Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 17/05

 

Mes_questions_sur_-_preview.jpg

 

Dans la lignée de ses précédents documentaires sur l’homosexualité, Serge Moati s’interroge - dans le cadre de sa série "Mes questions sur..." - sur un sujet encore souvent tabou, la « transidentité », en donnant la parole aux femmes devenues hommes et aux hommes devenus femmes.

 

Un film inédit diffusé sur France 5 ce mardi 17 mai à 20h35, à l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie. Coréalisé avec Charlotte Lessana.

 

En France, les statistiques ne les comptabilisent pas. Tout juste sait-on qu’un tiers d'entre eux déclarent avoir tenté de se suicider… Les trans constituent une minorité invisible. Serge Moati et Charlotte Lessana ont voulu leur donner la parole, sans porter aucun jugement. En tête à tête avec le réalisateur, sept de ces personnes « extra-ordinaires » qui ont passé la frontière réputée infranchissable entre féminin et masculin racontent leurs parcours. L’un confie sa peur de se retrouver seul, marginalisé, rejeté ; l’une, le suicide professionnel, familial et amical que ça représente ; l’autre, la violence au quotidien, dans la rue ou les transports en commun, dont elle est victime. Tous évoquent la difficulté à vivre leur transidentité et à franchir le pas de l’opération, étape ultime de la « transition ». Pour changer de sexe, il faut deux ans et demi de démarches, d’expertises médicales et psychiatriques, puis, après l’opération, un an pour obtenir des nouveaux papiers d’identité. Qu’ils aient ou non choisi d’être opérés, les trans réclament des droits et revendiquent la liberté dans leur singularité.

 

Serge Moati : "Ce sont des gens qui souffrent et qui aiment, et que j’ai appris à considérer. C’est ça que j’aime dans cette série Mes questions sur… : la compréhension pousse à la fraternité. Pour moi, c’est très important de ne jamais être dans l’attitude de celui qui se moque, mais d’être dans la compassion, au sens actif. Par exemple, Mes questions sur… la folie, que j’ai fait à l’hôpital Sainte-Anne, est une chose très importante dans ma vie. C’est l’un des rares films montrés partout, notamment aux infirmières en formation de psychiatrie, parce que, pour une fois, les fous parlent, sans experts. Je déteste les documentaires avec des experts qui disent : « Voilà ce qu’il faut en penser. » Dans cette série, ce n’est que du vécu, sans être de la putasserie. J’essaie de comprendre sans a priori".

 

Crédit photo © IMAGE ET COMPAGNIE.

 

RETOUR PAGE D'ACCUEIL.

LES 40 DERNIERS ARTICLES EN LIGNE

Related Posts with Thumbnails 

Commenter cet article