Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 21/12 6h31

MASTERCHEF4_preview-copie-2.jpg

 

L'ultime épisode de MasterChef était diffusé hier vendredi 20 décembre 2013 sur TF1 : Après plusieurs mois d'une compétition intense, ils n'étaient plus que deux cuisiniers amateurs à pouvoir prétendre au titre de MasterChef 2013, MARC et MARIE-HELENE. Ils avaient trois épreuves pour prouver qu'ils méritaient de gagner.

 

Pour démarrer la soirée, les deux finalistes étaient confrontés à un grand classique de la finale de MasterChef . Chaque cuisinier devait préparer un plat et un dessert pour de nombreux convives dont le jury et des invités qu'ils ont rencontré au fil de la saison tels que Philippe Conticini, Jean-Luc Rabanel ou Gérald Pasédat ainsi que les trois premiers gagnants de l'émission. Pour les épauler dans cette tâche, chaque candidat pouvait compter sur quatre commis de choix parmi les candidats du Top 10 de la saison.

 

Ensuite, c'est un à un plat emblématique d'une de nos régions françaises qu'ils devaient s'attaquer. En effet, le jury demandait aux finalistes de moderniser la célèbre salade niçoise. Créativité et savoir-faire étaient nécessaires pour sublimer cette recette.

 

Pour la troisième et dernière épreuve de cette finale, direction le Shangri-La Hotel, un grand palace parisien, où le chef deux étoiles Philippe Labé attendait les finalistes. Dans les cuisines du restaurant, ils devaient préparer un véritable repas gastronomique à la française comprenant mises en bouche, entrée, plat, dessert et mignardises. Mais pour chacun de ces cinq éléments, un ingrédient était imposé par le chef.

 

Enfin, retour à l'Atelier pour le décompte final des points et la révélation du nom du gagnant de cette saison 4 de MasterChef.

 

MARC succède à Anne Alassane, Elisabeth Biscarrat et Ludovic Dumont : 100 000 eurosde gains, l'édition du livre de ses propres recettes et plusieurs mois de formation dans une grande école.

 

MASTERCHEF4_preview.jpg

 

 

 

Crédit photos © Frédéric Berthet.

Commenter cet article