Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par COLE 28/07






Poursuite  du classement des séries, pour la saison 2007 /2008, avec de lundi à vendredi les places 25 à 21.
Au cours de ce top 30 des séries qui ont marqué l’année séries, le meilleur, comme le pire, en commançant par le bas fond du classement pour en venir aux pépites de la saison.Si les articles seront plus axés humour et mauvaise foi que déluge de spoilers, attention tout de même aux petites révélations !




Place 25 : Prison break saison 3.




Diffusion sur FOX le lundi soir à 20h (Moyenne saison 3 : 7,56 millions de téléspectateurs ; - 20% par rapport à la saison 2) et sur M6 le jeudi soir en France. Renouvelé pour une saison 4.




Crée par : Paul Scheuring.




Avec : Wenworth Miller, Dominic Purcell, Amaury Nolasco, Wade Williams, Robert Knepper, Chris Vance, Danay Garcia, Jodi Lyn O’Keefe et William Fichtner.




Les plus anciens d’entre vous (sans offense bien sur) se souviendront certainement d’une scène mémorable de la série ‘Happy Days’ où Fonzie, armé de son jet-ski, fait un saut majestueux par-dessus un requin. Un saut tellement surréaliste qu’il a valu à la série ‘Happy Days’ de perdre définitivement toute crédibilité. D’où l’expression actuelle quand on dit qu’une série a sauté le requin, c’est qu’elle est partie définitivement en vrille. Imaginez-donc maintenant le même jet-ski avec à son bord Michael Scofield, les muscles de Lilcoln Burrows, la tête coupée de Sara Tancredi et le pois chiche qui sert de cerveau à Fernando Sucre. Et imaginez tout ce petit monde sauter par-dessus une baleine, un cachalot, un couple d’orques et un poulpe géant. Comment ça, ça n’est pas possible ? Vous, vous n’avez pas vu la saison 3 de Prison Break !




Mais, au risque de vous décevoir, aujourd’hui je n’ai pas envie d’être méchant. Non car à l’inverse d’un Nip/Tuck ou d’un Weeds qui se croient encore au top niveau scénaristique, Prison Break assume totalement son côté over the top. Fort bien lui prenne d’ailleurs puisque la série a totalement perdu le peu de crédibilité qui lui restait au terme d’une saison 2 grandguignolesque. Grandguignolesque ? Que dis-je ! Comparé au plan absurdement surréaliste que vous ont concocté les scénaristes de Prison Break en cette saison 3, autant dire que la saison 2 parait d’un réalisme Balzacien !




Nous retrouvons donc notre héros manucuré plongé au cœur d’une terrible prison Panamienne. Enfin, terrible c’est vite dit. En dépit d’une volonté de la production de rendre la série plus dark, cette prison apparait plutôt comme un sous-Oz gentiment violent pour les ménagères de moins de 50 ans et fans prépubères de Wenworth Miller. Et donc, figurez-vous qu’en dépit du nombre incalculable de prisons en Amérique du Sud, T-Bag, Bellick et Malone se retrouvent eux-aussi incarcéré dans cette même prison. Déjà pour Nip/Tuck c’était limite mais là pour Prison Break, c’est carrément gros. Mais admettons. N’étant plus à une ineptie prés, juste le temps pour Michael de s’épiler le torse qu’il se retrouve déjà plongé en plein complot. Ce n’est décidément pas de chance. Oui, Sara et son neveu Lilcoln Junior se retrouvent enlevés par une pâle copie de Tiffany Thiessen en encore plus vulgos et du coup il doit faire évader un pauvre type, nommé Whistler, sous peine de voir ses proches mourir. Admettons toujours.




Sauf qu’à la différence de Fox River où il avait les bouches d’aération tatouées sur son fessier, là hé bien il se retrouve à poil, enfin plutôt en pull à manches longues qu’il ne quitte pas une seule seconde pendant les 13 épisodes de la saison, malgré une chaleur écrasante. Désolé les filles mais ça doit pas sentir la rose sous les aisselles de ce pauvre Michael ! Il va donc devoir concocter son fameux plan hyper-ingénieux de bric et de broc à l’aide d’une ficelle, d’une pelle et d’un seau. Bref, on vit une véritable version Survivor, pour ne pas dire une version pauvre de la saison 1 où chaque épisode est synonyme d’un énième rebondissement éculé, d’un énième remplissage accablant, histoire de pousser l’intrigue jusqu’au 13eme épisode. Non mais sérieusement, nous faire croire à une évasion à quasi chaque épisode et la faire systématiquement rater alors qu’on sait pertinemment que cela n’interviendra pas avant la fin de saison. Les scénaristes nous prennent-ils carrément pour des cons ?










