Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal 10/11 6h28

 

Ce 10 novembre, soirée organisée autour de deux documentaires sur le social business, d’abord en France, puis à l’étranger, avec 8 portraits d’entrepreneurs d’un genre nouveau. Présentée par Maïtena Biraben. Avec la participation de Ariane Massenet, Daphné Roulier, Florence Dauchez, Bruce Toussaint, Ali Baddou, Victor Robert et Diego Buñuel. Sur Canal+. 

 

Christine Cauquelin, directrice des documentaires :

"La crise, on peut s’en plaindre. On peut aussi en profiter pour commencer à repenser la société. Les entrepreneurs sociaux s’y sont collés. A leur niveau, ils ont remis en question le modèle économique dominant et imaginé des moyens d’être rentable autrement. Ils utilisent les principes de la libre entreprise pour créer, produire et gérer leurs affaires en intégrant dans leurs activités les préoccupations sociales, environnementales et économiques. Ils ne mesurent pas leur succès en termes de profit et de retour sur investissement, mais en termes d’impact sur l’environnement et sur la société. Derrière ces mots il y a des gens étonnants et des expériences inspirantes.

Avec WORLD IN PROGRESS, une opération spéciale de l’antenne de Canal+, nous avons eu envie de découvrir leurs idées et de comprendre pourquoi, alors que bien souvent ils s’étaient inscrits dans des logiques capitalistes, ils ont, un jour, souhaité donner un sens à leur travail, à leur vie.

Avec LES DÉFRICHEURS, nous allons regarder ce qui se passe en France, rencontrer des hommes et des femmes qui agissent pour construire une alternative économique plus sociale, plus solidaire, plus responsable. Le film analyse le sens profond de leurs engagements et de leurs quêtes, et tente de mesurer la portée de cette tendance dans une société en pleine mutation économique et sociale.

Avec CHANGER LE MONDE, nous allons regarder ce qui se passe ailleurs, à travers huit personnes qui, dans des secteurs clés comme l’énergie, la santé ou l’éducation, font bouger les choses, évoluer les mentalités, progresser le monde".

 

377038_preview.jpg

 

20h50, LES DEFRICHEURS.

Documentaire réalisé par Marion Claus.

Ils construisent des maisons écolos avec des ouvriers en réinsertion, fabriquent des jeans bio et éthiques, ou vivent avec des malades mentaux… Quel est donc leur point commun ? Ces entrepreneurs sociaux se sont créés, sur mesure, leur métier idéal. Un métier dont la vocation est non seulement d’aider les autres, de tenter de sauver la planète, mais aussi pensé pour être viable et rentable. Alors, une entreprise sociale peut-elle, en plus de sa vocation altruiste, avoir un but lucratif ?

Du professeur de sport au routier en passant par le psychiatre ou l’étudiant en mathématiques, les “innovants” viennent de tous les horizons. En revanche, la raison pour laquelle ils se lancent est toujours la même : une certaine révolte par rapport à des enjeux sociaux, une quête de sens qui devient impérieuse. Bien plus qu’une vague en forme d’effet de mode, les entrepreneurs sociaux constituent déjà un véritable mouvement de fond qui préfigure l’avenir de notre société. Près d’un emploi sur cinq a été créé par les entreprises sociales en France depuis 2005. Ainsi, plus de deux millions de personnes sont salariées de l’économie sociale et solidaire, soit près d’un salarié sur dix.

Riche de cette multitude d’idées novatrices et de ces bonnes volontés, la France mise-t-elle suffisamment sur ces entrepreneurs d’avenir ? Est-elle prête à suivre ces patrons visionnaires ? Quels obstacles rencontrent les entrepreneurs sociaux ? Quels leviers faut-il activer ? Force est de constater que le dynamisme des “innovants” se heurte encore trop souvent à la frilosité de l’État. Or, aujourd’hui, seuls les pouvoirs publics locaux et régionaux sont en mesure de faire changer les choses, de transformer de petites initiatives innovantes mais disparates en de grandes entités capables de bouleverser notre quotidien.

 

379845_preview.jpg

 

22h25, CHANGER LE MONDE.

Documentaire proposé par Jean-Marie Michel et Claire Leproust. Réalisé par Steeve Baumann.

"Les entrepreneurs solidaires fleurissent depuis quelques années. La crise économique actuelle a poussé certains individus, avant-gardistes, à remettre en question le modèle économique dominant, et à faire émerger des initiatives qui redonnent de l’espoir et offrent un moyen de devenir rentable autrement. Un entrepreneur solidaire est une personne qui utilise les principes de la libre entreprise pour créer, produire et gérer ses affaires en intégrant les préoccupations sociales, environnementales et économiques au premier plan de ses activités. Alors que l’entrepreneur classique mesure sa performance en termes de profit et de retour sur investissement, l’entrepreneur solidaire mesure son succès en termes d’impact sur l’environnement et sur la société.

Des fondations ont été créées pour regrouper et permettre une meilleure visibilité de ces entrepreneurs du futur. Les fondations Schwab (rattachées au World Economic Forum) ou Skoll sont devenues des références en la matière. Elles regroupent plusieurs centaines d’entrepreneurs solidaires.

A titre d’exemples, nous en avons sélectionné huit à travers le monde. Ils ont accepté de partager avec nous leur vision et la manière dont elle est devenue source de bien-être et de revenus pour de nombreuses personnes. Huit portraits d’hommes et de femmes qui s’engagent à faire naître le capitalisme de demain. Un capitalisme à visage humain. Chacun de ces huit portraits sera introduit à l’écran par une personnalité de l’antenne ; c’est ainsi que Maïtena Biraben, qui par ailleurs présentera l’ensemble de l’opération, exposera le travail de Connie Duckworth en Afghanistan".

 

Crédit photos © CHASSEURS D'ETOILES / CAPA TV / DR.

Related Posts with Thumbnails

Commenter cet article

la fée 11/11/2010 10:18



C'est sur, c'est le moyen le plus efficace de changer le monde : utiliser le bras de levier qui l'a dévié dans le mauvais sens jusqu'ici, le bizness, pour le freiner et... qui sait, arriver à le
remettre sur des rails plus viables, plus logiques ?


moi j'aimerais créer un café-lecture-pretdelivres-échangedesavoirs-ressourcerie-aideauxdevoirs-pointinternet-liensintergénération-jeuxpourenfants-écoutepourmamans-écrivainpublic-SEL... si vous
avez des idées, on peut monter un réseau !


http://lafeepourquoipas.blog.free.fr/