Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal Edité 09/08

 

SECRETS_D_HISTOIRE__preview.jpg

 

C’est François 1er, le Roi des rois, que Secrets d'histoire propose de vous dévoiler pour ce deuxième numéro de l’été, ce mardi 9 août à 20h35 sur France 2, en vous invitant avec Stéphane Bern à la découverte des plus beaux châteaux construits par ce roi bâtisseur : Blois, Fontainebleau, Amboise, mais surtout le magistral château de Chambord…

 

Son règne est l’un des plus éclatants et les plus grandioses de l’histoire de France. Mais si François 1er est l’un des rois préférés des Français, c’est peut-être parce qu’il leur ressemble. Jovial, ripailleur, et frondeur, il a marqué les mémoires autant par sa bonhommie que par ses frasques de roi amoureux de toutes les femmes. Des femmes qui l’entourent toute sa vie… depuis sa mère, la ténébreuse Louise de Savoie qui le hisse envers et contre tout sur le trône, jusqu’à ses deux favorites : la Duchesse d’Etampes et la Comtesse de Chateaubriand, des maîtresses aussi belles que redoutables…

 

Au-delà du "Roi-Chevalier" et des secrets de sa fameuse bataille de Marignan en 1515, cette émission exceptionnelle rappelle le mécène splendide qu’est François 1er. Véritable chevalier des Arts et des Lettres, ce monarque éclairé réussit même à faire venir en France l’un des artistes les plus talentueux de tous les temps, un génie : Léonard de Vinci, à qui l’on doit l’un des joyaux de notre patrimoine : La Joconde…

 

Avec la participation de :

Thierry Crépin-Leblond, directeur du Musée national de la renaissance d’Ecouen.

Claude Dufresne, écrivain.

Franck Ferrand, historien.

Jack Lang, auteur de François 1er ou le rêve italien.

Gonzague Saint Bris, écrivain.

 

Stéphane Bern : "Si je ne suis pas intéressé, passionné par une grande figure, un lieu, une époque, je ne peux pas faire mon travail. Mon rôle dans l’émission est d’être un conteur, d’entraîner le téléspectateur dans les coulisses de l’histoire, dans les méandres d’une personnalité. C’est pourquoi nous essayons de proposer de l’inédit, ou tout au moins des images et des lieux inconnus du grand public, comme par exemple la villa Aquileone - où personne ne peut aller - dans l’émission sur Sissi, ou bien encore ce passage souterrain qui permettait dit-on à François Ier de rendre visite à Léonard, etc. Bien sûr, il s’agit de donner de la chair à l’histoire. Notre principe est de nous emparer de ces « légendes » dont tout le monde a entendu parler, qui font partie de la culture commune, quitte à les rectifier ou à leur tordre le cou, s’il le faut. Montrer que Victoria n’était pas cette reine ultra rigide à laquelle on pense ou que l’impératrice Sissi était une femme bien plus moderne et rebelle que l’image un peu lisse à laquelle on l’associe souvent. Pour moi, dans ce type d’émissions, il y a un modèle absolu, c’est ce que la BBC sait faire mieux que personne : être irréprochable sur le fond mais léger, populaire et accessible dans la forme. Et c’est tout à l’honneur de France 2 que de viser un tel niveau."

 

Crédit photo © DR / SEP