Mais revenons à ce fameux Whistler, au centre de l’intrigue de la saison 3, et qui n’est pourtant pas crédible pour un sou. En gros, le type nous fait croire qu’une femme qu’il n’a jamais vu, la fameuse Tiffany Thiessen 2.0 (aussi crédible dans un rôle de bad girl que James Van Der Beek dans un rôle intelligent), veut le faire libérer sous prétexte qu’il détient un code mystérieux menant à dieu sait quel trésor. Comme s’il y avait pas moyen de lui faire cracher le morceau autrement qu’en organisant un vaseux plan d’invasion. Oui, car en plus, ils sont tellement discrets qu’à la fin de la saison c’est limite s’ils ne font pas paraitre un communiqué officiel pour dire qu’ils s’évadent, tellement tout le monde est au courant dans la prison. Ben oui mais non, tout le monde croit tout de même Whistler, y compris son abrutie de femme dont le Qi doit avoisiner celui d’un bébé palourde et qui est resté dehors dans le but d’aider son mari. Je vous laisse imaginer la dream team Van Dammesque qu’elle forme avec Lincoln d’autant que ce dernier n’a qu’une envie... qui est de la mettre dans son lit. Le pauvre Scofield a bien plus de chance de s’évader avec sa boussole et sa boite de sardine qu’en comptant sur l’équipe de bras cassés qui l’attend dehors. D’autant qu’au final, je vous le donne en mille, et oui Whistler était dans le coup. Ouahh dis donc ! Alors celle-là, on s’y attendait pas !




Et à part ça ? Ben Michael Myers, euuh Sara Tancredi, s’est faite couper la tête par Tiffany Thiessen mais va visiblement la retrouver, Malone est accro aux médocs et pourrit dans la prison, Bellick devient le paillasson des vieux pervers panamiens, T-Bag conspire avec le baron de la prison pour mieux pouvoir le trahir après et Sucre nous horripile toujours avec son éternelle Marie Cruz. Il finira d’ailleurs la saison de retour en taule après sa découverte de trahison. Mais franchement, c’est bien fait pour lui, il lui restait à peine quelques mois à faire à Fox River et il s’est mis dans une galère pas possible ; tout cela pour s’assurer que sa chère Marie-Cruz n’allait pas convoler en noces avec le promoteur du coin. Oui parce qu’en plus, elle est volage la Marie-Cruz. C’est vous dire si on n’est pas sortit de l’auberge.




Je fais finalement mon mea culpa, je n’ai pas du m’empêcher d’être méchant ! La tentation était trop difficile … Mais alors, me direz-vous, pourquoi avoir classé la série tout de même 25eme, avec autant de médisance ? Et bien je dois me confesser, je vous avoue tout, que dieu me pardonne de n’être qu’un homme : j’ai finalement assez bien aimé cette saison 3. Oui, c’est ma peine maximun, il fallait bien que je la fasse. Cela mérite bien une petite explication. En fait le secret avec Prison Break, c’est réellement une question d’état d’esprit. Et c’est en cela que j’ai détesté les premiers épisodes et plutôt bien aimé les derniers. Le déclic est parvenu à la mi-saison. Il faut simplement parvenir à se dire que Prison Break n’a plus rien à voir avec le génie de la saison 1 et reste un guilty pleasure visuel, un divertissement 100 % pop-corn, un blockbuster dans les plus pures traditions hollywoodiennes sans une once de logique, de rigueur et encore moins de réalisme. La saison 3 de Prison Break est finalement comparable à la saison 6 de 24 heures : un espèce de worst-off des saisons précédentes sans queue ni tête et complètement borderline qui aurait perdu toute ambition scénaristique mais sans l’assumer complètement.




Mais finalement, on s’en fout. Désormais, le but de Prison Break est juste de passer un bon moment devant les épisodes, même si on sait que ce n’est pas réaliste, et de s’extasier devant les explosions, les moments de suspens insoutenables, les retournements de veste et autre cassages de gueule. Lors de la première tentative d’échappatoire ratée de la bande de pieds nickelés par exemple, quand les gardes convoquent toute la prison dans la cour avec des fusils sur les tempes du casting entier, je dois avouer que mon souffle était coupé tant le suspens était étouffant. Alors oui, personne n’a été tué et on savait que l’enjeu était faible mais quand même, la scène considérée de façon intrinsèque était particulièrement stressante et il faut bien avouer que Prison Break est passée maitresse dans l’art de ces scènes ‘du suspens de la mort qui tue’.




