Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 19/10 7h11





Dans les colonnes d'"Aujourd'hui en France", Frédéric Lopez revient sur le projet de loto humanitaire mondial qui pourrait démarrer début 2010 sur France 2. Quatre émissions en prime time pourraient être diffusées par an.


L'émission avec ce loto additionnel pourrait s'intituler Parions pour un monde meilleur. Frédéric Lopez espère que le poucentage des gains servant à financer un projet d'aide au développement sera d'au moins 20%. "
Les gagnants gagneront moins,mais toucheront quand même le jackpot. Et si vous perdez, vous contribuerez à aider des gens sur la planète. Des personnes qui ne jouent jamais vont s’y mettre en sachant cela". Un appel à projets sera lancé auprès des ONG et un comité d'éthique sera créé pour les choisir..


Frédéric Lopez a rencontré le patron de la Française des Jeux puis Chrisitne Lagarde et Eric Woerth (en charge de l'Economie et du Budget de l'Etat)."
Un décret pourrait être promulgué avant la fin de l’année pour lancer un premier tirage en 2010. Nous cherchons aussi des partenaires auprès d’entreprises qui accepteraient de devenir ambassadrices d’un monde meilleur".


Avant chaque tirage où une boule sera tirée chaque quart d'heure, un programme court mettra en avant chaque jour une personne qui agit pour un monde meilleur.


Le tirage sera une émission en direct, mêlant variétés et humoristes. Des héros anonymes seront mis en valeur.


Le rêve de Frédéric Lopez ? Qu'à terme, plusieurs pays s'associent au mouvement.



Commenter cet article

Nathaniel 19/10/2009 07:35


Je suis vraiment très mal à l'aise avec ce concept (initialement lancé par L.Chatel non?) basé sur "la charité" pour palier aux manquements de nos gouvernants... C'est comme pour les resto du coeur
lancés pour sensibiliser la population et qui sont toujours la 20 ans après.... désespérant...


B'52 19/10/2009 07:33


Belle idée :)


rv 19/10/2009 07:18


Faut espérer que ça cartonne et que l'Etat ne prélève rien sur les gains.