Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal 28/11 14h52

Programmation modifiée ce lundi soir sur Canal+, suite au décès de Fidel Castro.

Programmation modifiée en deuxième partie de soirée, puis dans la nuit de lundi à mardi, sur Canal+, suite au décès de Fidel castro.

 

22H55 – L’EFFET PAPILLON avec 2 sujets consacrés à Cuba.

DEUIL ET DISSIDENCE. Un sujet de Flora Desponts, Manon Heurtel, Marc Garmirian et Sofia Amara.

« L’Histoire m’absoudra » affirmait Fidel Castro. Rien n’est moins sûr. Hors Diego Maradona et quelques nostalgiques du rideau de fer sous les palmiers qui ont rendu hommage au tyran disparu, l’heure est plutôt au soulagement après la mort du légendaire barbu en survêt. A Miami, bastion des anti-castristes, c’est carrément la liesse. A La Havane, on se tait. Et on attend. Seuls les dissidents bravent le deuil national. Nous avons rencontré l’un d’entre eux, une figure de l’opposition, régulièrement harcelé, tabassé et coffré par les sbires du régime. Pas moins de 50 fois cette année.

LE BIOPIC, DEUIL ET DESCENDANCE de Mathieu Bonnet avec Fred Tritta et Rodolphe Garczarek.

Les dissidents se projettent dans l’avenir et espèrent un changement. Du moins dynastique. Mais le changement, ce ne sera pas encore pour demain. Raoul, 85 ans, le frère de Fidel, est au pouvoir depuis maintenant 10 ans. Et a déjà désigné son fils pour lui succéder. Sans compter la douzaine de rejetons - reconnu comme tel - par le Lider Maximo. Le commandante semait à tout vent. Et la récolte fut prolifique !

 

23H50 – CASTRO : HOLD-UP SUR CUBA

Documentaire inédit de Camélia Encinas – 52’

Avec sa barbe en bataille et son éternel treillis, Fidel Castro s’est construit une image d’homme simple, proche de son peuple. En réalité, le clan Castro s’est accaparé toutes les richesses de l’île. En imposant un régime communiste, Fidel et son frère Raul contrôlent tous les pans de l’économie, depuis plus de 50 ans. Aujourd’hui, une petite élite vit dans l’opulence alors que la plupart des Cubains tentent de survivre avec 20 dollars par mois. L’entrepreneur français, Michel Villand, qui a investi à Cuba dans les années 90, raconte ses déboires avec son « associé Fidel ». Il révèle comment le régime, sous couvert de communisme, profite surtout à la famille Castro.A Miami, des exilés cubains, comme JuanJuan Almeida, fils du général Almeida, n°3 du régime, dévoile le train de vie de la nomenklatura cubaine. L’ancien garde du corps du “Commandante“ témoigne de l’existence de l’île privée de Fidel, où des personnalités, comme Gabriel Garcia Marquez ou Jack Lang ont séjourné. Derrière une austérité de façade, Fidel Castro aurait aussi amassé une fortune considérable, estimée à plus d’un milliard de dollars. Cette caisse noire aurait été alimentée en ponctionnant l’économie cubaine, mais aussi grâce au narcotrafic entre la Colombie et les Etats-Unis… A quoi la fortune cachée de Fidel Castro servait-elle ? Comment le clan au pouvoir a-t-il réussi ce hold-up sur Cuba ? Bienvenue à Castroland !

 

Commenter cet article