Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par François 09/09/2015 10H15

The Apprentice sur M6 : Ex Manager de l’année, voici qui est Bruno Bonnell.

Première de The Apprentice ce mercredi sur M6. Avec le chef d'entreprise français Bruno Bonnell.

Élu « Manager de l’année » par « Le Nouvel Économiste » en 1995 et fait Chevalier de l’ordre du mérite, rappelle le diffuseur, Bruno Bonnell est un multi-entrepreneur spécialisé dans l’industrie du numérique.

Il a créé des entreprises en suivant les évolutions du secteur : Infogrames/Atari, Infonie, Game One, Ivolution, Robopolis, Awabot…

Le boss dit avoir spontanément accepté de participer à « The Apprentice - Qui décrochera le job ? » car l’émission valorise l’état d’esprit d’entreprise. "Les candidats, face aux différents cas pratiques qu’on leur propose, montrent une capacité de travail, d’imagination, de collaboration qui sont autant de qualités indispensables pour réussir sa vie professionnelle. Négociation, vente, marketing... ils ont été testés sur toutes les facettes d’un poste à responsabilité. J’avais délibérément choisi des profils très variés, certains très loin des standards académiques traditionnels. Cette émission démontre qu’avec de la volonté et du courage, tout le monde a une chance de réussir une carrière".

La transmission était également une motivation importante de sa participation, ajoute Bruno Bonnell. "Après avoir été confronté à de très nombreuses situations professionnelles, certaines exaltantes, d’autres très difficiles, on accumule une expérience qui mérite d’être partagée, on aiguise son bon sens. Avoir l’occasion de transmettre des méthodes et des attitudes face aux aléas professionnels est rare hors du cercle de ses collaborateurs. J’espère avoir été de bon conseil pour les candidats et au-delà, pour les téléspectateurs. Par ailleurs, mon rôle dans le programme était double : celui d’un juge impartial et juste pour critiquer le travail effectué lors des cas pratiques et celui d’un conseiller pour que les candidats s’améliorent. Au fil des cas pratiques, j’ai pu constater une réelle évolution dans l’approche et l’exécution des défis professionnels. Sous la sévérité nécessaire à la sélection, il y avait aussi la bienveillance de voir chaque candidat progresser".

Le programme n’est pas destiné à un public d’avertis, initiés au marketing mais bel et bien à tout le monde, rassure Bruno Bonnell. Au travers des cas pratiques, il distille des conseils et avis qui tiennent du bon sens et de l’expérience. "Il ne s’agit pas de réciter des méthodes apprises dans des livres mais de partager des situations vécues et de rendre le plus accessible possible le monde de l’entreprise. Celui-ci est souvent mal perçu et cloisonné. En montrant que tous les rouages d’une entreprise sont importants, en en décryptant certains mystères, le programme va, j’espère, donner envie à certaines personnes de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale et à d’autres de voir leur organisation d’un oeil différent".

Lors de la sélection des candidats, Bruno Bonnell avait demandé une grande diversité de profils : autodidactes, diplômés, venant de métiers et de cultures très différents... Il souhaitait en effet donner une chance à tout le monde pour ce poste à responsabilité. "Le résultat a été au-delà de mes espérances. Les candidats ont été étonnants, même détonnants ! Ils ont, pour chaque cas pratique, fait preuve d’une énergie exceptionnelle, réalisant en quelques heures ce qui demande parfois des semaines à des professionnels. Ils découvraient chaque nouveau cas pratique avec un enthousiasme communicatif et très vite, sans connaître les ficelles du métier, prenaient des décisions et s’organisaient. Il y avait bien sûr des erreurs mais ce qu’ils ont produit à chaque épreuve, ou presque, a été de qualité. Enfin, ils ont prouvé qu’avec volonté et travail, tout le monde peut arriver très haut dans une compétition extrêmement disputée".

Crédit photo © Pierre Olivier - M6.

Commenter cet article