Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par COLE 19/10/2009







Flash Forward, drama diffusé depuis quelques semaines sur ABC, aux Etats-Unis.


Cast. Produit par Brannon Braga (24) et David Goyer (Threshold). Avec Joseph Fiennes, Sonya Walger (Lost), John Cho, Jack Davenport (Swingtown), Zachary Knighton (Bones), Peyton List (Mad Men), Courtney Vance (Urgences).


Le Pitch. A l’issu d’un black out général de 2 minutes et 17 secondes ayant provoqué des visions énigmatiques sur le futur à la population entière, un groupe d’enqueteurs du FBI tente de percer le mystére tout en gérant les conséquences sur leur vie privée et celles du monde entier.


Premier Avis. Tout d’abord excusez-moi pour l’affreuse affiche que je n’ai pu résister à mettre en illustration dans la mesure où jamais auparavant, je n’avais vu de photos promos aussi inhumainement moches, Power Rangers et Flash Gordon inclus. Je veux dire, le moindre élément de cette affiche est une cruelle erreur de gout, c’est cheap, has been, surchargé, les couleurs ne sont pas assorties et sont criardes par-dessus le marché. Meme mon petit neveu de 5 ans n’aurait jamais osé commettre un tel crime pour la kermesse de l’école. C’est finalement cela le plus gros mystère de Flash Forward. Comment ? Non mais sérieusement, comment ? Comment une telle chose a-t-elle pu survenir ?


Cela étant dit, rentrons dans le vif du sujet. Cela n’aura échappé à personne, Flash Forward est la série événement de la rentrée. Ce genre de séries se révèle souvent être à double tranchant : l’attente est telle que le niveau d’exigence est doublé et surtout la crainte exacerbée sur des effets spéciaux tonitruants qui masqueraient tout effort scénaristique. Ce fut par exemple le cas du pilote de Fringe. Fort heureusement, ce n’est pas celui de Flash Forward. Pour dire les choses sans détour, Flash Forward est ni plus ni moins le meilleur pilote que j’ai pu voir cette saison. Le scénario est original et énigmatique, le pilote est ultra rythmé, le casting est impeccable, l’ambiance est inquiétante sans être froide et puis surtout, et c’est suffisamment rare pour être souligné dans ce type de production, il se dégage une atmosphère intimiste, profonde et tourmentée.


Car Flash Forward n’a rien d’un Lost. Visuellement, et j’insiste sur le visuellement seulement, on serait même plus proche d’un Heroes. La crise étant passée par là, il n’est aujourd’hui plus question de l’escalade budgétaire à dizaines de millions de dollars pour un simple pilote. Malgré tout, cela ne nous empêche pas d’assister à une scène apocalyptique de post black-out impressionnante et digne des meilleurs spectacles Hollywoodien. Le fait que personne ne sache ce qui vient de survenir donne une impression encore plus saisissante de désorientation, de peur et d’inquiétude. Personne ne sait quelle réaction adopter, la rationalité n’existe plus. Ni même l’héros de la série, à savoir l’excellent Joseph Fiennes, qui incarne un agent du FBI de la vieille école accompagné de son jeune acolyte John Cho. Le fait que les deux comparses poursuivent l’arrestation qu’ils étaient en train de faire au moment du black-out et accusent une pauvre cambrioleuse du dimanche d’être à l’origine de ce phénomène peut sembler ridicule mais encore une fois, que faire ?


En lisant le pitch de la série avant de regarder le pilote, je dois avouer être resté dubitatif sur le potentiel du show que je trouvais assez limité. Bien au contraire pourtant, le sujet est d’une richesse incroyable avec des dizaines de questions se superposant et cela, à plusieurs échelons. Nous avons à faire à une véritable série poupée russe. En effet, la réponse d’un flash forward se retrouve dans un flash forward de l’autre et ainsi de suite à l’échelle de 6 milliards d’habitants. Imaginez le nombre de mystères possibles et imaginables qu’il était possible de concevoir. La série réalise pleinement son potentiel en créant des tonnes de questionnements.




