Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les échecs des films francophones en 2017 dans les salles : deuxième partie.

Les échecs des films francophones en 2017 dans les salles : deuxième partie.

Seconde partie de la liste d'échecs, voire de gros flops, de productions francophones dans nos salles durant cette année 2017. Les chiffres, arrondis, sont ceux en fin d'exploitation.

 

JUILLET

330.000 spectateurs pour Mon poussin, avec PEF et Isabelle Nanty ; budget confortable, proche de 10 millions d'euros...

200.000 entrées seulement pour Les hommes du feu, drame avec Roschdy Zem. Budget  d'environ 6 millions d'euros.

Indifférence totale pour la comédie Loue-moi ! avec Deborah François et Alison Wheeler. Légèrement plus de 70.000 entrées...

150.000 curieux pour la comédie Mission Pays Basque, avec Florent Peyre. 

165.000 pour la comédie La colle.

 

AOUT

Chouquette, avec le duo Sabine Azéma et Michèle Laroque, stoppe sa courte carrière à 75.000 entrées.

Un p'tit tour et puis s'en va pour la comédie Rattrapage : 126.000 entrées, budget de 6 millions. Nombre d'entrées assez similaire pour Lola Pater, porté par Fanny Ardant. Mais budget très modeste.

Moins de 110.000 entrées pour le thriller Une vie violente.

80.000 spectateurs pour le drame Djam de Tony Gatlif.

 

SEPTEMBRE

Bonne pomme, avec Depardieu et Deneuve, ne fait pas mieux que 235.000 entrées.

100.000 spectateurs pour Le prix du succès, avec Tahar Rahim, Roscdy Zem et Maiwenn.

Cata pour 7 jours, pas plus, avec Benoît Poelvoorde et Alexandra Lamy : près de 50.000 spectateurs !

Four financier pour Michel Hazavanicius avec Le redoutable : 135.000 personnes pour ce film qui a coûté plus de 10 millions d'euros.

250.000 entrées pour la comédie L'un dans l'autre, avec Stéphane de Groodt et Louise Bourgoin.

215.000 spectateurs pour Gauguin avec Vincent Cassel.

 

OCTOBRE

465.000 entrées pour la comédie Le petit Spirou, avec Pierre Richard, François Damiens, Natacha Régnier.

650.000 personnes ont vu Coexister, de Fabrice Eboué ; insuffisant par rapport au budget proche de 10 millions.

Tonie Marshall subit un très gros échec avec Numéro une : 180.000 entrées alors que le budget est d'environ 6 millions.

550.000 entrées pour Knock avec Omar Sy. Echec, le budget étant conséquent : autour de 12 millions d'euros.

Cata, vu le budget, pour le dessin animé Zombillenium : 250.000 spectateurs.

 

NOVEMBRE

265.000 entrées pour la comédie Daddy Cool, avec Vincent Elbaz.

Flop d'anthologie pour Polanski avec D'après une histoire vraie : 110.000 entrées, 13 millions de budget...

Beaucoup de presse pour Tout nous sépare, avec Catherine Deneuve et Nekfeu, et au final moins de 170.000 entrées.

A peine plus de 100.000 spectateurs pour La mélodie, comédie dramatique avec Kad Mérad.

Accident industriel pour Guillaume Gallienne, avec Maryline : 150.000 entrées, budget de 8 millions.

Sara Forestier devrait peiner pour le financement d'un prochain film. 70.000 spectateurs pour M, avec un budget supérieur à 5 millions.

 

DECEMBRE

110.000 spectateurs pour Marvin ou la belle éducation. 7 millions de budget...

100.000 entrées pour Madame, film d'Amanda Sthers.

Humiliation pour Mélanie Laurent : son drame Plonger attire 35.000 personnes. 5 millions de budget.

Stars 80 la suite se casse la gueule...Autour de 300.000 entrées.

161.000 entrées en première semaine pour la comédie La deuxième étoile.

 

Les échecs des films francophones en 2017 dans les salles : deuxième partie.
Les échecs des films francophones en 2017 dans les salles : deuxième partie.
Les échecs des films francophones en 2017 dans les salles : deuxième partie.
Les échecs des films francophones en 2017 dans les salles : deuxième partie.
Les échecs des films francophones en 2017 dans les salles : deuxième partie.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
leblogtvnews.com

Actu des médias par 2 passionnés, amateurs. Et tweets perso.
Voir le profil de leblogtvnews.com sur le portail Overblog

Commenter cet article
J
Ce qui m’interp C’est le financement de ces films. Comment arrivent-ils à réunir de telles sommes alors que leurs instigateurs enchaînent les échecs commerciaux et critiques?
Répondre
J
Ce qui m’interpelle*
S
Merci pour ces 2 TRÈS bons articles sur les flops des films Français ... pour la (quasi) unanimité totalement méritè !
Répondre