Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 13/11 7h38

 

Comme désormais chaque vendredi, TF1 diffusait  le 12 novembre  après 22 heures le "divertissement" Qui veut épouser mon fils ?

 

C'est le grand jour pour les prétendant(e)s encore en lice qui vont découvrir l'intimité de chacun de nos " Tanguy " en s'installant chez eux. Une cohabitation qui va permettre de révéler leur véritable personnalité et, à ce petit jeu, les mamans vont à coup sûr prendre les soupirant(e)s en main pour les tester ! La première nuit en famille risque d'être riche en rebondissements... Le lendemain, chacun des célibataires va choisir un(e) seul(e) prétendant(e) pour passer la journée en tête à tête. Pour les 3 autres, c'est à maman qu'ils/elles vont devoir plaire et cela ne va pas être une mince affaire ! Le soir venu, la mère et le fils élimineront un(e) prétendant(e). Seront-ils sur la même longueur d'onde ? Toutes les vérités seront-elles bonnes à dire ?

 

Cet épisode peut être vu en replay durant une semaine, en intégralité : 

 

 

La semaine prochaine : Après une première journée de cohabitation, chacune des 5 mamans a une annonce à faire. Aujourd'hui, elles vont s'absenter pour se rendre dans les appartements des prétendant(e)s encore en lice, laissant ainsi leur fils seul à la maison... Les mères vont de surprise en surprise en visitant les petits nids douillets, elles en apprennent de belles sur celles/ceux qui partagent leur quotidien depuis peu... En leur absence, les fils à maman et leurs soupirant(e)s profitent sans complexe de leur soirée ... C'est bien connu, quand le chat n'est pas là, les souris dansent ! Le lendemain, tout le monde va pourtant déchanter lorsque les mères visionneront les images de la veille, découvrant ainsi leur fils sous leur véritable jour...

Related Posts with Thumbnails

Commenter cet article

Lloyd 13/11/2010 07:54



L'autre qui achète des tonnes de capoites, et du gel intime en compagnie de la belle-maman, ça faisait vraiment très scénarisé.