On a par exemple Fiennes, qui incarne donc un agent du FBI père de famille (d’une fille flippante qui n’est pas sans rappeler la gamine démoniaque d’Harper’s Island), et qui est marié à la sublime Sonya Walger qui interprète une doctoresse en milieu hospitalier. On semble avoir affaire au couple parfait sauf que les problèmes d’alcool de monsieur ont créé de légères tensions avec madame par le passé et que ce dernier sait qu’il n’a plus le droit à l’erreur s’il ne veut perdre sa femme dans le futur. Or, dans son flash forward, il se voit plongé en plein coeur de l’affaire du black-out, tetanisé et menacé par des hommes. L’affaire semble donc bel et bien être un immense complot criminel (bien curieux de savoir comment ils ont fait quand meme !) surtout au vu du cliffangher qui rélève une vidéo surveillance dans laquelle un homme ne s’est pas evanoui au moment du black-out et observe tous les autres. Non mais c’est vrai, vous vous rendez compte, faire évanouir 6 milliards de gens en même temps et leur faire avoir une vision sur leur futur. Moi, je veux bien, mais si c’est criminel, il va quand même falloir avoir une sacrée explication. Il est vrai depuis l’affaire Heroes et les tribulations de Lost, on se méfie maintenant. Il y a un espèce de couperet géant qui balance au dessus de la tête des scénaristes et qui est prêt à leur tomber en pleine gueule s’ils nous sortent une explication ridicule. Surtout qu’en ces temps « responsables », je sens bien arriver la conclusion écolo à deux balles du genre Green Peace qui aurait empoisonné l’air respirable à l’aide des machiavéliques acacias et chênes verts pour faire réaliser aux hommes leur comportement scandaleux, enfin vous connaissez le refrain. On découvrirait ensuite que les pissenlits et les jonquilles, que l’on en croyait en fait dans le camp des gentils, étaient finalement des taupes. Une horreur, je vous dis.


Enfin tout cela pour revenir à Fiennes qui se voit également dans son flash-forward en train de picoler. Un détail, pourrait-t-on penser, sauf que dans Flash Forward, chaque détail à son importance. La série joue en effet avec brio sur la théorie de la cause à effet. Sa femme a en effet un flash forward dans lequel elle serait tombée amoureuse d’un autre homme. Evidemment, elle ne parvient pas à comprendre sa vision dans la mesure où elle est amoureuse de son mari. Sauf que lui sait. Et on découvre en fin d’épisode que l’homme en question sera en réalité le père d’un des patients de Walger. Nous avons ainsi affaire à une vraie série à puzzle peuplé de tiroirs à secrets. Il y a en plus possibilité de démultiplier le système à l’infini afin d’épaissir encore le mystère. La série a déjà eu l’idée ingénieuse d’un homme, le collègue de Fiennes, qui n’a pas eu de flash forward. Cela signifierait-t-il sa mort ? On pourrait aussi imaginer des flash qui se contredisent par exemple. Tout dépendra en réalité de la politique d’ABC qui souhaitera ou non simplifier les intrigues en fonction de l’audience.


En résumé, je dirais que l’on est véritablement en présence d’une série au fort potentiel dont les clés du mystère restent encore totalement inconnues et surtout aux dialogues très bien écrits. Il y a quelque chose de déchiré de cette série et contrairement à beaucoup de critiques, je ne trouve pas que cela fasse superficiel. Bien sur tout n’est pas parfait, il y a pas mal de raccourcis mais c’est aussi ce qu’on attend dans ce genre de séries. Ce n’est spécialement réaliste à l’origine alors a quoi bon se perdre dans de fastidieux approfondissements sans importance ? Nous, on veut une série d’action ! Finalement, ce ne sont que de minuscules détails ou des intrigues secondaires qui m’ont déplu. Le gars, dont la femme était supposée être morte, et qui la voit vivante dans son flash forward, franchement j’en ai rien à foutre. Et encore pire, le collègue de Sonya Walger qui voulait se suicider et qui, tout d’un coup, a retrouvé un sens à la vie grâce aux visions, c’est plat et sans intérêt. Reste à savoir maintenant dans quelle direction va s’orienter la série. Si le mystère grandit et que le show reste ultra feuilletonant, on aura à faire à une excellente série. Si on a droit à chaque épisode au flash forward de la semaine, là, ce sera beaucoup moins intéressant.


En deux mots. Est-ce parce que les pilotes de la saison sont décevants ou parce que cette série est réellement fantastique, je ne sais pas, toujours est-il que j’ai adoré ce pilote de Flash Forward de bout en bout. L’action est ultra-rythmée, les dialogues sont convaincants, le casting est bon, l’atmosphère est pesante et puis surtout la mythologie à étages, qui ne nous a dévoilé que ses prémices, est vraiment très prometteuse. C’est mon coup de cœur de la saison.


Note. 8,5/10


COLE.


Précédents billets : http://www.leblogtvnews.com/categorie-11131363.html


Prochain mercredi.





