Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 19/05/2013 15H

6JUIN1944ILSETAIENTL_preview.jpg

 

Du 6 juin 1944, les livres d’histoire et les films ont surtout retenu l’arrivée des troupes américaines au petit matin sur les plages de Normandie. Pourtant, c’est quelques heures plus tôt que l’invasion alliée a réellement débuté. Dans la nuit du 5 au 6 juin, la 6ème division aéroportée britannique est en effet la première à atteindre les côtes françaises dans le but de faire sauter le verrou allemand. Son rôle, longtemps oublié, est aujourd’hui mis en lumière.

 

Le 23 avril 1943, Winston Churchill décide de la création d’une nouvelle unité aéroportée : la 6ème Airborne. Près de 12 000 hommes vont la constituer. 180 d’entre eux seront les tout premiers combattants de l’invasion alliée, venus libérer la France dans la nuit du 5 au 6 juin 1944. Leur objectif : prendre le pont de Bénouville sur le canal de Caen qu’ils doivent tenir jusqu’au lendemain, avant l’arrivée de milliers de parachutistes. Cette division britannique libère au passage le premier village français, Ranville où reposent aujourd’hui près de deux mille d’entre eux.

 

70 ans plus tard, les derniers survivants reviennent là où ils avaient atterri. Ils racontent les préparatifs, les entrainements et la mission qui leur fut confiée. En parallèle, grâce aux films, aux photographies et aux reportages radios réalisés dès le début des combats, le téléspectateur revit minute par minute le déroulé exact des opérations. A travers ces témoignages et ces archives inédites, ce documentaire lève le voile sur le prélude de l’opération Overlord et rend hommage à ces héros oubliés de la Seconde Guerre mondiale.

 

Un film de Jean Michel Vecchiet diffusé sur France 5 ce dimanche à 22 heures. Une production Prismédia et Aller Retour Productions.

 

Crédit photo © Prismédia (capture d'écran).

 

Rejoignez-nous sur ce compte Twitter.

Retour à la page d'accueil.

Liste des 40 derniers articles publiés sur le blog.

Commenter cet article