Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 25/11/2013 10H10

tv 

« Crimes sur internet » : Série documentaire coproduite par Elephant Doc et 13ème RUE, présentée par Flavie Flament, fait son arrivée le vendredi 29 novembre.

 

La criminalité envahit le net. Cette nouvelle scène du crime n’a rien de virtuel ; elle touche ses victimes dans leur intégrité physique et morale. Les internautes deviennent la proie possible de nouveaux prédateurs qui s’attaquent surtout aux enfants, aux femmes mais aussi à tous ceux qui ignorent encore les nouveaux modes de criminalités qui s’exportent sur la toile.

 

Avec cette collection documentaire « Crimes sur Internet », explorez la face cachée de la toile à travers 4 thématiques :

l’enfance traquée sur le net,

le cyberbullying (le harcèlement online),

la prostitution

et le deep web ou le cybermarché du crime.

 

De nombreuses questions sont soulevées notamment sur les nouveaux modes d’enquête pour lutter contre la cybercriminalité. Pourquoi règne-t-il une telle impunité sur internet ? Pourquoi ne retrouve-t-on que rarement les agresseurs ? Comment éviter les pièges et les crimes du net ? Pour répondre à ces interrogations, Flavie Flament, présentatrice de l’émission « On est fait pour s’entendre » sur RTL, part à la rencontre des victimes mais aussi des policiers qui traquent ces criminels du net et recueille des témoignages émouvants.

 

Le 20 décembre à 23h, volet 4 : La pédopornographie contamine tout le réseau mondial. La lutte contre ces images volées et ses enfants violés à la fois dans leur identité et leur chair est menée sans merci par Interpol. L'exploitation des enfants est un véritable problème sociétal et celui-ci prend des proportions toujours croissantes avec la multiplication des accès à Internet dans le monde. Nous explorerons cette criminalité. Deux réalités sont à distinguer la « cyberpédophilie » à savoir les prédateurs qui traquent les enfants sur les réseaux sociaux et la « cyberpornographie » qui pullule dans les bas-fonds d’internet. Mais finalement le résultat est le même car dans cette communauté d'agresseurs sexuels, les vidéos ou les photos montrent souvent des viols d’enfants.

 

Commenter cet article