Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par François 10/11 8h30 / Mis à jour

 

 1241_UNE_MUET_A-1-.jpg

 

C'est TV Magazine qui publie un entretien exclusif et unique avec l'animateur-producteur Jean-Luc Delarue.   A lire en intégralité sur le site du magazine, sur ce lien.

 

Delarue, son retour à la vie, titre le magazine qui le met évidemment à la Une.

 

Delarue a reçu une équipe de l'hebdo à la fin de sa cure de désintoxication. Il se livre : drogue, alcool, thérapie, mise en examen, famille, carrière (il veut prendre le temps pour un retour), avenir.

 

Il confirme la création d'une fondation qui aura pour mission d'informer les collégiens et les lycéens sur les dangers de l'addiction aux drogues, dont fait partie l'alcool. Il prendra la route avec un camping-car pour une "tournée" de plusieurs mois.

 

A propos de son arrestation chez lui : "je pressentais qu'un jour ou l'autre, ça m'arriverait... (...), j'ai ressenti immédiatement un soulagement, car je savais que c'était désormais fini ! J'ai décidé de me prendre en main et de partir faire une cure de rétablissement (...). Les premiers jours ont été très difficiles... On est isolé, sans téléphone, avec peu ou pas de contact avec l'extérieur. J'ai rejoint un groupe d'une douzaine de personnes dépendantes des drogues, dont l'alcool, qui est peut-être la pire de toutes ! Nous nous réveillions chaque matin à 7 heures pour partager le petit-déjeuner avec le groupe. Dans la journée, nous enchaînions les groupes de parole dirigés par un thérapeute ou, parfois, autogérés. Chaque jour, nous avions aussi du temps pour faire du sport et l'obligation de travailler par écrit les étapes de notre rétablissement".

 

Une rechute, est-ce possible d'après lui ? "Je sais qu'elle est possible. Mais j'ai la volonté de ne jamais reprendre. Aujourd'hui, je suis un abstinent en voie de rétablissement. Et je m'accroche... J'ai également choisi de me soumettre à un test de dépistage hebdomadaire (...). je veux me prouver à moi-même que je tiens le coup. Ensuite, je veux apporter la preuve que ce que je dis est vrai. J'ai lu et entendu beaucoup de choses fausses sur mon compte dans des journaux qui confondent scandale et information, sans que jamais les deux ne se rejoignent. Eh bien, j'aurai la preuve, grâce à l'historique de mes tests semaine après semaine, que je n'ai pas replongé".

 

A propos de Fontaine et Morandini qui ne l'ont pas épargné, Delarue dit ceci : "La différence entre nous, c'est que, moi, je ne parle pas d'eux ! D'ailleurs, un sage de l'Antiquité a dit : « Avant de juger quelqu'un, il faut d'abord marcher 1 kilomètre dans ses sandales » .

 

Rappel : Rémy Pflimlin, numéro un de France télévisions, interrogé pour l'Edition spéciale de Canal+, a déclaré que Jean-Luc Delarue abandonne définitivement la présentation du rendez-vous de début d'après-midi. En revanche, s'il est en  mesure de reprendre l'antenne, France télévisions recherchera avec lui un format qui correspond à ce qu'il sait faire "C'est un présentateur exceptionnel et il le demeure".

 

Crédit photo © Bernard Barbereau - France 2.

Related Posts with Thumbnails

Commenter cet article

Marco 10/11/2010 12:27



J'ai du mal à croire qu'une cure si courte guérisse un ex-addict à 10000 euros de coke par mois depuis 20 ans.



jphfr56 10/11/2010 11:20



Je préfère un Bataille & Fontaine qu'un Ruquier qui dit qu'il y a que les 2, 3 animateurs qui se sont fait avoir qui se droguent, alors que la drogue doit circuler dans les médias comme dans
les autres secteurs avec un fort pouvoir d'achat. 



TLC 10/11/2010 11:14



Morandini va surement "oublier" de parler de la phrase qui le concerne.



Gh. 10/11/2010 08:35



Il doit avoir une sacrée équipe de comm' JLD