Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 28/11 7h15

 

sept-a-huit-3574237ubazv.jpg

 

Ce dimanche 28 novembre à 17h20 sur M6, nouveau numéro du magazine "66 MINUTES". Sommaire :

 

Les ados fans du « rock de papa »

Des noms qui sonnent comme des vieux souvenirs : Téléphone, AC/DC, Led Zeppelin,… Qui aurait cru que ces groupes des années 70 feraient aujourd’hui un tabac dans les cours de collèges ? Quand ils remontent sur scène comme récemment ZZ Top et Deep Purple, leur public est formé de quadragénaires nostalgiques, mais aussi d’ados, fans du rock de papa ! Comme Mario, 10 ans, qui étrenne sa guitare électrique flambant neuve sur « Highway to Hell », un tube d’AC/DC vieux de trente ans… Devant le succès de cette vague nostalgique, des écoles de musique proposent même des cours pour apprendre à jouer cette musique en groupe. Corine, l’ancienne bassiste du groupe Téléphone, parraine l’une d’entre elles et vient donner à des pré-ados des conseils de «rock-attitude »…

 

Le lycée où tout est permis

C’est un lycée où toute semble permis : les absents et les retardataires ne sont pas sanctionnés, on se contente de les appeler gentiment au téléphone pour savoir quand ils ont l’intention de revenir. Les profs font copain-copain avec les élèves. Cet établissement expérimental est pourtant une école de la dernière chance pour les « décrocheurs », les lycéens exclus du système scolaire parce qu’ils n’allaient plus en cours. Mais c’est une méthode douce qu’on y applique : il n’y a pas de notes, les élèves peuvent même choisir le contenu des cours en fonction de ce qui leur fait plaisir. Et ça marche : ce lycée de la dernière chance obtient au baccalauréat un taux de réussite dans la moyenne nationale. A l’heure où l’autorité et la sanction sont dans l’air du temps, quel est le secret de cette étonnante pédagogie tout en douceur ?

 

Fusillade à Marseille : une semaine sous haute tension

Jamais les règlements de comptes dans les cités marseillaises n’avaient touché des garçons aussi jeunes. Vendredi soir dernier, un adolescent de 16 ans, a été fauché par une rafale de Kalachnikov au pied de sa cité des quartiers Nord. Dans la fusillade, un enfant de 11 ans a été atteint de 3 balles qui l’ont grièvement blessé. Il s’agissait manifestement de représailles d’un réseau rival de trafic de drogues. Un drame qui met en lumière la main mise des trafiquants de cannabis dans ces quartiers sensibles où des adolescents désoeuvrés sont embauchés très jeunes pour jouer les « choufs », les guetteurs. Et les différends se règlent dorénavant à l’arme de guerre de plus en plus courante en cité. « 66 minutes » a passé la semaine dans ce quartier de Marseille ravagé par la violence.

 

Chine : le massacre des tigres

Ils étaient 100.000 il y a un siècle, on en compte plus aujourd’hui que 3500 vivants dans le monde. Alors que s’est tenu cette semaine un sommet international pour tenter de sauver cette espèce, enquête sur le scandale des tigres en Chine. Dans l’empire du matin calme, les produits à bas de tigre sont réputés pour ses vertus magiques : un commerce illégal de poudre d’os ou d’alcool de tigre s’exerce au vu et au su des autorités. On y trouve de prétendues « réserves naturelles » qui sont en fait des centres d’élevage et d’abattage, où l’on exploite l’animal pour vendre ses produits dérivés dans les supermarchés. Mathilde Bonnassieux et Charlotte Caillez

 

Et toujours ce dimanche, au sommaire de " SEPT A HUIT " à 18h50 sur TF1 :

 

Héritage mortel

Eugène Le Couviour, 90 ans, et son épouse Annette, 75 ans, formaient un couple fortuné. Une nuit, il y a 19 mois, des agresseurs s'introduisent chez eux, à la recherche d'un coffre. Sévèrement bâillonnée, Annette meurt asphyxiée. Cela ressemble à un dramatique cambriolage qui aurait mal tourné, mais le fait divers va rebondir : un homme affirme avoir été payé par une des belles filles Le Couviour pour simuler un cambriolage et maquiller un meurtre. Les enquêteurs découvrent alors que la riche et grande famille recomposée est profondément divisée par des querelles autour de l'héritage familial. Deux clans, et un héritage mortel. Reportage de Myriam ALMA et Jean Pierre WURTZ.

 

Un appart à Miami 

Un trois pièces de 60 m2 dans un quartier touristique pour 47 000 euros ; un appartement de 90m2, avec terrasse et vue sur mer, pour 80 000 euros... A Miami, avec la crise des subprimes et sa cascade de faillites, les prix de l'immobilier se sont effondrés, alors des milliers d'appartements sont à vendre, à très bon prix. Des Français accourent et investissent sous le soleil de Floride. Reportage d'Antoine GAVEAU et David GEOFFRION.

 

Alsace Folie's

C'était un pari un peu fou, mais un pari réussi. En 30 ans, Pierre Meyer a transformé le petit restaurant familial de Kerrwiller, au coeur de la campagne alsacienne, en un cabaret digne des plus belles salles de spectacle parisiennes. Il a recruté des danseurs, des chanteurs, des illusionnistes, et monté une revue qui pourrait trouver sa place au Moulin Rouge ou au Lido. Chaque année, son cabaret attire des milliers de spectateurs. Emmanuel REITZ et Didier BARRAL racontent l'étonnante réussite d'un Alsacien sans complexe.

 

La foi brute

Il prouve au quotidien que l'habit ne fait pas le moine. Un éternel blouson en cuir, les cheveux longs, le verbe cru, Guy GILBERT est l'un des prêtres français les plus connus. Quand le pape s'ouvre au préservatif, lui répond que depuis 20 ans il distribue des capotes pour empêcher que les gens meurent. Le prêtre rockeur évoque librement la question des prêtres pédophiles et de leurs victimes. Le combat d'un rebelle de la foi qui a installé son église dans la rue, les bistrots, les prisons. C'est le portrait de la semaine, par Thierry DEMAIZIERE et Alban TEURLAI.

Related Posts with Thumbnails

Commenter cet article

Jeff 29/11/2010 09:15



"Quand ils remontent sur scène comme récemment ZZ Top et Deep Purple"


sauf qu'ils ne sont jamais descendus de la scène! et rien d'étonnant que les jeunes d'aujourd'hui aiment la musique
des 70's, quand on écoute un peu les merdouilles formatées qu'on leur propose aujourd'hui!