Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 02/12 6h16

 

INFRAROUGELOGO_198035.JPG

Romain Gary, le roman du double : Documentaire inédit réalisé par Philippe Kohly, proposé ce soir à 22h50 sur France 2. Scénario de Philippe Kohly. 

 

Ce portrait-roman nous plonge d'abord dans les coulisses de l'affaire Ajar. En 1974, Romain Gary invente un écrivain, Emile Ajar qui, l'année suivante, avec La Vie devant soi, obtient le Prix Goncourt. Un prix que l'on ne peut recevoir deux fois et que Gary avait déjà obtenu avec Les Racines du Ciel. Pourquoi celui-ci s'obstine-t-il au secret ? La réponse à cette question se trouve dans le passé, dans l'enfance de Gary.

 

La clé d'Ajar est à Vilnius. Mais pour la trouver, il faut écarter les voiles, les fausses pistes que Gary a disposés lui-même. La narration s'attache à débusquer dans leur vérité les conditions et les figures de l'enfance. Un père illustre, le plus célèbre acteur de l'époque, qui est un père inventé. Un vrai père obscur qui est un étranger. Une mère avide de gloire qui impose son rêve son fils. Un fils qui s'appelle alors Roman, un surdoué de la vie, qui jamais ne se sentira vivre. Le portrait nous plonge alors dans les arcanes de la création. Romain Gary est plus que le metteur en scène d'Ajar ou qu'un grand écrivain, il n'existe qu'en inventant des personnages. Il devient ici l'archétype du créateur de fiction.

 

Cette plongée dans le monde intérieur de Gary passe par une véritable élaboration formelle. La salle des machines - le bureau de Gary - est reconstituée en studio. Ses costumes y deviennent des personnages. Des voix de femmes y murmurent une berceuse. Tandis que des films muets ou de nombreux dessins conçus pour le film contribuent à leur tour à l'envoûtement du récit.

 

Les témoins du film :

Paul Pavlowitch, petit-cousin de Romain Gary (sa mère Dinah était la cousine germaine de Gary). Il est devenu écrivain après avoir tenu le rôle d'Emile Ajar.

Roger Grenier, écrivain et conseiller éditiorial de Romain Gary chez Gallimard. Il était son voisin rue du Bac et devint un ami proche.

Anne de La Baume, compagne puis amie intime de Gary dont elle avait la pleine confiance. Elle est aujourd'hui secrétaire générale de la Fondation de la vocation de Marcel Bleustein-Blanchet.

Bernard Pivot, producteur et animateur d'Apostrophes, ancien rédacteur en chef du magazine Lire, il est témoin et acteur de l'affaire Ajar.

 

Crédit logo © DR.

Related Posts with Thumbnails 

Commenter cet article