Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 31/03/2015 9H40

Thierry Marx à la découverte du monde carcéral : épisode en Belgique ce 31 mars.

Andenne en Belgique, Volterra en Italie ou Bastøy en Norvège, autant de prisons européennes dont le fonctionnement différent a intéressé le Chef Thierry Marx qui va réunir le temps d’un dîner, autour d’une même table, le directeur et des détenus.

Alors qu’en France il est pratiquement impossible d’entrer une caméra dans une prison, ailleurs on peut filmer les détenus même à visage découvert. Parmi ceux qui lui ouvriront leurs cellules, plusieurs prisonniers participeront au dîner. Un dîner qu’ils prépareront ensemble, 2 heures pour réaliser un repas digne d’une grande table malgré un budget limité.

Si Thierry Marx est un habitué du milieu carcéral puisqu’il donne régulièrement des cours de cuisine en prison, cette fois le Chef étoilé veut savoir, comment, ailleurs, on enferme les prisonniers et surtout comment on les prépare à la liberté. Au cours d’entretiens privés d’une rare sincérité, chaque détenu se livrera sans concession et parlera du fonctionnement de la prison, de leur quotidien, de leur prise de conscience, de leur rapport avec les gardiens et l’institution.

Mais Thierry Marx s’attachera aussi à ceux qui passent leur vie entre ces murs, de l’autre côté des barreaux : les surveillants. Quelle relation entretiennent-ils avec les détenus et comment vivent-ils ce métier dangereux ?

A découvrir depuis le mardi 24 mars à 22h30 (épisode 1) sur 13ème Rue. Une production CAPA de 3 x 52 minutes.

Episode 2, ce 31 mars à 22h30, en Belgique : c'est à la « maison des peines » d’Andenne, dans une région wallone au sud-est de Bruxelles que le Chef organise son diner. Cette prison, sous haute sécurité, abrite 407 hommes purgeant de longues peines. A Andenne, les règles carcérales ressemblent de près à celles des prisons françaises. Les détenus n’ont presque aucun accès à l’information et ne sont pas préparés à la liberté. Cependant, ici, les prisonniers peuvent être filmés à visages découverts s’ils le souhaitent et le directeur jouit d’une liberté de parole inimaginable dans l’administration pénitentiaire française. Thierry Marx part à la rencontre des détenus et échange avec eux sur leur passé, leurs conditions de détention, leurs relations avec les autre prisonniers et leurs gardiens ainsi que la façon dont ils appréhendent la liberté.

Le Chef a constitué sa petite brigade de cuisiniers : Yves, Jean-Paul et Rony, trois détenus tombés pour de nombreux braquages, kidnapping et évasions. Au menu : potage de potimarron, fricassée de volaille aux girolles et pommes caramélisées servies sur une brioche. Un diner digne des plus grands restaurants que les détenus prépareront sous les instructions de Thierry Marx. Pour le repas, le directeur d’Andenne se joint à eux. La communication entre prisonnier et dirigeants est enfin possible. Dans une atmosphère décontractée, chacun se confie et tous les sujets, même les plus sensibles sont abordés.

Commenter cet article