Finalement, c’est un peu comme un bon vieux film avec notre cher Sylvester Stallone, alors oui, ce n’est pas du Paul Haggis, du David Lynch ou du Steven Spielberg, mais ‘putain, qu’est ce que c’est bon’ ! On pardonne donc à Prison Break ses irréalismes, ses excès et son non-sens pour apprécier la série telle qu’elle est : un divertissement pop-corn aux épisodes intrinsèquement palpitant et nous faisant passer un agréable moment. Toutefois, j’émettrais une réserve du fait que ces moments au suspens pesants sont ceux concernant la prison où l’on se demande sans cesse à quel moment ils vont se vont se faire prendre et qui va payer les conséquences ? J’ai donc peur qu’une saison 4 en dehors des barreaux enlève ce côté isolement qui donnait toute la dimension à la série, un peu à l’image de la saison 2 qui s’orientait plus vers un show d’action pur. A la différence prés que la saison 2 se poursuivait dans la logique de la prison, de chasse à l’homme alors que la saison 4 pourrait suivre la lutte contre l’organisation secrète de Tiffany Thiessen. Restera le plaisir des yeux …




En bref :

Meilleur épisode
: 3.08 – ‘Bang & Burn’

Pire épisode
: 3.03 – ‘Call Waiting’




Les points forts : Des intrigues très divertissantes et un suspens relativement bien maitrisé permettant, bien que ce soit plus fort que nous, de rester scotché devant la série, du moins certains épisodes.




Les points faibles : Un scénario abracadabrantesque, des ficelles scénaristiques énormissimes, un plan sans queue ni tête et des rebondissements redondants et prévisibles. La série a définitivement perdu toute crédibilité et semble s’en moquer puisque qu’elle persiste et signe en s’enfonçant toujours plus dans des intrigues sidérantes, frôlant souvent le ridicule.



Conclusion : L’effet de surprise de la saison 1 est définitivement passé, d’autant que cette saison n’est que l’apanage bis repetita des plans scénaristiques de cette même saison, presque trait pour trait, sans aucune originalité ni ambition. Si la série ne se déroulait pas au Panama, on aurait presque l’impression d’assister à une inutile rediffusion. Ceci dit, ces considérations mises à part, Prison Break reste un guilty pleasure honnête qu’il faut apprécier sans trop chercher à réfléchir.




COLE.




Rappel :


Place 30 : Nip Tuck saison 5.
http://www.leblogtvnews.com/article-21392122.html


Place 29 : Dirt saison 2.
http://www.leblogtvnews.com/article-21418804.html


Place 28 : Samantha Who ? 
http://www.leblogtvnews.com/article-21447786.html


Place 27 : Heroes saison 2
. http://www.leblogtvnews.com/article-21473042.html


Place 26 : Simpsons, saison 19
. http://www.leblogtvnews.com/article-21529250.html




AVEC LA PARTICIPATION DE :


Cole (
Sérieslive)


Tao (
Critikseries.com)












www.critikseries.com/












Commenter cet article

Flowker 30/07/2008 02:09

franchement, ca te fait marré de parler sur la geule des acteurs, de tout les scénaristes qui se défoncent pour que la série soit encore présente à la télé, ta vraiment que ca a faire de tes journées, je sais pas si t aimerais qu'on parle une page entière sur toi et qu'on te critique, avec des propos haineux et péjoratif enfin bon, si c'est ton taffe, fais le mais vraiment, tu vaut pas mieux qu'un paparazzi...

Jojo 28/07/2008 21:54

Excellent Cole !Blagman: le problème de Prison Break, Lost ou même Desperate HousewifesTu met PB et Lost dans le même sac ? C'est fou ça alors que tu dis connaitre la série !

Grem 28/07/2008 17:07

Exact! Je suis totalement d'accord avec tous ça!Mais moi, j'ai toujours l'éspoir que la saison 4 soit meilleur que la 3em, qurtout étant donné qu'il semble probable qu'elle soit le dernière!

Cath. C. 28/07/2008 16:17

Pas de Dirty sexy money dans le fond du classement. La nouveauté qui m'a le plus déçue. Plat et ennuyeux !

Boodream 28/07/2008 14:51

Article bien drôle, meme si c'est facile de tirer sur les ambulances; sachant que cette série n'a jamais été qu'un sous 24 débilisant, depuis le pilote.Les dernières saisons de 24, compte tenu de la qualité initiale de la série, méritent bien plus un billet sarcastique comme tu sais les faire.Sinon, ravi de voir que tu vas t'attaquer à l'énorme gâchis Weeds.Tojours aussi agréable en tout cas.

