Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 25/10 7h15

 

 381625_preview.jpg

 

27 octobre 2005 à Clichy sous Bois : la mort accidentelle de deux jeunes poursuivis par la police embrase les banlieues françaises. Trois semaines d’émeutes, état d’urgence. Traumatisée, la classe politique rivalise de promesses : le serpent de mer d’un vaste « plan Marshall » refait surface, pour rénover les cités sensibles. En 2007, Fadela Amara, emblématique présidente de « Ni putes ni soumises », entre au gouvernement et elle lance son programme « Espoir Banlieues ».

 

Cinq ans après les émeutes, où en est-on ? Sur les douze milliards d’euros promis par Jean-Louis Borloo et son « Plan Banlieues » de 2005 (six milliards apportés par l’État et six milliards par le 1% Logement), seulement quatre ont été effectivement versés. Le fer de lance de la politique de la ville, l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU), est mis en cause : priorités contestées, budget en chute libre, accusation de favoriser certains projets de rénovation, manque de contrôles sur certaines dépenses. Le programme « Espoir banlieues » du gouvernement est également très critiqué.

 

Pour SPÉCIAL INVESTIGATION, magazine de Canal+ présenté par Stéphane Haumant, Nicolas Bourgouin a enquêté à l’ANRU, au ministère de la Ville et sur le terrain, avec les maires de tous bords qui gèrent la poudrière des banlieues.

 

Diffusion le lundi 25 octobre à 22h40 (crypté).

 

Crédit photo © TAC PRESSE.

Related Posts with Thumbnails

Commenter cet article