B.A. A toute épreuve + Hercule + 5ères minutes de Dragons 2.

Publié par François 04/12/2011

 

9782246769415.jpg

 

Sortie en librairies le mois prochain de Meneur de jeu, de Pierre Lescure. Coécrit avec Sabrina Champenois. L'éditeur, Grasset, présente ainsi l'ouvrage :

 

"Pierre Lescure fait partie de ces « tycoons » de la communication, toujours en mouvement, dont on pensait qu’il n’écrirait jamais ses Mémoires. Trop pressé d’aller de l’avant, pas assez nostalgique. Et pourtant, les voici ! Et quelle vie !

Avec la complicité de la journaliste de Libération Sabrina Champenois, l’enfant de Choisy, le fils de communiste, l’infatigable curieux de toute information, le zappeur de la planète fait un arrêt sur image :

comment devient-on Lescure ?

Comment un journaliste formé à la dure peut-il prendre les rênes de ce qui fut, à Canal +, l’invention la plus excitante du PAF ?

Et si l’on est un saltimbanque, un ami des artistes, un meneur de jeu, peut-on s’improviser patron de milliers de salariés et homme de chiffres ?

Quand l’édifice chancelle, qu’on part avec fracas, que ressent-on ?

Colère, rancune, soulagement ?

Les coulisses du pouvoir, la politique, les émissions cultes, les grandes figures, de Pierre Desgraupes à André Rousselet en passant par Rupert Murdoch, les vrais amis, les véritables traîtres, et même, chez un homme pudique et sensible, quelques beaux portraits de femmes dévoilées, Catherine Deneuve en tête, voilà ce que l’on aura au programme.

 Le mystère Lescure ? Il subsiste, bien sûr, jusque dans sa manie des collections et sa générosité un peu folle, mais au moins nous en saurons plus, beaucoup plus. Il était temps "!

 

« A 65 ans, c’est le moment, s’est-il sans doute dit, l’homme qui a le sens du timing, qui ne redoute rien tant que l’assoupissement et l’ennui, qu’affole le temps qui passe en ce qu’il pourrait l’empêcher de faire. Rien ne fatigue plus Lescure que l’ennui, fut-ce à l’état d’idée, d’éventualité. Pierre Lescure voulait écrire l’histoire à sa façon, se la réapproprier, avec ses propres prismes, marottes, personnages. » (S. Champenois).

Commenter cet article

JOEL 04/12/2011


Je sens que ça va balancer.