Le fouillis 28/07/2008 13:51

Totalement d'accord avec l'artic', meme si c'etait une saison TRES decevante avec des grosses ficelles bien ridicule, j'ai suivi cette saison comme les autres, mais avec un coté comique qui n'est pas pour déplaire.

Niko 28/07/2008 13:21

En effet Prison break c'est de pire en pire j'ai peur pour la 4eme saison qui s'annonce bizarre avec le fameux retour de sarah...

p.o.p. 28/07/2008 13:04

superbe série, je suis sur que la saison 4 va déchirer !!!

picorette 28/07/2008 12:59

Bravo à l'auteur du texte, très bien écrit et ironique.La saison était bien ennuyeuse, à l'image du final. Je m'attend quand même à du bon pour les derniers épisodes de la saison 4 (ultime j'espère?) avec le dénouement de l'intrigue.

Pomponilo 28/07/2008 12:59

Un peu marre de voir les vils flatteurs de passage dans les commentaires. Perso, je ferai l'impasse sur le reste du classement. Si c'est pour voir une foire de métaphores toute plus vaches, voire gratuites, les unes que les autres, et retourner sa veste à coups de 'guilty pleasure' (yeah, you see what I mean) pour se dédouanner, non merci.

roé 28/07/2008 12:48

Excellent, et drôle (l'article / pas la série!) ;)

GAK 28/07/2008 12:32

Pas pressé de voir la saison 4 au regard de ce que nous a offert le Trois.Pour le comm. précédent, ne te précipite pas : le coffret est à 40 euros à la fnac alors qu'il n'y a que 13 épisodes.

JM 28/07/2008 12:28

Du n'importe quoi pour le coffret dvd : pas avant la fin d'année !

baobab 28/07/2008 12:17

Nous retrouvons donc notre héros manucuré plongé au cœur d’une terrible prison Panamiennelol, j'adore ce genre de vacheries. Bon boulot Cole, merci :)

Lulla 28/07/2008 12:13

Eh bien j'ai ressenti la même chose que toi, non pas pour Prison Break (dont je me suis ennuyé les 2/3 de la saison) mais pour Nip/Tuck ! Ca a beau être devenu nul, ça reste encore très divertissanrt et agréable à suivre ...

fifi 28/07/2008 11:51

Grosse déception, et j'ai décroché définitivement.

blagman 28/07/2008 11:28

Nathan, va voir là...c'est vrai que c'était un peu gros, mais je prend toujours du plaisir à regarder cette série (autant que dans la saison 2)pour le suspens, n'importe quelle série peut le faire : il suffit d'une musique un peu fort, et hop, ça fait tellement peur qu'on pense qu'il y a du suspens. Un peu comme les films de Night Shamalayan.le problème de Prison Break, Lost ou même Desperate Housewifes pour les séries que je connais, c'est que les créateurs sont partis pour faire une saison (très bonnes dans ces 3 cas) et comme ça marchait bien, il a fallu trouver des idées un peu abracadabrantesque parfois pour faire les saisons suivantes.Mais comme la saison 1 rend accroc, on est plus indulgent.

Nathan 28/07/2008 11:23

ah, au fait, mon comm sur les Simpsons, je n'ai pas pu le passer hier, pourquoi ?

Equipe tvnews 28/07/2008 11:30


L'administration du blog a été inaccessible l'essentiel de la journée de dimanche. La raison est que le serveur principal de base de
données (hébergeur) est tombé en panne et la procédure de remplacement a pris plus de temps que prévu. Il était impossible de laisser le moindre commentaire ;
désolé pour les personnes qui auraient désiré commenter un article hier.


François.



Nathan 28/07/2008 11:22

Très très bon tout ça :-DFan absolu de la saison 1, fan sans plus de la saison 2, j'ai trouvé celle ci d'un ridicule. Mais bon, en même temps, les incohérences il y en a depuis le début non ?Pas sur de replonger pour la 4.

VeneS 28/07/2008 11:16

Le résumé de la saison, avec ce ton, est un Régal !C'est vrai que moi aussi, je la trouve attrape-couillons cette 3ème saison, mais j'attend déjà avec impatience la suivante !

kaolak 28/07/2008 11:12

Ah, le billet quotidien, thanks ! Je m'étonnais de ne pas trouver cette saison au fond du classement, méa culpa donc.

@llo 28/07/2008 11:10

Du grand Cole ! :0004: Tu m'as beaucoup fait rire avec cet article (pauvre Tiffany :)) )