Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 21/06/2011

 

Malavoi-Pep-La.jpg

 

Pour la 30ème édition de la Fête de la Musique, dédiée à la thématique des Outre-mer, le ministère de la Culture et de la Communication organise un concert gratuit dans les jardins du Palais Royal intitulé « Musique des 3 océans ».

 

En fin d’après-midi ce 21 juin 2011 un parcours met à l’honneur la richesse des cultures musicales ultramarines autour du bassin. Le gospel créole de Gospel Forever, la musique hawaïenne teintée de ukulélés de Hula Serenaders accompagnés des danseuses d’Halau Hula O Manoa, le steeldrum de l’association Calypsociation et une traversée en rythmes de la Guadeloupe à la Martinique avec Amis des îles (gwoka, percussions, chants et danses), retentiront pour le plus grand plaisir des mélomanes. La Fête de la Musique se prolongera le soir sur la grande scène du Palais Royal avec de nombreux artistes d’Outre-Mer.

 

A 19 heures, le Martiniquais Dédé Saint-Prix donnera le coup d’envoi de cette soirée avec une création originale autour de la percussion imaginée pour la 30ème édition.

 

19h10 : le mahorais Baco mélange reggae roots, soul et hip-hop dans son dernier album Kinky Station, dans lequel il évoque, à sa manière, les coulisses du métro parisien.

 

19h40 : Accompagnée de sa guitare, la calédonienne Tyssia chante la paix, l’amour, la réflexion sur des généralités, parfois prises à la légère, mais qui concerne tout un chacun.

 

20H10 : Révélé au public parisien en 2008, le guadeloupéen Erik tourne le dos aux clichés caribéens en proposant une musique originale, mêlant groove, mid tempo et jazz. Sa révolte se ressent au travers de textes poétiques abordant rêves brisés, illusions perdues, déchirement de l’exil.

 

20h40 : En 2007, Valérie Louri, originaire de Martinique, est récompensée lors des prix SACEM pour le titre « Bay lanmen » composé par Marc Elmira. Elle revient avec un nouvel album « Fanm lanmou » en restant fidèle aux rythmes caribéens. Son timbre de voix particulier, sa présence sur scène et son attachement aux valeurs traditionnelles en font plus que jamais une véritable ambassadrice de la culture martiniquaise !

 

21h15 : Lauréat du trophée des arts Afro Caribéen en 2009, Davy Sicard signe, la même année, « Kabar », son deuxième album. Maître du kabar, forum public et lieu de célébration réunionnais où le maloya a tissé sa toile et élaboré ses rythmes saccadés, Davy Sicard invite son public à s’interroger, à réfléchir sur la vie, à prendre conscience. Mélodies délicates sur lesquelles il chante de sa voix réservée, parfois susurrée, des textes d’un lyrisme étonnant, évoquant la disparition, la mort et la justice.

 

22h15 : Abandonnant sa carrière d’enseignant en 1991 afin de se consacrer à la musique des Caraïbes, le chanteur, flûtiste et percussionniste martiniquais Dédé Saint-Prix a enregistré plus de 25 albums. Sa musique explore des rythmes aussi variés que la salsa, le kompa, le rara, le bel-air, le zouk le rap ou le ragga. Sur scène, cet infatigable "performer" donne la pleine mesure de son talent.

 

23h : Malavoi a été avec Kassav’ le groupe le plus important des Antilles francophones dans les années 80 et 90. Créé par le violoniste Mano Césaire (neveu d’Aimé Césaire) avec quelques amis, Malavoi, dont le nom fait référence à une variété de canne à sucre cultivée sur l’île, souhaite redonner de la vitalité aux musiques et danses de jadis, les mazurkas, les biguines au parfum d’antan. Ce groupe légendaire de Martinique n’hésite pas à s’imprégner d’influences africaines et brésiliennes, d’élans jazz et des sons des îles voisines de l’arc caribéen. Ralph Thamar, chanteur d’exception, s’est fait connaître grâce à Malavoi. Embrassant ensuite une carrière de chanteur solo pendant de nombreuses années, il retrouve le groupe martiniquais en 2006 et sera également sur scène le 21 juin au Palais Royal.

 

Commenter cet article