Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 28/06 20h20 / Mis à jour 29/06

Hommage à Bud Spencer jeudi sur NRJ12 et vendredi sur Paris Première.

La chaîne NRJ 12 modifie sa programmation du jeudi 30 juin à 20h55 en diffusant le film « TRINITA VA TOUT CASSER » en lieu et place du magazine « C’est devenu culte ».

Un hommage au comédien Bud Spencer décédé hier.

Film italien de Giuseppe Colizzi (1969). Avec Bud Spencer, Terence Hill, Eduardo Ciannelli, George Eastman

Liberty-Ville, une bourgade minière comme tant d'autres dans l'Ouest américain. Un soir, un certain Cat Stevens est agressé par Finch et ses hommes, qui font régner la terreur dans toute la région. Il réussit à leur échapper et se réfugie dans les baraques d'un cirque itinérant. Dans la roulotte où il se retrouve, il fait la connaissance de deux trapézistes, Thomas et Joe, qui lui viennent en aide. Le lendemain, au cours de son numéro, Joe est abattu. Cat Stevens et Thomas, bien décidé à venger son ami, partent à la recherche des meurtriers, menés par un certain Honey. Ils sont aidés par Hutch Bessy, un vieil ami de Cat...

Vendredi 1er juillert à 23h55, Paris Première proposera le documentaire DJANGO, SATANA, TRINITA ET LES AUTRES...Réalisé par Jean-François Giré en 2014.

Il était une fois, au milieu des années 60, un jeune garçon qui fréquentait frénétiquement les cinémas de quartier pour y dévorer des yeux tous les westerns. Un jour, il vit apparaître sur l'écran de nouveaux héros dont les exploits hors du commun avaient été imaginés du côté de Cinecitta. Coup de foudre pour notre westernophile : très vite, Django, Sartana, Trinita et les autres héros magnifiques, envahirent son imaginaire.

Devenu cinéaste, Jean-François Giré a décidé de retrouver quelques-uns des derniers survivants de cette incroyable aventure du western à l'italienne et de leur donner la parole. Entre témoignages et extraits de films, cette épopée retrouve vie en partant de petits cahiers d'écolier où notre auteur griffonnait des textes et y collait d'innombrables photos, monuments iconographiques à la gloire de ces pistoleros devenus mythiques.

Commenter cet article