Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 19/06 6h33

 

JOURNAL20H-NOUVEAUDe_preview.jpg

 

TVNEWS teleEn six années d’existence, la case Infrarouge, sur France 2, est devenue une référence incontournable du documentaire de télévision. "Infrarouge XXL - la Nuit du documentaire", une semaine avant l’édition 2012 du Sunny Side of the doc, le marché international du documentaire, est l’occasion de rappeler ce qui fait la spécificité et la qualité de l’offre de France 2. A voir ou à enregistrer - vu l'horaire - mardi 19 juin dès 23 heures et durant la nuit, jusque 5 heures.

 

Soirée présentée par le journaliste Laurent Delahousse.

 

Fabrice Puchault, directeur de l’unité documentaire, souligne que l’idée de cette nuit est née en décembre dernier, en dehors de tout événement extérieur, dans le prolongement du Manifeste du documentaire, publié il y a quelques mois. "Il s’agissait de rappeler de manière forte l’engagement de France 2 en matière de documentaire, la place du documentaire dans la grille de la chaîne et ce qu’est la case Infrarouge, devenue au fil des ans une référence, en offrant à des films remarquables et remarqués une nouvelle diffusion. Ce qui signifie bien entendu non seulement une nouvelle programmation mais aussi une nouvelle mise à disposition sur pluzz.fr et sur la plateforme de vidéo à la demande. Rappeler enfin la manière dont nous nous positionnons dans l’offre de documentaire et l’exigence qui est la nôtre dans ce domaine. En clair : plus qu’un sujet, un film documentaire est d’abord une vision subjective. Les films que nous proposons dans Infrarouge sont des expériences : nous invitons les téléspectateurs à rencontrer un regard singulier et une dramaturgie. Évidemment, travaillant sur cette nuit Infrarouge diffusée si peu de temps avant le Sunny Side, nous nous sommes dit que c’était également l’occasion d’un signal en direction de nos partenaires – producteurs, auteurs, réalisateurs –, une manière de leur dire que nous avons besoin d’eux et que notre niveau d’exigence commun doit correspondre à la qualité de ces films que nous proposons au cours de la nuit".

 

La programmation :

 

22.55 La Gueule de l'emploi

Documentaire. Réalisé par Didier Cros. Produit par Félicie Roblin et Zadig productions.

L’entretien d'embauche est une véritable épreuve dont on ne sort jamais indemne, à la fois évaluation de compétences et entreprise de déstabilisation. Certes, les règles du jeu sont connues de tous. Mais que sous entendent-elles ? Que cherche-t-on au juste en voulant savoir si vous êtes dynamique ou enthousiaste ? Le candidat idéal sans doute, mais tout aussi sûrement votre capacité à vous soumettre librement. Lors d’un entretien d’embauche, les questions ne sont jamais hasardeuses et les réponses sont toujours formatées. Bien que toute spontanéité soit exclue, le recruteur comme le candidat se dépensent sans compter pour mimer le naturel. L’un tend des pièges et l’autre s’efforce de les éviter. Au cœur d’un processus de recrutement et de tests qui l’accompagnent, regard porté sur ce jeu implacable du chat et de la souris.

 

00.30 Les Travailleu(r)ses du sexe

Déconseillé aux moins de 16 ans

Documentaire. Réalisé par Jean-Michel Carré. Produit par Les Films Grain de Sable.

L'économie de marché a généré la multiplication des salons de l'érotisme et de sociétés d'éditions de vidéos pornographiques, au nom de la prétendue liberté du consommateur. D'un autre côté, alors la prostitution est restée plus ou moins tolérée dans la plupart des pays, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'intérieur, fait voter en France, en mars 2003, une loi dite de "sécurité intérieure" incluant le racolage passif des prostituées. Si la prostitution devient très vite moins visible dans nos rues, la prostitution augmente considérablement sur les réseaux Internet et aux périphéries des villes, rendant à nouveau des prostituées à la merci des proxénètes et des réseaux mafieux. Qualifiée de plus vieux métier du monde, la prostitution reste un "obscur objet de haine et de désir". Quelque soit le système politique, pourquoi reste-elle l'activité la plus stigmatisée dans nos sociétés, même lorsqu'elle est libre et consentie ? Aujourd'hui, des femmes et des hommes revendiquent le droit de pouvoir louer librement leur corps ou de vendre des services sexuels alors même que l'économie de marché utilise une pseudo libération sexuelle pour justifier la légalisation de la marchandisation de l'intime. Paroles et pratiques dérangeantes, stigmatisées par des jugements moralisateurs, sont la matière même de ce film. Elles nous questionnent sur les rapports hommes-femmes, la sexualité et son contrôle par le pouvoir.

