Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 24/11 20h00

 

audrey-pulvar.JPG

 

Déclaration d'Audrey Pulvar.

 

« Très touchée par les nombreux messages de soutien, je souhaite cependant préciser que la direction d’i>TELE a été avertie quelques jours, avant et non trois semaines avant, de la décision d’Arnaud Montebourg de déclarer sa candidature à l’investiture socialiste. 72h se sont écoulées entre ma conversation avec Pierre Fraidenraich et le coup de téléphone par lequel il m'annonçait sa décision de suspendre mon émission.

C’est une décision d’entreprise, je la respecte et en ai pris acte. Je fais toujours partie de la rédaction d' i>TELE et réfléchis avec ma direction à un nouveau format d'émission, hors politique.

Je souhaite maintenant me consacrer à l’élaboration de ce format avec la chaine afin de revenir très rapidement à l’antenne et continuer à exercer mon métier de journaliste. »

Audrey Pulvar.

 

Crédit photo © Daniel Bardou - I Télé.

Related Posts with Thumbnails

Commenter cet article

fist 27/11/2010 01:04



WHO cares?



sweethy 25/11/2010 15:05



Comme le dit le commentaire précédent, il y a eu des précédents ... et on n'a pas fait de tapage : Béatrice Schoenberg depuis qu'elle est devenue Mme Borloo, Marie Drucker quand elle était la
compagne de Baroin, Christine Ockrent compagne de Kouchner, Anne Sinclair devenue Mme Strauss-Kahn


Alors pourquoi autant de battage autour du couple ulvar/Montebourg ??? Toutes étaient plus ou moins des journalistes politiques, elles se sont éloignées des émissions politiques pour certaines,
d'autres ont cessé d'être à l'antenne ... mais ça s'est fait sans bruit !!!!


 


 


 



HARDOY BERNARD 25/11/2010 13:04



DOMMAGE QU'IL Y AIT EU DES PRECEDENT : Mme SCHONBERG, Mme DRUKER


mais il est vrai que leurs "époux ou amis" étaient de droite, c'est pourquoi çà


a fait moins dee tapage. Triste FRANCE !!!!



Monsieur Pignon 25/11/2010 08:48



A l'égard d' Audrey Pulvar, i-Télé crée de nouveaux délits fort peu démocratiques:


- délit de suspicion de non-impartialité


- délit de sale gueule politique


Au surplus, la direction de la chaîne instaure un précédent gravissime dans les relations de travail,  l'utilisation de l'opinion politique supposée d'une de ses employées pour modifier les
conditions d'exercice de son métier.


Comme si, dans un couple, les opinions ne pouvaient qu'être partagées et du même bord politique.


Non seulement, cela peut-être faux et c'est insultant, mais encore la loi réprime cette attitude, jusqu'à plus ample informé, le vote est encore secret...


Sommes-nous encore dans une démocratie?



Al.3 24/11/2010 20:11



Qu'elle n'en fasse pas trop quand même. Beaucoup de comm je trouve.