Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 06/11 9h

 

9782221114445.jpg

 

A l'occasion de la sortie en librairies des mémoires du metteur en scène Francis Veber, "Que ça reste entre nous, il a multiplié les interviews.

 

Le mois dernier, il disait à Paul Wermus pour VSD que Gérard Depardieu a perdu énormément de neurones à cause de la boisson et avec son poids, il est en danger de mort permanent. "C'est une baleine échouée qui demeure un immense acteur"...

 

Dans l'hebdomadaire Closer paru ce week-end, le cinéaste dit adorer "Gégé", mais c'est peut-être l'acteur qui déclenche le plus l'attraction-répulsion, parce qu'il est à la fois attachant et autodestructeur. Il a peur que Depardieu soit vraiment en danger, ses dérapages n'étant pas bon signe. Parce qu'il n'y a aucune raison non plus, ajoute-t-il, de s'en prendre à Juliette Binoche en disant qu'elle est nulle.

 

Lors de l'entretien accordé à Closer, Veber évoque aussi la prestation d'Arthur au théâtre dans Le dîner de cons. Au départ, face à Dany Boon, il ne savait pas jouer, dit-il. "Le producteur Jean-Claude Camus a même dit : 'ça va nous nuire'". Au fil des répétitions, il l'a vu devenir acteur, mais le public ne voulait pas voir un homme de télé dans ce rôle.

 

Interview complète, avec des anecdotes sur Villeret, Bruel, Pierre Richard, Jamel Debbouze, Karl Lagerfeld, à découvrir pages 66/67 dans Closer du 6 novembre 2010. Related Posts with Thumbnails

Commenter cet article

jphfr56 06/11/2010 12:01



Ce qu'on retient, c'est qu'on propose un rôle à une personne qui est nul en audition juste parce qu'elle est connu. On s'en doutait, mais c'est gentil de la part de Mr Veber de le
confirmer.