 

01.50 Troufions

Documentaire. Réalisé par Thierry Demaizière et Alban Teurlai. Produit par Falabracks.

50 ans après la signature des accords d’Evian en mars 1962, le documentaire Troufions donne la parole à 5 soldats français qui ont fait la guerre d’Algérie comme simples appelés. Ces hommes âgés aujourd’hui de 70 ans se sont tus obstinément durant toutes ces années, sans rien confier à leurs parents, leurs femmes ou leurs enfants. Ils décident de parler pour la première fois, avant qu’il ne soit trop tard. Troufions permet de faire remonter à la surface la parole enfouie de ces vétérans car leur mutisme intime n’est pas une amnésie. Au contraire, le conflit algérien est encore pour eux une plaie ouverte. Ce film délie ces hommes de leur silence et récolte une parole juste sur leurs souffrances secrètes et leurs blessures invisibles. Il interroge les séquelles et les stigmates d’une guerre si peu racontée. Ces hommes-mémoires sont paysans, ouvriers, ou fonctionnaires, ils avaient 20 ans et n’étaient que de simples troufions.

 

02.45 Une peine infinie - Histoire d'un condamné à mort

Documentaire. Réalisé par David André. Produit par AMIP / Rue Charlot. 

En 1999, Sean Sellers, condamné à mort à l'âge de 16 ans, est exécuté en Oklahoma malgré les nombreuses protestations internationales. Quelques jours avant, le réalisateur David André le filme dans les couloirs de la mort. Il rencontre également, lors de l'audience du recours en grâce, la famille de ses victimes qui réclame l'exécution, devant le condamné suppliant qu'on l'épargne. Dix ans après sa mort, hanté par le souvenir de cette histoire, le réalisateur retourne en Oklahoma à la recherche des protagonistes qu'il a filmés. Procureur, gardiens qui ont exécuté le condamné, famille qui réclamait vengeance… La peine de mort apporte-t-elle vraiment un soulagement ou une réparation, ou, bien au contraire, agit-elle comme un poison pour ceux qui y participent ? Une histoire bouleversante, un voyage dans l'Amérique profonde, une réflexion originale sur la peine de mort et sur son impact dans le cœur des hommes.

Prix Albert Londres 2011

Prix Amnesty International au 13e Thessaloniki Documentary Festival

 

04.05 La Mise à mort du travail

Documentaire. Réalisé par Jean-Robert Viallet. Écrit par Jean-Robert Viallet avec la collaboration de Mathieu Verboud. Enquête Alice Odiot & Jean-Robert Viallet.

La Dépossession. Alors que la crise fait vaciller le capitalisme financier, La Dépossession raconte l’extraordinaire pouvoir des actionnaires sur le travail et les travailleurs. L’histoire nous transporte d’une usine de Fenwick - un fabricant industriel de matériel de manutention implanté dans le centre de la France – jusqu’aux arcanes de la finance new-yorkaise. Petite entreprise française née il y a 150 ans, Fenwick est rachetée en 2006 par l’un des financiers les plus redoutés des Etats-Unis, Henry Kravis. Un homme à la tête du fonds d’investissement KKR ? dont les ventes annuelles dépassent celles de Coca-Cola, Disney et Microsoft cumulées. Avec ce rachat, pour les salariés français de Fenwick, la donne va radicalement changer. Cette même histoire se déroule dans des dizaines de milliers d’entreprises à travers le monde…

Prix Albert Londres en 2010

 

Crédit photo © Gilles Gustine - France 2.

 

PAGE D'ACCUEIL.

LES 40 DERNIERS ARTICLES.

RETROUVEZ NOUS SUR CE COMPTE TWITTER.

Related Posts with Thumbnails

Commenter cet article

charles 30/05/2012 16:51


Hier, les deux documentaires d'Infrarouge  _ sur Thatcher et le coup de


Trafalgar ( Britons obligent   ) qui lui a fait quitté abruptement le pouvoir et sur les Stones et le fantastique
double-album Exile on Main Street  _ étaient extraordinaires, n'ayons pas peur des mots, certes, l'un comme l'autre me corespondaient particulièrement, mais, en particulier comme en
général, quelle émission à la fois intéressante et palpitante !


Au dessus, je vous conseille le doc " La Mise à mort du travail ", cela fait froid dans le dos !


" Cours, camarade, le Nouveau Monde va te broyer  ... "