Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal Edité 09/06 6h13

BEAUVALDEAAZOO_preview.jpg

 

Avec ses 4 600 animaux répartis sur 27 hectares, le ZooParc de Beauval est le plus grand parc animalier de l’hexagone. A l’origine de cette réussite, Françoise Delord, qui s’est lancée dans cette aventure il y a 33 ans. Depuis, ses deux enfants, Rodolphe et Delphine, ont repris le flambeau, épaulés par une équipe soudée.

 

A quelques semaines du coup d’envoi de la haute saison, Rodolphe doit tout superviser d’un oeil vigilant ; travaux, bonne santé des pandas ou encore arrivée d’hippopotames pour une extension à venir. A ses côtés, en coulisses, Samuel Leroux, le responsable des achats, est confronté à un véritable défi financier et logistique. Il lui faut 5 tonnes de nourriture chaque jour. Pour Baptiste Mulot, l’un des deux vétérinaires du parc, le printemps est synonyme d’une forte activité. Il faut gérer les naissances et les soins à apporter aux nouveau-nés, tigres blancs ou éléphanteaux. Il doit également organiser le transfert de femelles rhinocéros avec le zoo de Montpellier dans le cadre d’un programme de reproduction.

 

La famille Delord s’assure ainsi que tout sera prêt pour les beaux jours. Produits dérivés, restauration, campagne de publicité… il faut toutefois aussi penser « business ». La petite entreprise familiale a attiré l’an dernier plus d’un million de visiteurs et a enregistré 32 millions d’euros de chiffre d’affaires… Et ils ne comptent pas s’arrêter là ; les travaux d’un nouveau complexe hôtelier d’inspiration chinoise sont sur le point de débuter. Son ouverture est prévue en 2015.

 

Un film inédit, de Vanessa Dubreuil. Ce dimanche en première partie de soirée sur France 5.

 

Crédit photo © ITV Global France.

 

Rejoignez-nous sur ce compte Twitter.

Retour à la page d'accueil.

Liste des 40 derniers articles publiés sur le blog.

Commenter cet article

arracheur40 09/06/2013 23:07


Bien sûr que c'est triste un animal sauvage en cage; mais comment éviter son extinction programmée dans son habitat naturel lorsque déforestation et braconnage dans les réserves ne peuvent même
pas être ralentis par la volonté des nations? alors de toutes les mauvaises solutions on choisit la moins pire comme les zoos.

Bruno Rabatjoie-tv 09/06/2013 15:00


Merci pour l'article je savais pas pour le reportage :)


Je ne suis pas pour les zoos moi non plus, mais il faut reconnaître que face à la disparition de nombreuses espères, c'est POUR LE MOMENT la meilleure solution pour conserver à coup sûr les
derniers vivants, les reproduire et espérer un jour une autre solution.


Beauval dispose de bonnes conditions pour les animaux. Je ne parle pas de la piscine à spectacle.


Quand on voit que désormais c'est officiel le rhinocéros noir est une espère qui vient d'être annoncé éteinte, le zoo pourrait être une solution d'avenir pour espérer repeupler cette espèce même
si ça devait prendre 50 ans, le temps d'éviter la consanguinité.

snow leopard 26/05/2013 21:02


Détenir des animaux dans des zoos, ménageries ou autres lieux d’observation, n’est pas la solution pour les protéger des dangers et de la menace de disparition…Aucun animal sauvage n’est
à sa place dans ce genre d’environnement!


Beauval un triste zoo comme un autre,exploitrant les animaux pour divertir quelques egoistes en mal d'exotisme!


 





 http://www.bornfree.org.uk/zooreports/Francefr/pages/BFF_EZR_FRANCE_FINALfr.pdf