Commenter cet article

oizo 20/10/2009 15:32


personne ne se pose LA question : que va t il se passer le 09 avril 2010, la date des futurs evenements ?

la serie aura t elle un episode clé ce jour là ?
Apres cette date, comment continuer à "broder" autour de l'histoire ?


Osuka 19/10/2009 19:39


Il vaut mieux la qualité à la quantité !


Lionel_78 19/10/2009 18:46


C'est bizarre moi je regarde mais je ne trouve pas ca captivant..cela me fait penser a Jericho..
en fait je ne comprends pas ou cela nous méne et ca me donne pas envie de le savoir...
car ok fin de saison un jeudi le jour J mais quid d'apres ?
et finalement si tout est ecrit ben je vois pas en quoi les flashforward vont joue...Surtout que le flash dure 2 min donc le gars du FBI va pas se souvenir de 50000 trucs sur son tableau en si peu
de temps, je suis deja surpris qu'ils se souviennent d'autant de chose
le seul interet serait de faire tourner les personnages et de faire 1 unitiare par personne avec 1 seul acteur principal et pas une dizaine... et même de cette maniere a part faire un flashforward
a la fin de la saison je vois pas comment il peut y avoir une saison 2


Ryhk 19/10/2009 18:33


J'en suis actuellement à l'épisode 4 et la série ne me déçoit pas le moins du monde.
L'épisode sur la libération ou non d'un ancien nazi détenant soi-disant une information capitale est excellent.

La casting est lui aussi excellent Mark et Demmetri son coéquipier sont très bien joué et complémentaires, le personnage de Sonya -Penny Widmore- Walger est très intéréssant et la voir confrontée
quotidiennement face à son futur est une très bonne idée.

Lloyd Simcoe est un très bon personnage secondaire et le cliff du 1x04 booste définitivement son interet dans la série.

Cette série fonctionne d'ailleurs un peu à la Lost avec des cliffanghers incroyables remettant en cause tout ce que l'on connait des personnages de la série.


Osuka 19/10/2009 18:22


Ce qui est plutôt drole c'est que le 29 avril 2010, c'est un jeudi. On aura surement la fin de saison ce jour là x)


Isa 19/10/2009 14:37


Pour avoir vu les deux premiers épisodes sous-titrés en Belgique, suis un peu déçue, le syndrôme du "tout s'arrange trop vite et trop bien" d'autres séries et trop d'attentes.

Oui ça "s'emboîte" bien, mais on voit certains rebondissements arriver de loin.
Mais je vais quand même persévérer, en tout cas encore qq épisodes...


tao 19/10/2009 14:36


L'histoire est intéressante et peut réveler pas mal de surprise. Comme Cole je pense que ça peut être un vrai jeu de poupées russes. C'est l'image exacte pour décrire Flash forward. Un flash en
cachant un autre. Par contre le cliffhanger est bidon. Comme par hasard il y a un mystérieux individu qui n'a pas subi le black out. Comme par hasard on tombe sur cette caméra de suirveillance dans
les milliers se trouvant de part le monde. Une série a surveiller mais je pense d'abors terminer les mystères de Lost avant de me lancer dans une autre série à énigme.


ferris 19/10/2009 13:29


Perso, je trouve Joseph Fiennes insipide. Le pilote est pas mal, notamment le cliffhanger. Maintenant je suis curieux de voir comment tout ça va évoluer, car ça me parait quand même très casse
gueule. Wait & see...


Sacha 19/10/2009 12:53


Scénario solide, mais faut voir sur la longueur. Pas envie de voir un raté tel les 4.400 par exemple.


XXL 19/10/2009 12:42


Un teaser géant je trouve  le 1er épisode. Et qui donne justement envie de voir la suite. J'ai été captivé. Pas de temps mort. Je n'ai pas encore vu la suite, mais les critiques net
semblent positives :)


Lulla 19/10/2009 12:29


TF1 oui, et ça ne restera pas 10 ans dans les placards ! C'est une série événement...

Content de lire que le pilote t'a plu (la suite est à la hauteur je trouve, bien que moins spectaculaire mais ça, c'est logique). Une mini-erreur : l'ancien alcoolo ne voit pas sa femme censée être
morte mais sa fille ;-)


Javert 19/10/2009 12:09


TF1 je suppose car dispo en VOD sur tf1vision. Mais bon, si ça reste 3 ans dans les placards comme dexter...


Fifi 19/10/2009 12:07


Vu que le 1er épisode samedi mais j'attend la traduction pour voir la suite, mon anglais n'étant pas assez bon. Acheté par une chaîne française ?