Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 14/11 6h53

 

sept-a-huit-3574237ubazv.jpg

 

Ce dimanche 14 novembre à 17h20 sur M6, nouveau numéro du magazine "66 MINUTES". Sommaire :

 

Bruce Willis, le bad boy conservateur.

Le titre de son nouveau film, RED, signifie “Retraités extrêmement dangereux”. Mais à 55 ans, le bad-boy taciturne du cinéma américain n’est pas près de raccrocher. Interviewé par Aïda Touihri, l’acteur revient sur sa trajectoire. L’histoire d’un enfant de la guerre froide, né en RFA d’un père militaire américain et d’une Allemande. Où l’on découvre que petit, Bruce Willis était bègue ! Depuis, il a fait du chemin : « Die Hard », « Pulp Fiction », « Le cinquième élément » … Eternel bagarreur, sauveur de la planète et redresseur de torts au cinéma, l’acteur s’est aussi illustré dans son soutien à la guerre en Irak, où il s’est rendu personnellement pour encourager les GI’s.

 

Ecole : la guerre à l’absentéisme.

Pour sécher le collège, Brandon ne manque pas d’imagination : il trafique son carnet de correspondance, s’échappe par le parking des profs, ou même par un trou dans le grillage d’enceinte. Comme lui, près d’un élève sur dix fait régulièrement l’école buissonnière en France. Un vrai casse-tête pour l’Education nationale, où les récentes mesures annoncées par le gouvernement ont fait polémique : l’idée de la « cagnotte », qui récompense les classes où il y a le moins d’absents par un voyage en fin d’année. Ou encore la suppression des allocations familiales pour les parents dont les enfants sèchent trop les cours. Comment sont sanctionnées les absences injustifiées ? Les nouveaux dispositifs sont-ils efficaces ? Enquête sur la guerre à l’absentéisme.

 

Diamants soldés sur Internet : faut-il y croire ?

A l’approche des fêtes de Noël, l’offre est tentante : jusqu’à 70% de réduction sur des bagues ou pendentifs en diamant ! Pour se les offrir, pas besoin de pousser la porte d’une joaillerie ni de casser sa tirelire. De nouveaux bijoutiers bradent ces bijoux sur internet. Ces commerçants achètent les stocks des diamantaires d’Anvers qui croulent sous les invendus en cette période de crise. Peut-on faire confiance à ces sites ? Qui sont ces bijoutiers qui ont transformé le web en vitrine de grande joaillerie ?

 

Gaza : les surfeurs de la paix.

C’est une étonnante histoire de fraternité entre Israéliens et Palestiniens. Dans la bande de Gaza, une poignée de surfeurs tentent d’oublier la guerre et le blocus. Mais ils manquent de tout : les planches de surfs sont difficiles à importer car considérées par l’armée israélienne comme des embarcations pouvant servir à des attaques terroristes ! Et c’est encore plus difficile pour les filles, car les islamistes au pouvoir leur interdisent les combinaisons moulantes, indécentes selon eux. Mais de l’autre côté de la frontière, des surfeurs israéliens leur viennent en aide. A leur tête, Dorian Paskowitz, un juif américain de 80 ans passionné de glisse. Comment parviennent-ils à leur envoyer des planches, et même des « burkinis », ces maillots de bains à mi-chemin entre la burqa et le bikini ?

 

 Et toujours ce dimanche, au sommaire de " SEPT A HUIT " à 18h50 sur TF1 :

 

Une autre vie.

Carole, Alima, Corine, trois mères qui doivent faire face à la grave maladie de leur enfant. Des femmes dont le couple n'a pas toujours résisté à l'épreuve et qui se retrouvent parfois seules pour assumer le quotidien. Des carrières professionnelles qu'il a fallu abandonner. Des mères transformées en infirmières. Les portraits bouleversants et attachants de trois mamans dont la vie a basculé. Un document Sept à Huit par Myriam ALMA et Eric DUMONT.

 

Les enfants déesses.

Ce sont de jeunes enfants vénérées comme des déesses vivantes. Au Népal, on les appelle les Kumaris, les " vierges ". Choisies dès l'âge de 4 ans par des prêtres boudhistes, elles vivent recluses toute l'année, entourées de l'adoration et des prières rituelles des croyants. Une fois par an, lors d'une procession religieuse qui marque la fin de la mousson, elles sont exhibées sur un palanquin, devant des Népalais en liesse et en adoration. Même le président de la République vient s'incliner devant elles. Exceptionnellement, une équipe de Sept à Huit a pu rencontrer les Kumaris et partager un quotidien normalement interdit aux étrangers. Un reportage d'Elodie PAKOSZ et Fabrice LAUNAY sur l'extraordinaire et parfois douloureux destin des enfants déesses.

 

Bête de scène.

Les chouettes et hiboux d'Harry Potter, c'est lui. Les oursons du film l'Ours, de Jean-Jacques Annaud, c'est lui aussi. La plupart des animaux mis en scène dans les publicités, c'est encore lui. Jean-Philippe Varin est dresseur et spécialiste du comportement animal. Il est le principal pourvoyeur de scènes animalières pour le cinéma, la publicité et même pour les documentaires : derrière les bêtes sauvages filmées en pleine nature, il y a des animaux figurants dressés grâce au savoir faire incomparable de ce passionné. Jean-Philippe Varin a reçu Thierry Demaizière dans sa ménagerie de 3000 mètres carrés en Sologne. Au milieu des tigres, des lions, des condors et des aigles, il dévoile une intimité exceptionnelle avec ses amies les bêtes. C'est le portrait de la semaine par Thierry Demaizière.

Related Posts with Thumbnails

Commenter cet article

jphfr56 14/11/2010 10:55



Je lisais sur la page facebook d'Aïda Touihri que l'interview de Bruce Willis serait mémorable. Il va peut être faire son vandamme