Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par COLE 28/10/2009








Dark Blue.


Cast. Produit et écrit par Danny Cannon (Les Experts). Avec Dylan McDermott (The Practice), Logan Marshall-Green (Newport Beach), Nicky Aycox (Supernatural) et Tyrees Allen (Women Murder Club)

Le Pitch. Drama suivant une équipe du département de la police de Los Angeles spécialisé dans les infiltrations de gangs et traffic avec des pratiques à la limite de la légalité.


HawthoRNe

Cast. Ecrit par John Masius (Providence). Produit et avec Jada Pinkett Smith. Et ausi Michael Vartan (Alias), James Morisson (24), Christina Moore (90210) et Suleka Mathew (Men In Trees)

Le Pitch. Drama centré sur une équipe d’infirmières d’un hopital de Caroline du Nord dirigé Jada Pinkett Smith.


Premier Avis. Pourquoi, me direz-vous, avoir décidé de rassembler les critiques de ces deux pilotes dans un même papier. Et bien, car elles ont deux points communs. Le premier étant d’être diffusés sur la chaine câblé TNT. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, TNT est au câble ce qu’Hillary Duff est à la musique. Autrement dit, ses séries n’ont rien de transgressif et pourraient très bien être diffusées sur un grand network. Le second point commun est, qu’en dépit d’avoir une forte tête d’affiche, Jada Pinkett Smith pour l’un et Dylan McDermott pour l’autre, ce sont des séries dont personne n’a jamais entendu parler et donc dont le monde se fout. Est-ce avec raison ?


Commençons par la série médicale HawthoRNe. On ne s’attendait pas à la série révolutionnaire du millénaire et effectivement, nous ne sommes pas déçus. La série est globalement un mix de Chicago Hope et Grey’s Anatomy, lorgnant dangereusement du côté de la clinique de la Forêt Noire. On dit souvent qu’au niveau des intrigues médicales, Grey’s Anatomy pourrait se dérouler dans une boulangerie, ce serait la même chose. Et bien, dans ce cas de figure, HawthoRNe serait carrément l’arrière boutique de la boulangerie de Meredith ! Le pilote démarre pourtant pas si mal avec Jada confrontée à un patient qui menace de se suicider sur le toit de l’hôpital et qui se trouve être un ancien ami à son mari décédé. Oui, car une série médicale de ce genre, l’héroïne se doit forcement d’avoir un drame familial, histoire d’avoir un trame de fond pour meubler les cinq dernières minutes de l’épisode. La série surprend donc dès les premières minutes puisque le patient finit par se jeter de l’immeuble. Mais rassurez-vous, il sera finalement sain et sauf, on est bel et bien sur TNT.


Concernant Dark Blue, nous jouons également sur le registre du happy end avec toutefois un univers beaucoup plus sombre et gangsta, c’est peu de le dire. Mais la série n’a pas les moyens de son ambition. La bande annonce laissait en effet présager un espèce de The Shield grand public. Au lieu de cela, nous avons une série d’action sans cervelle qui sera typiquement diffusé le dimanche après-midi sur TF1 sous un patronyme ridicule du genre ‘Infiltration Extrême’ ou ‘Ultime Danger’ histoire de bien faire comprendre à la ménagère de ne pas zapper après Walker, elle va en avoir pour son argent. McDermott interprète donc l’anti-héros traditionnel, légèrement baroudeur et underground, aux Ray-Ban clinquantes. Bon et puis il y a quelque chose qui me gène beaucoup chez McDermott : sa ressemblance avec David Schwimmer. Du coup, ça le rend pas crédible ! Les méchants sont toutefois à sa hauteur, comprenez le crane rasé et la grosse croix en diams. Le pitch est plutôt intéressant, malheureusement la série l’est beaucoup moins. L’histoire est bateau, tantôt confuse et dépourvue de rythme et de cohérence mais surtout ultra soporifique.





Du coté d’HawthoRNe, ce n’est pas la joie non plus. La suite de l’épisode est relativement plate puisqu’il ne s’y passe pour autant dire… rien. Du moins rien de déjà vu 353 fois dans d’autres séries. Un bébé retrouvé devant l’hôpital, bon d’accord. Et puis surtout, le cœur de l’épisode est centré sur une erreur de diagnostic faite par un médecin et répétée par un infirmier car il ne faisait que suivre les recommandations du médecin (le con !) et donc forcément, c’est lui qui prend. Oui, parce que dans HawthoRNe, les infirmiers sont gentils et travaillent comme des acharnés tandis que les médecins sont de vils hyènes arrogantes et paresseuses qui passent leur journée à la machine à café. Surtout que bon, il n’y avait pas de quoi en faire tout un pataquès puisque le patient s’en sort. C’est le même schéma pour Dark Blue, le FBI = des emmerdeurs finis tandis que le pauvre McDermott essaye de faire son boulot tant bien que mal et en essayant de faire tomber les méchants tout en sauvant les fesses de l’un ses collègues, accusé d’avoir laissé un agent du FBI pour mort alors qu’il était sous couverture.


Mais les dialogues et l’action restent tellement au ras des pâquerettes qu’il est impossible d’y prêter intérêt. Tandis que pour HawthoRNe, malgré le fait qu’il ne se passe rien, ce n’est pas mauvais pour autant. Voyez, c’est comme lorsque vous passez un dimanche après-midi calme et paisible chez vous. Vous ne faites rien d’exceptionnel mais cela reste malgré tout fort agréable. C’est le même sentiment pour HawthoRNe, une vrai série berceuse que l’on a oublié sitot qu’on l’a regardé mais quand même, j’ai même pris plus de plaisir à la regarder que Grey’s Anatomy.


Et pour cause, la divine Jada Pinkett Smith remplace la transparente Ellen Pompeo. Avouez qu’on gagne au change ! Jada Pinkett rayonne dans son rôle, habite et illumine ce pilote et déploie toute son énergie pour nous faire passer un bon moment. Elle est clairement l’atout majeur, voire le seule atout de la série. On ne peut pas en dire autant de Michael Vartan qui livre une performance d’une platitude cosmique et sans la moindre émotion. Il faut se rendre à l’évidence, Michael Vartan est un bien piètre acteur.


HawthORne… A conseiller aux fans de : Grey’s Anatomy.
Dark Blue… A conseiller aux fans des : Séries diffusées à 14h10 le dimanche après-midi sur TF1.


En deux mots. A défaut de révolutionner la série médicale, ou même d’y apporter quelque chose, HawthoRNe nous fait passer un agréable moment en sa compagnie. Elle vaut surtout de par le charisme de la sublime Jada Pinkett Smith qui étincelle dans son rôle. Dark Blue ne révolutionne pas davantage son genre à la différence que la mayonnaise ne prend pas et que l’action reste ultra ennuyeuse et superficiellement sombre.


Note Dark Blue: 3/10
Note HawthORne : 5/10


COLE.


Précédents billets : http://www.leblogtvnews.com/categorie-11131363.html



Commenter cet article