Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Romain 22/11 12h00




L'immense chorégraphe Maurice Béjart est décédé. Le célèbre créateur était de nouveau hospitalisé en Suisse depuis plusieurs jours, suite à une aggravation de son état de santé. Problèmes cardiaques.




Maurice Béjart aurait fêté ses 81 ans début janvier.




Sa bio selon Wikipedia (extraits) :



En 1951, il crée son premier ballet, L'Inconnu, à Stockholm, puis règle L'Oiseau de feu. En 1955, il crée Symphonie pour un homme seul avec sa compagnie, les Ballets de l'Étoile qui lui vaut les honneurs de la presse et du public.

En 1960, après avoir été remarqué par Maurice Huisman, alors directeur du Théâtre royal de la Monnaie, il crée à Bruxelles le Ballet du XXe siècle avec lequel il parcourt le monde entier et initie un vaste public de néophytes à la danse. L'année suivante il monte avec Jorge Donn le Boléro de Maurice Ravel qui devient une de ses chorégraphies emblématiques. 

  



En 1966, le Festival d'Avignon s'ouvre à la danse et invite Maurice Béjart et son Ballet du XXe siècle à se produire dans la cour d'honneur du Palais des Papes.

À la fin des années 1960 et durant la décennie suivante, Maurice Béjart va en outre s'investir dans le répertoire chorégraphique persan. Ses créations vont dès lors être présentées au Rudaki Hall Opera House (Hall Roudaki) de Téhéran et bénéficier du soutien de la Shahbanou Farah Pahlavi. De cette relation avec l'impératrice d'Iran vont voir le jour deux créations qui seront présentées dans le cadre des Célébrations du 2500e anniversaire de la monarchie iranienne à Persépolis, en octobre 1971. Le premier ballet, intitulé Golestan (« La roseraie »), s'inspire du chef d'oeuvre de Saadi, tandis que le second est un hommage à la Shahbanou : Farah. Pour la circonstance, l'artiste français va travailler avec les musiciens iraniens Nur Ali Brumand, Nourredine Razavi Sarvestan et Dariush Tala'i. Influencé par son expérience iranienne, il va se convertir à l'islam suite à sa rencontre avec un musicien soufi kurde. Maurice Béjard reconnait que cette expérience a joué un rôle déterminant dans sa carrière, tant d'un point de vue artistique que spirituel.

En 1987, au terme d'un conflit ouvert avec le directeur de La Monnaie Gerard Mortier, Béjart, en pleine tournée à Léningrad, décide de ne plus revenir en Belgique. Peu de temps après, la Fondation Philip Morris (établie à Lausanne) lui propose de venir s'installer en Suisse. Béjart dissout alors le Ballet du XXe siècle et fonde à Lausanne une nouvelle compagnie, le Béjart Ballet Lausanne.

Tant au Ballet du XXe siècle qu'à Lausanne, Béjart accueille des danseurs de haut niveau, de toutes nationalités. S'attachant à réhabiliter la danse masculine, il exige de ses interprètes une parfaite maîtrise de la danse académique et une grande faculté d'adaptation aux courants néoclassiques. Adepte d'un spectacle total, il mêle les univers musicaux, lyriques, théâtraux et chorégraphiques, mettant en valeur les qualités individuelles de ses solistes, tout en étant très exigeant pour les mouvements d'ensembles. Les thématiques qu'il aborde sont souvent universelles et il n'hésite pas à mettre en scène les grandes questions de l'actualité, comme le sida ou l'écologie.

(...)Même s'il a eu beaucoup de détracteurs (qui le jugeaient trop classique), Béjart n'a jamais vraiment réussi à imposer son nom dans les pays anglo-saxons. Il a par contre énormément contribué à la naissance de la danse contemporaine en France et en Belgique, notamment grâce aux générations de chorégraphes qu'il a formées à Mudra.



Le site officiel du créateur de ballets. Où vous trouverezune bio plus complète .




Toute l'oeuvre de Béjart sur ce lien.




Sur cet autre lien, vous pouvez écouter 10 minutes de Radioscopie avec Jacques Chancel (1974).

 

 

Commenter cet article

brita 22/11/2007 23:33

il a crée beaucoup de ballets et de chorées contemporaines tous furent présentés en ouverture à Montréal on a affaire à un vrai chorégraphe qui aura aimer toute sa vie la danse(c'pas du kamel ouali star ac)

charles 22/11/2007 21:47

mauvaise nouvelle, bien-sûr, mais je ne pensais pas que la mort _ chose naturelle dans la vie, surtout à cet âge ! _ me toucherait à ce point-là...

gengis 22/11/2007 14:01

Une perte importante pour le monde artistique en général et la danse en particulier.

LNAHO 22/11/2007 12:17

Joyau, le Boléro mis en scène par Béjart :Bolero de Ravelenvoyé par LTT

Elf 2 22/11/2007 12:10

J'ai vu plusieurs sites ou encore  LCI qui annonçaient ça avec un "urgent" devant. Je trouve ça d'une indécence l'emploi de ce mot pour annoncer la mort de quelqu'un!