Extraits inédits de Brick Mansions + Carton pour Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?

Publié par François 27/10/2013 16H20

LESINSOUMISES_preview.jpg

 

Partout, des "insoumises" se battent contre les violences faites aux femmes. Un film documentaire réalisé par le documentariste Éric Guéret pour le label Création Originale de CANAL+ suit cinq d'entre elles, en Inde, au Mali, en Turquie et en Thaïlande, au sein de leurs associations, dans leur difficile combat contre l'oppression et la discrimination.

 

Un film d’Éric Guéret et Frédérique Menant à découvrir le mercredi 20 novembre 2013 à 20h55 sur C+. 

 

Commentaire dit par Rebecca Manzoni. Avec les voix d'Isabelle Carré, Valérie Donzelli, Léa Drucker, Catherine Frot, Julie Gayet, Bruno Gaccio, Noémie Lvovsky, Aïssa Maïga, Linh-Dan Pham, Natacha Régnier, Karole Rocher.

 

Les personnages du film, les "insoumises", se battent contre les violences faites aux femmes, à différents âges de la vie, dans différents contextes socio-économiques.

 

Ranjana Kumari, en Inde, se bat pour que les filles aient le droit de naître. Par le biais de manifestations et de campagnes de prévention, la population indienne prend peu à peu conscience des conséquences dramatiques de ce problème.

 

Kadidia Sidibé, au Mali, lutte contre l’excision. Elle affronte les gardiens d’une culture archaïque et résiste contre cette pratique. Avec l’aide de son association, des chefs de village adoptent son point de vue et abolissent l’excision.

 

Siriporn Skrobanek et Khun Nee, en Thaïlande, luttent contre le trafic à des fins d’exploitation sexuelle. En racontant leur histoire et en traînant les trafiquants en justice, les anciennes victimes de trafic sexuel mettent la société face à ses responsabilités et arment les femmes contre les tentatives de trafic.

 

Nebahat Akkoç, en Turquie, lutte contre les crimes au nom de l’honneur. En Turquie et au Kurdistan, elle et son association défendent et mettent à l’abri des femmes condamnées à mort par leur famille et encouragent la société à changer de mentalité au regard du comportement des femmes.

 

En France, des associations comme L’Escale luttent contre les violences conjugales. Elles aident les femmes à sortir de la violence, à prendre conscience de leur capacité à se défendre et à changer de vie.

 

À l’échelle mondiale, 35 % des femmes ont subi des violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur partenaire intime, ou des violences sexuelles exercées par d’autres que leur partenaire. Dans le monde, presque un tiers (30 %) de toutes les femmes ayant eu une relation de couple ont subi des violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur partenaire intime. (Estimations mondiales et régionales de la violence à l’encontre des femmes. Rapport de l’OMS, 2013.)

 

Crédit photo © ELZEVIR & Cie.

Commenter cet article