Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 12/12 7h47

 

 

Présenté par Aïda Touihri ce dimanche 12 décembre 2010 à 17h20 sur M6, le magazine 66 MINUTES proposera les reportages suivants :

 

Dubosc, Lemercier : la croisière s’amuse.

Que font Frank Dubosc et Valérie Lemercier quand ils se retrouvent sur un bateau ? Une comédie. Pendant six semaines, les deux humoristes ont tourné le film « Croisière Caraïbes » sur un véritable paquebot qui croise au large de Miami. Valérie Lemercier y joue une DRH qui embauche Frank Dubosc pour semer la pagaille à bord. Gérard Darmon, en costume de marin, fait aussi partie du casting. Les stars n’ont pas échappé au mal de mer et aux caprices de la météo. Une équipée délirante où les 135 acteurs et techniciens ont dû se faire une place au milieu des 2000 vrais plaisanciers. Et parfois, cela a fait des étincelles. Reportage sur une croisière qui s’est bien amusée.

 

Sous la Défense, les sans-abris.

Dans les sous-sols de La Défense, le plus grand quartier d’affaires d’Europe, une soixantaine de SDF ont trouvé refuge. Sous les tours, un labyrinthe chauffé, constitué de parkings et de couloirs dans lesquels ces sans-abri ont installé leurs cartons et leurs couvertures. Les dizaines de milliers de salariés des plus grandes entreprises françaises et internationales installées dans le quartier ignorent tout de leur présence et de leur mode de survie. Seuls quelques cadres organisent de temps en temps un petit déjeuner. Alors que cette semaine, la neige a recouvert le nord de la France, rencontre avec Franck, qui erre là depuis 10 ans et André arrivé il y a quelques semaines.

 

Fatima et ses maris disparus.

Depuis 3 ans, Fatima, 60 ans, est en prison. Elle est mise en examen pour escroquerie, vol, mais surtout assassinats. Et pourtant il n’y a pas de cadavre. Ses victimes présumées : son ancien mari, disparu mystérieusement il y a 20 ans, et son dernier compagnon qui lui aussi n’a plus donné signe de vie du jour au lendemain en 2002. Pendant des années, cette séduisante Marocaine était appréciée de tous, mais aujourd’hui, son entourage l’accuse d’être une manipulatrice hors pair. Quant à elle, elle nie en bloc. Enquête sur un fait divers qui n’a pas livré tous ses mystères.

 

Ils préparent la fin du monde.

Paul s’est aménagé un abri 4 mètres sous terre qui peut lui permettre de survivre 6 mois. Comme quelques milliers d’américains, il est persuadé que la fin du monde approche et s’y prépare. Une croyance qui s’est étendue avec le succès de films qui mettent en scène un grand cataclysme comme 2012, La Route ou Le livre d’Eli. Cela a même pris la forme d’un mouvement, le "survivalisme". Pour tous, le but est d’organiser sa survie après l’éventuel cataclysme écologique ou nucléaire. Dans l’Utah, une communauté d’une dizaine de maisons vit déjà en autarcie dans l’attente de la catastrophe. Et dans l’Arizona, Jim a acheté des terres d’où il espère faire repartir la civilisation avec un groupe de familles sélectionné sur internet. Pour certains cette peur de l’Apocalypse est aussi une bonne opportunité pour faire des affaires en vendant des kits de survie.

 

Au sommaire de SEPT A HUIT ce dimanche à 18h45 sur TF1 :

 

Une femme fatale ? 

Ce devait être un séjour de quelques jours au Maroc. En mai 2002, Roger Bendeçon, un joaillier parisien de 52 ans spécialisé dans les bijoux anciens, grand amateur de salle de jeux, part à Tanger avec sa compagne, la très belle Fatima Cronier, 52 ans elle aussi. Trois jours plus tard, elle rentre seule et explique que son compagnon a eu un contretemps. Mais les semaines passent et la famille de Roger s'inquiète : le bijoutier ne donne pas de nouvelles. Plus alarmant : Fatima aurait vendu des objets de valeur appartenant à son compagnon, notamment une montre à laquelle il tenait beaucoup. Qu'est devenu Roger : disparition, fuite, assassinat ? La police enquête et fait une étonnante découverte : 30 ans plus tôt, le premier mari de Fatima a lui aussi disparu, subitement, et n'a plus jamais donné signe de vie. Une enquête de Ioulia KAPOUSTINA, VINCENT DELMOTTE ET JULIEN ARRUFAT.

 

Les tunnels de Las Vegas.

Las Vegas, le rêve, le jeu, mais sous les casinos et les palaces, des hommes vivent dans des tunnels. Joueurs de casinos ruinés, victimes de la crise économique, toxicomanes, criminels en fuite : certains ont trouvé un refuge dans les 300 km de canalisations souterraines qui protègent Las Vegas contre les inondations. Craig, 48 ans, est le plus ancien habitant de ces tunnels. Attiré par les lumières de la ville, il s'est retrouvé à la rue après un licenciement et le décès de sa femme. Il a alors aménagé un abri dans une galerie. Sa vie reste supportable car il connaît par coeur les combines qui lui permettent de trouver tout ce dont il a besoin à la surface. Repas copieux, douches chaudes... et même des soirées aux casinos : il sait comment profiter gratuitement de tout ce que proposent les grands hôtels aux 40 millions de touristes annuels qui ignorent qu'un monde parallèle s'est développé sous leurs pieds. Reportage d'Emmanuel REITZ et Seddik SHETTAB.

 

La revanche des rondes.

Elles sont rondes, elles s'assument et ont même décidé de participer à un concours de beauté ! Vingt deux candidates ont participé à l'élection de la plus belle des " Miss ronde " vendredi 10 décembre, à Calais. Marie, 28 ans, Parisienne fondue de mode, participe déjà à des défilés. Militante de la " cause des rondes ", elle veut changer les mentalités. Isabelle, 35 ans, mère de famille de Seine-et-Marne, documentaliste dans un cabinet d'avocats, assume son surpoids et participe au concours pour s'amuser. Aurélie, esthéticienne de Caen, 25 ans, ne s'est elle pas inscrite pour faire de la figuration. Soutenue par toute sa famille, elle a très sérieusement préparé le concours, avec la ferme intention de gagner. Reportage de Myriam ALMA et Eric DUMONT.

 

Star et potiche.

Après 100 films et 50 ans de carrière, elle parvient encore à surprendre : Catherine Deneuve épate avec la comédie " Potiche ". L'icône du cinéma français, qui a toujours cherché à vivre dans la discrétion, pour se protéger, s'inscrit avec ce film dans un registre plus populaire : les gens osent l'aborder et l'arrêter dans la rue en l'appelant " Madame Pujol ", du nom de son personnage. Moins secrète et moins inaccessible, Catherine Deneuve, dans le portrait de la semaine par Thierry DEMAIZIERE et Alban TEURLAI.

Related Posts with Thumbnails 

Commenter cet article