Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Publié par Pascal 03/09 6h26

SECRETSDHISTOIRE-Moi_preview.jpg

 

Dans un numéro inédit de SECRETS D’HISTOIRE, programmé mardi 3 septembre 2013 à 20h45 sur France 2, Stéphane Bern nous emmène dans le magnifique palais de l’Alhambra de Grenade, dans le Monastère de l’Escorial où reposent les rois d’Espagne pour découvrir l’incroyable destin de Charles Quint.

 

Son pouvoir et ses territoires sont si étendus que Charles Quint affirme que « sur son empire le soleil ne se couche jamais ». Ce souverain a coiffé pas moins de 17 couronnes. Il règne sans partage sur l’Espagne, les Pays-Bas, le Saint- Empire Germanique, mais aussi l’Etat de Naples et la Sicile, sans oublier les nouvelles possessions conquises en Amérique. Toujours en voyage d’un territoire à l’autre, tel un globetrotter, Charles Quint est le roi qui a passé plus d’un quart de sa vie à sillonner les routes de l’Europe. Tout au long de son règne, cet homme à la volonté de fer ne cesse de se battre pour élargir et asseoir son pouvoir aidé par sa femme, Isabelle de Portugal, dont il est éperdument amoureux. Le roi de France, François 1er mais également « l’autre empereur », Soliman le magnifique comptent parmi ses principaux adversaires. Mais le combat de sa vie, Charles Quint va le mener pour le maintien de l’unité chrétienne de son empire face à l’hérésie protestante. Une bataille perdue d’avance ! Sa fin est à la hauteur de sa vie : romanesque. Malade, usé par le pouvoir et par ces guerres incessantes, il finit par renoncer au pouvoir abrégeant son destin unique : celui d’un roi qui se rêvait en maître de l’Europe catholique.

 

Avec la participation de :

Araceli Guillaume-Alonso (Professeur à Paris-Sorbonne),

Jean-Michel Sallmann (Professeur à Paris X-Nanterre),

Michèle Escamilla (Historienne),

Grégoire Salinéro (Professeur à Paris-Sorbonne),

Louise Bénat-Tachot (Historienne),

Amélie de Bourbon-Parme (Ecrivain),

Jean-Claude Carrière (Ecrivain et scénariste),

Almudena de Arteaga (Historienne et écrivain)

et Juan Antonio Vilar Sánchez (Historien).

 

Crédit photo © Laurent Menec.

Commenter cet article