Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 16/08 10h36

 

LECORPSDUDESIR_preview.jpg

 

TVNEWS tele

L’histoire d’une réincarnation qui permet à un homme riche de découvrir qui sont vraiment ceux qui l’entouraient dans sa vie précédente et prétendaient l’aimer. Le Corps du désir est la nouvelle telenovela diffusée sur France Ô, du lundi au vendredi à 12h45 dès le 3 septembre.

 

Une produciton Telemundo, 144 épîsodes.

 

Pedro José, 67 ans, pense avoir tout ce dont il rêve dans la vie : l’argent, le statut social, le pouvoir, l’affection et l’amour de ses proches. Mais, peu de temps après avoir épousé la jeune et belle Isabel, il meurt brutalement. Curieusement, son esprit se réincarne dans le corps de Salvador, un jeune et séduisant paysan, dévoué à sa famille, qui vient lui aussi de mourir. La surprise est grande pour tous ceux qui viennent d’enterrer le fermier, soudain revenu d’entre les morts. Dans ce corps qui est devenu le sien, Pedro José pense retrouver tout ce qu’il a perdu, mais comprend bientôt que cette nouvelle chance lui est donnée pour apprendre que sa vie était peut-être différente de ce qu’il imaginait. Il se fait embaucher dans son hacienda. En revenant au milieu des siens, Pedro découvre petit à petit de nombreux secrets, ainsi que le vrai visage de chacun. Celui d’Isabel, qui avait depuis longtemps pour amant son homme de confiance. Celui de sa belle-mère et de sa soeur, des femmes intéressées. Celui de son majordome, qui lui vouait une haine profonde. Celui de sa voyante, qui le trompait. Celui de sa gouvernante, fidèle parmi tous… Celui de la cousine de sa femme, douce et généreuse… Celui de sa fille, qui l’aimait… Pedro José, avec le visage de Salvador, n’aura alors de cesse de prendre sa revanche. Coupable ou innocent, personne ne pourra échapper à la présence inquiétante de cet étranger venu régler ses comptes et sauver ceux qui l’ont vraiment aimé.

 

Avec Mario Cimarro, Lorena Rojas, Andrés García, Martín Karpan.

 

Crédit photo © Telemundo.