploitations.
C'est bien de celles qui que vient le cri d'alarme vers le gouvernement qui a raccourci le délai légal de parution en vidéo des films, sans compensation pour ces salles, qui continuent de payer le
même prix de la location des films alors qu'elles ne le diffusent qu'aprés les grands complexes.
La fréquentation des moyennes et petites salles est en baisse alarmante depuis le début de l'année. Et l'arrivée du cinéma numérique ne va faire que creuser un fossé déjà bien profond. Nous ne
demandons pas forcément des aides publiques à l'état, mais une compensation auprés des distributeurs / producteurs, qui vont gagner 2 mois d'avance sur leur diffusion.
Vu que la chronologie des médias a été boulversée, il n'est pas normal que les salles qui continuent de payer leur location de films au prix fort, mais en perdant 2 mois de diffusion, demandent un
rééquilibrage économique, notamment sur le taux de location de film. Il faut savoir qu'aujourd'hui sur un ticket acheté dans une salle de la petite et moyenne exploitation, il ne reste que 30% du
prix du billet environ à la salle pour survivre et donc payer toutes les charges de fonctionnement. Alors que devons-nous faire ? Augmenter le prix du billet ? Nous nous y refusons, nous souhaitons
donc agir à l'interieur de la filière économique et non pas en tapant encore un peu plus sur le consommateur.


Bob 04/11/2009 08:59


euh, ce mois ci je me suis déplacé 2 fois pour aller au ciné et à chaque fois un monde incroyable, parking plein et salles remplies à ras bord malgré les intempéries et les films calamiteux, ils ne
se moqueraient pas un peu du monde là????


blagman 04/11/2009 08:43


ça fait un long moment que je n'ai pas été au cinéma : c'est pas seulement du à la qualité des films (quoi que), mais j'en ai aussi un peu marre


de me taper 20 minutes de voiture pour aller dans le multiplexe qui est en extérieur de la ville,

de payer ma place 8€

de voir le film entouré de plein de gens qui mangent popcorn ou autres et qui font plein de bruit

Et le pire, c'est que je ne regarde même pas les films qui auraient pu m'interesser en les téléchargeant ou en achetant les dvd...



Lionel_78 04/11/2009 08:03


Si certains baissaient leurs marges sur les places et que le prix des places baissait du coup ca pourrait pas donner un élan aux entrées?

même en tarif réduit je paye 7euros 50 maintenant (contre 6euros 90 ya encore 2 mois) ca ne motive pas à aller au cinéma

car un film ou j'hésite ben a cause du prix je n'y vais pas alors que sinon j'irai pour me forger une opinion. Un moment j'avais acheter un pass pour pouvoir voir plus de film mais au bout d'un
moment ca ne m'etait pas rentable