Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par François 23/10 10h20 / Edité 29/10 6h59

 

39415_preview.jpg

 

Florent est un des candidats à l'émission Qui veut épouser mon fils ? qui débute vendredi sur TF1. Il sortait d'une relation de 4 ans qui lui avait laissé des marques. Il s'est dit que cette émission serait peut-être une bonne expérience pour lui permettre de passer à autre chose.

 

"En plus, j'ai pensé que partager des moments avec ma mère dans ces circonstances pourrait être amusant. Nous sommes tous les deux très fusionnels, dans le sens où nous nous comprenons sans nous parler. Nous avons seulement 20 ans d'écart et, quand j'étais plus jeune, les gens pensaient qu'elle était ma sœur. Elle a exactement les mêmes rapports avec mon jeune frère de 18 ans. Nous avons tous les deux participé à des compétitions de judo dans le monde entier et, chaque fois, ma mère nous accompagnait. Cela nous a beaucoup rapprochés. En revanche, nous ne passons pas notre vie ensemble. Je ne n'emmène pas ma mère avec moi lorsque je sors et je n'ai aucun problème pour aborder des filles !

Dès le début du tournage, ma mère a immédiatement su quelles candidates me plairaient. J'avais des critères physiques très précis : je cherchais une brune aux cheveux longs, à la peau mate et aux yeux clairs. Le choix lors des premières éliminations a donc été assez facile. Mais j'ai fait attention à bien expliquer ma décision aux candidates éliminées pour ne pas les blesser. Ma mère m'a beaucoup conseillé pendant ces moments. En revanche, elle n'était pas avec moi pendant mes rendez-vous. Cela m'a soulagé car je ne sais pas comment je l'aurais vécu !

Qui veut épouser mon fils ? reste pour moi une très belle expérience. J'y ai fait de belles rencontres avec les candidates mais aussi avec l'équipe technique. J'ai juste un peu peur du regard des autres au moment de la diffusion."

 

Corinne : "Florent était très enthousiaste à l'idée de participer à cette émission. De mon côté, j'ai pensé que ce serait une belle expérience à vivre ensemble et je n'ai aucun regret. C'était une aventure très forte en émotions ! Et comme je suis quelqu'un de très entier, je suis passée par tous les sentiments : les rires, les pleurs, la colère... Je suis d'ailleurs restée en contact avec certaines jeunes filles après l'émission. Nous sommes très complices avec Florent, comme pourraient l'être des amis. Mais je n'ai pas l'impression d'être possessive avec lui. Je suis seulement une mère qui veut le bonheur de son fils. Je suis totalement prête à le laisser partir mais dans de bonnes conditions, avec une jeune fille qui en vaut la peine.

Si un jour il choisit une personne qui ne me plaît pas, je lui donnerais mon sentiment car je ne lui cache rien, mais j'accepterais son choix. Il le sait. J'ai les mêmes relations avec son frère, que je couve certainement un peu plus car il est plus jeune. Nous avons vécu ensemble une expérience inédite. Je pense que dans quelques années, nous serons encore plus heureux d'y avoir participé. Beaucoup d'amis m'ont dit qu'ils n'auraient pas été capables de le faire, même pour leur enfant. Moi, je n'ai pas hésité une seconde".

 

39422_preview.jpg

 

Alban et Alexandre sont deux des cinq concurrents de l'émission.

 

Alban (photo ci dessus) a pensé que cette expérience avec sa mère pourrait être amusante et lorsqu'il lui en ai parlé, elle a eu l'air plutôt enjouée. L'avoir à ses côtés ne l'a absolument pas gêné puisqu'il n'a aucun secret pour elle.

 

"Je suis un garçon très indécis, aussi bien dans ma vie professionnelle que sentimentale. Ma mère est une femme sensée et tolérante. Je lui demande donc souvent son avis et je suis ses conseils... même si je ne prends pas pour argent comptant tout ce qu'elle me dit. D'ailleurs, dans l'émission, nous nous sommes un peu chamaillés car nous n'étions pas d'accord au sujet d'une candidate.

Eliminer 4 jeunes filles dès la première rencontre s'est avéré assez compliqué et la confusion qui régnait dans ma tête s'est logiquement répercutée sur le plateau ! Mais cette émission a vraiment été pour moi une expérience très intéressante. Beaucoup d'amis de mon âge vivent encore chez leurs parents sans aucune envie de partir ! Cette situation est de plus en plus fréquente car trouver un logement est très compliqué actuellement.

J'habite dans un studio au-dessus de la maison de mes parents, mais j'ai ma propre porte d'entrée et ma propre salle de bain, ce qui me permet de conserver mon indépendance. Je lave et repasse mes vêtements moi-même. Et si ma mère aime m'apporter un petit jus d'orange le matin, je ne suis pas pour autant un assisté. Je ne me considère donc pas comme un Tanguy. Je m'entends simplement très bien avec mes parents."

 

39198_preview.jpg

 

Alexandre : "Trouver la partenaire idéale est compliqué car les filles sont très exigeantes. En plus, je suis assez solitaire. J'ai pensé que cette émission faciliterait les choses puisque les jeunes femmes qui se présenteraient viendraient spécifiquement pour me rencontrer. De mon côté, je cherchais simplement une femme capable de m'aimer et de m'accepter tel que je suis, avec mes défauts et mes qualités. Je n'avais pas d'exigences physiques particulières même si, bien sûr, il fallait qu'elle m'attire. Dès la première présentation, plusieurs candidates m'ont plu. Mais je ne voulais pas faire n'importe quoi car j'étais venu pour trouver la bonne personne.

Je comptais vraiment m'appuyer sur ma mère pour prendre mes décisions car elle est souvent attentive à des détails qui m'échappent. Et effectivement, elle m'a énormément aidé pendant l'émission. Par le passé, elle a toujours été présente pour moi mais a su s'effacer quand il le fallait. Pour cette raison, je ne la considère pas comme une maman trop possessive.

Si certains de mes amis plaisantaient un peu sur mon côté Tanguy, je ne me vexais pas car je projetais déjà de partir de chez ma mère avant de participer à l'émission. Avec le recul, je pense que Qui veut épouser mon fils ? m'a permis d'avoir plus confiance en moi. Voir que des filles s'intéressaient à moi m'a aidé à avancer."

 

Propos recueillis par Aurélie Binoist.

 

Crédit photos © Christophe Chevalin / TF1.

  

Related Posts with Thumbnails

Commenter cet article

Fredo 23/10/2010 13:34



Là, on touche plus le fond, on creuse !